La démocratie participative, “insaisissable Graal” ? interroge le conseil de développement de la Métro

sep article

 

FOCUS – Pour sa cinquième controverse qui s’est tenue le 21 janvier en ligne, le Conseil de développement (C2D) de Grenoble-Alpes Métropole s’est interrogé sur la manière de revigorer la démocratie participative dans le processus de décision politique. Un débat en vue de construire un « pacte citoyen métropolitain pour la métropole des transitions », sorte de feuille de route de la participation citoyenne. Pascal Clouaire, vice-président à la démocratie participative à la Métro, y a annoncé le lancement imminent d’un chantier pour la mise en place d’une conférence citoyenne du climat métropolitaine.

 

 

Démocratie participative, thème d'une nouvelle controverse, jeudi 21 janvier 2021 ®cweller

5e contro­verse orga­ni­sée par le conseil de déve­lop­pe­ment de Grenoble Alpes Métropole, 21 jan­vier 2021. © cwel­ler

Pour sa cin­quième contro­verse, le Conseil de déve­lop­pe­ment (C2D) de Grenoble Alpes Métropole, ins­tance consul­ta­tive de débats et de pro­po­si­tions, est revenu sur la ques­tion de la démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive. « Participation… en quête de l’in­sai­sis­sable Graal ? La parole des citoyens pour une action publique plus auda­cieuse ? » Telle était la for­mu­la­tion du thème de ce nou­veau débat dif­fusé en direct sur Internet et tou­jours visible.

 

Un for­mat inédit, crise sani­taire oblige, auquel les inter­nautes ont plu­tôt bien adhéré, puis­qu’une cen­taine de per­sonnes étaient der­rière leur écran. Bon nombre ont en outre par­ti­cipé aux échanges, que ce soit par écrit ou en pre­nant la parole.

 

 

« La démocratie participative, c’est beaucoup de bruit pour rien »

 

Le sujet de cette cin­quième contro­verse n’a pas été choisi au hasard. Le C2D tenait à appor­ter sa pierre à l’édifice du futur « pacte citoyen métro­po­li­tain pour la métro­pole des tran­si­tions ». Ce pacte, qui sera voté d’ici l’été 2021, ambi­tionne en effet de « pro­mou­voir une citoyen­neté métro­po­li­taine active ». Une toi­let­tage de la par­ti­ci­pa­tion citoyenne qui semble sou­hai­table, les habi­tants de la métro­pole gre­no­bloise étant peu convain­cus par son fonc­tion­ne­ment actuel.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
1491 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.