Conseil métropolitain du 16 octobre © Laure Gicquel - Placegrenet.fr

Tollé de l’op­po­si­tion à la Métro au sujet des repré­sen­tants au sein de l’Établissement public fon­cier local

Tollé de l’op­po­si­tion à la Métro au sujet des repré­sen­tants au sein de l’Établissement public fon­cier local

 

FOCUS - Au cours du conseil métropolitain du vendredi 29 janvier, le président de la Métropole Christophe Ferrari a annoncé sa décision de changer les représentants métropolitains au sein de l’Établissement public foncier local (EPFL) du Dauphiné. S'en est suivie une discussion houleuse avec les représentants de l'opposition. Ce, puisque deux membres du groupe de Dominique Escaron sont remplacés par des élus de la majorité.

 

 

Dominique Escaron, maire du Sappey-en-Chartreuse et président du groupe Communes au Coeur de la Métropole (CCM), s'indigne de la décision concernant les représentants métropolitains à l'EPFL.

"C’est une déclaration de guerre !" a lancé le maire du Sappey-en-Chartreuse Dominique Escaron, président du groupe Communes au Cœur de la Métropole (CCM), devant la modification de la désignation des représentants métropolitains au sein de l'Établissement public foncier local du Dauphiné (EPFL-D).

 

En fin de conseil métropolitain, Jean-Luc Corbet, maire de Varces et membre du groupe Notre Métropole Commune (majorité), a en effet présenté une délibération proposant de remplacer quatre de ses huit représentants, dont deux conseillers de la majorité et deux du groupe d'opposition CCM. La raison invoquée ? L'EPFL-D, qui assure "une activité principale de portage foncier" pour les collectivités territoriales, a modifié ses statuts "afin d'intégrer de nouveaux territoires".

 

Jean-Luc Corbet a indiqué en préambule que, "bien évidemment", la Métro était favorable au "renforcement de l'EPFL par l'entrée de nouvelles communautés de communes". Avant de soulever une "difficulté" : les nouveaux statuts "ne reflètent pas, à sa juste mesure, le poids démographique de Grenoble Alpes Métropole. Ce qui pose un problème démocratique". D'autant plus si ceux-ci ne prennent pas en compte "la pondération des voix lors des votes [en conseil métropolitain]".

 

 

"C'est une mécanique de dilution des élus métropolitains qui a été proposée"

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 69 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Laure Gicquel

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Théâtre du Créarc, pièce Barbe bleue
La métro­pole gre­no­bloise veut conti­nuer d’in­ves­tir dans les grands pro­jets mal­gré un bud­get plombé par la crise

  FOCUS - Le conseil métropolitain de Grenoble-Alpes Métropole a débattu sur le rapport d'orientation budgétaire le 29 janvier 2021. Le vice-président aux finances, Raphaël Lire plus

Anne Roche quitte les deux groupes d’Alain Carignon et rejoint à la Métro celui dirigé par Dominique Escaron

  EN BREF - Anne Roche, élue au conseil municipal de Grenoble sur la liste d'opposition d'Alain Carignon, a quitté mi-octobre 2020 les groupes qu'il Lire plus

Stupeur à la Métro : la guerre à gauche est (re)déclarée
Coup de théâtre à la Métropole de Grenoble : les hos­ti­li­tés reprennent au sein de la majo­rité de gauche

  FOCUS - La fin de partie signée au conseil métropolitain, le 18 septembre 2020, n'en était pas une. "Quelques écologistes et l'Ades" ont maintenu Lire plus

Le conseil métropolitain à Alpexpo © Laure Gicquel
Fin de par­tie au conseil métro­po­li­tain Grenoble-Alpes Métropole : la gauche réunifiée

  REPORTAGE – Après deux mois de blocage institutionnel, le conseil métropolitain  de Grenoble-Alpes Métropole se réunissait ce vendredi 18 septembre à Alpexpo pour élire Lire plus

Pourparlers en cou­lisses pour mettre fin à la guerre des gauches à la veille du conseil métropolitain

  DÉCRYPTAGE - Après plusieurs semaines de guerre froide, les quatre groupes de gauche  du conseil métropolitain se sont réunis à Vizille, le 11 septembre Lire plus

Brouhaha géné­ral après la réélec­tion de Christophe Ferrari à la tête de la Métro… avant une crise institutionnelle ?

  FOCUS - L'élection mémorable du 17 juillet 2020 a vu Christophe Ferrari conserver sa place de président de la Métropole de Grenoble. Non sans Lire plus

Flash Info

|

30/09

12h10

|

|

30/09

11h36

|

|

30/09

10h33

|

|

29/09

16h09

|

|

29/09

10h21

|

|

28/09

19h43

|

|

28/09

11h54

|

|

27/09

11h19

|

|

27/09

10h35

|

|

26/09

17h09

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 40 : « La res­tau­ra­tion de la tour Perret à Grenoble »

Abonnement| Rentrée poli­tique pour Isabelle Peters, nou­velle pre­mière adjointe du maire de Grenoble

À voir| La ville d’Eybens face à une pol­lu­tion aux micro­billes de pelouse syn­thé­tique suite à « des négligences »

Agenda

Je partage !