À la rencontre d’Alexandre Jobert, ce Grenoblois qui dessine les montagnes

sep article



 

PORTRAIT SONORE – Chargé de communication du FCG, Alexandre Jobert exerce aussi  comme graphiste à la tête de l’Atelier Duo. Armé de feutres noirs, cet artiste s’est mis à dessiner les sommets grenoblois en septembre 2020, suite à une rencontre fortuite. Depuis, son activité d’illustrateur indépendant a décollé.

 

 

Alexandre Jobert au milieu de ses panoramiques. © Fanny Seguela - placegre.net

Alexandre Jobert au milieu de ses pano­ra­miques. © Fanny Seguela – placegre.net

En deux mois, Alexandre Jobert a écoulé 380 repro­duc­tions d’illus­tra­tions mon­ta­gnardes des­si­nées à la main. Sa nou­velle col­lec­tion de pano­ra­miques a par­ti­cu­liè­re­ment tou­ché le public, sur­pre­nant au pas­sage son créa­teur.

 

« Tous les para­mètres étaient au vert pour que cela fonc­tionne, mais je ne l’a­vais pas anti­cipé », confie le tren­te­naire, né à Voiron.

 

Alors qu’Alexandre Jobert se for­mait à l’é­cole supé­rieure de la créa­tion gra­phique Supcréa, il s’é­tait déjà lancé à son compte en tant qu’illus­tra­teur à tra­vers sa micro-entre­prise Atelier Duo. Une manière pour ce desi­gner-gra­phique d’ex­pri­mer sa pas­sion pour le des­sin. « Le mot Duo me par­lait parce que je vou­lais vrai­ment créer une rela­tion de confiance avec le client […] et ate­lier pour le côté fait main ».

 

 

Un cadeau à l’origine du succès foudroyant d’Alexandre Jobert

 

Le jeune homme, qui a fait ses armes dans deux agences de com­mu­ni­ca­tion lyon­naise et gre­no­bloise, est devenu le gra­phiste du Football club de Grenoble rugby (FCG) en 2018. « Pendant tout ce temps-là, j’ai tou­jours été en indé­pen­dant, donc j’ai tou­jours eu quelques clients de mon côté », explique-t-il.

 

 

Après dix ans d’exis­tence, Atelier Duo connaît un suc­cès autant gran­dis­sant qu’i­nat­tendu, suite à une simple ren­contre. En l’oc­cur­rence, l’in­vi­ta­tion par le FCG, en sep­tembre 2020, de Fabien Galthié, sélec­tion­neur de l’é­quipe de France de rugby. Alors qu’il était prévu de lui offrir un pré­sent pour l’oc­ca­sion, le gra­phiste a pro­posé de réa­li­ser lui-même un pano­rama de la ville de Grenoble et de ses som­mets. C’est cette impul­sion, les très bons retours des par­te­naires et les encou­ra­ge­ments de ses proches qui lui ont donné l’en­vie d’en faire plus. 

 

Aujourd’hui, sa col­lec­tion com­porte treize œuvres dont la chaîne de Belledonne, du Vercors, ou de la Chartreuse. Prochaines étapes : une toute nou­velle col­lec­tion spé­ciale pour les enfants, et de nom­breux pro­jets por­tant sur d’autres som­mets fran­çais.

 

Fanny Seguela

 

Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
2122 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.