Un couple interpellé pour une série de vols de cartes bancaires sur des parkings de supermarchés

sep article

 

FLASH INFO – La police iséroise a appréhendé, lundi 1er février, un couple suspecté d’avoir commis une série de vols de cartes bancaires. Ils doivent être jugés en comparution immédiate ce vendredi 5 février à Grenoble.

 

Une patrouille de police à Grenoble. © Place Gre’net – Tim Buisson

Une patrouille de police à Grenoble. © Place Gre’net – Tim Buisson

Les deux sus­pects, âgés de 37 ans pour l’homme et 35 ans pour la femme, sont sus­pec­tés d’a­voir com­mis une série de vols en réunion sur per­sonnes vul­né­rables pré­cé­dés de dégra­da­tions.

 

Les faits se sont pro­duits sur plu­sieurs par­kings de la région gre­no­bloise à Échirolles, Meylan, Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs, Bourgoin-Jallieu mais aussi dans le sud de la France à Saint-Raphaël et Argens.

 

En tout, dix femmes âgées de 64 à 85 ans ont été vic­times de ces vols. Les faits iden­ti­fiés s’é­tendent du 10 juillet 2019 au 29 décembre 2020.

 

 

Vols “à l’italienne”

 

Les enquê­teurs ont d’a­bord été sai­sis pour un vol sur une per­sonne âgée de 85 ans, dont les pneus avaient été cre­vés durant ses achats au super­mar­ché. Alors qu’elle sor­tait du maga­sin, les deux sus­pects avaient pro­posé leur aide à la vic­time pour chan­ger sa roue, tout en pro­fi­tant de ce moment pour lui sub­ti­li­ser sa carte ban­caire.

 

Un peu plus tard, les auteurs du lar­cin lui avaient télé­phoné sous une fausse iden­tité en lui indi­quant que sa carte avait été retrou­vée et était en sécu­rité. Rassurée, elle n’a­vait pas fait oppo­si­tion. « Pendant ce temps, ils en pro­fi­taient pour faire de nom­breux achats », pré­cise le pro­cu­reur de Grenoble Eric Vaillant.

 

 

Les suspects nient les accusations

 

Les inves­ti­ga­tions menées par les poli­ciers ont per­mis d’i­den­ti­fier les auteurs de ce vol par ruse en pro­fi­tant de l’inattention de la vic­time, dit “vol à l’i­ta­lienne”. Les enquê­teurs ont ainsi pu effec­tuer des rap­pro­che­ments avec une série de faits iden­tiques com­mis sur la Côte d’a­zur.

 

La police a inter­pellé les deux sus­pects lundi 1er février, avant de les pla­cer immé­dia­te­ment en garde à vue. Le couple a été pré­senté devant le Tribunal de Grenoble le len­de­main. Mais ils ont refusé de répondre aux ques­tions des poli­ciers et ont nié les faits.

 

L’homme a été incar­céré, tan­dis que sa com­pagne, enceinte de six mois, était pla­cée sous contrôle judi­ciaire. Le couple doit être jugé en com­pa­ru­tion immé­diate ce ven­dredi 5 février à Grenoble.

 

Tim Buisson

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
1260 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.