Personnels de l’Éducation natio­nale, du supé­rieur, lycéens et étu­diants mani­fes­te­ront à Grenoble mardi 26 janvier

Personnels de l’Éducation natio­nale, du supé­rieur, lycéens et étu­diants mani­fes­te­ront à Grenoble mardi 26 janvier

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS — Nouveau mou­ve­ment de grève et de mani­fes­ta­tion des per­son­nels de l’Éducation natio­nale, mardi 26 jan­vier à Grenoble comme par­tout en France. Un mou­ve­ment auquel se joignent des orga­ni­sa­tions étu­diantes gre­no­bloises, qui entendent pour leur part por­ter des reven­di­ca­tions sur la situa­tion des étu­diants en ces temps de crise sanitaire.

Une fois encore, les syn­di­cats de l’Éducation natio­nale comptent dire au ministre Jean-Michel Blanquer tout le mal qu’ils pensent de son action. Mardi 26 jan­vier, les per­son­nels sont ainsi invi­tés à faire grève et mani­fes­ter sur l’en­semble du ter­ri­toire fran­çais. En Isère, le mou­ve­ment est porté par les syn­di­cats CGT, Solidaires, FSU, FO, PAS, et Snalc. Rendez-vous est donné place de Verdun à Grenoble à par­tir de 14 heures.

Grève dans l'Éducation nationale ce mardi 26 janvier. Manifestation d'enseignants en janvier 2020 devant le rectorat de Grenoble © Joël Kermabon - Place Gre'net

Manifestation d’en­sei­gnants en jan­vier 2020 devant le rec­to­rat de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Les reven­di­ca­tions ? Les syn­di­cats réclament « des créa­tions mas­sives de postes et moins d’é­lèves par classe » (voir enca­dré), l’a­mé­lio­ra­tion des condi­tions de tra­vail des per­son­nels ou encore le dégel du point d’in­dice et une reva­lo­ri­sa­tion sala­riale. Mais aussi « l’a­ban­don des dis­cus­sions du Grenelle », accu­sées de cher­cher à dégra­der le ser­vice public d’é­du­ca­tion. Et enfin l’a­bro­ga­tion des « réformes désas­treuses » ini­tiées par le ministre de l’Éducation nationale.

Les orga­ni­sa­tions étu­diantes se joignent au mou­ve­ment lancé dans l’Éducation nationale

Les per­son­nels de l’Éducation natio­nale ne sont pas les seuls à se mobi­li­ser. Le syn­di­cat lycéen UNL se joint ainsi aux reven­di­ca­tions de l’in­ter­syn­di­cale des per­son­nels. De plus, en paral­lèle, plu­sieurs orga­ni­sa­tions étu­diantes comptent elles aussi don­ner de la voix, en l’oc­cur­rence l’Union des étu­diants de Grenoble, ainsi que les unions syn­di­cales de Sciences-Po Grenoble et de l’École natio­nale supé­rieure d’ar­chi­tec­ture de Grenoble.

Grève dans l'Éducation nationale ce mardi 26 janvier. Les étudiants ont manifesté devant le rectorat de Grenoble face aux mesures prises pour raisons sanitaires © Simon Marseille - Place Gre'net

Les étu­diants ont mani­festé le 21 jan­vier 2021 devant le rec­to­rat de Grenoble face aux mesures prises pour rai­sons sani­taires. © Simon Marseille – Place Gre’net

Les étu­diants expriment leur cir­cons­pec­tion sur les récentes annonces for­mu­lées par Emmanuel Macron concer­nant le repas étu­diant à un euro ou la reprise des cours un jour par semaine. Tous les cam­pus ne dis­posent en effet pas d’un res­tau­rant uni­ver­si­taire, rap­pellent-ils. Quant à la jour­née de cours, la mesure « reste flou[e] et insuffisant[e], alors que les mou­ve­ments étu­diants réclament un retour en demi-jauges », écrivent les organisations.

Idem pour ce qui est du « chèque santé » per­met­tant la consul­ta­tion d’un psy­cho­logue. Les étu­diants jugent par ailleurs qu’il « ne rem­pla­cera pas un inves­tis­se­ment consé­quent dans les ser­vices du Crous et les ser­vices de santé uni­ver­si­taire ». Autant de rai­sons pour les­quelles les étu­diants appellent eux aussi au ras­sem­ble­ment place de Verdun à 14 heures.

Ils seront aux côtés des per­son­nels de l’en­sei­gne­ment supé­rieur, éga­le­ment mobi­li­sés. Si les ensei­gnants et sala­riés des uni­ver­si­tés portent les mêmes reven­di­ca­tions que leurs col­lègues du secon­daire, le syn­di­cat FSU pré­cise que la réou­ver­ture des éta­blis­se­ments est éga­le­ment sur la table. De même que l’a­bro­ga­tion de la loi de pro­gram­ma­tion de la recherche por­tée par la ministre Frédérique Vidal.

La res­tau­ra­tion sco­laire annu­lée à Grenoble

Conséquences directes du mou­ve­ment ? Comme tou­jours, la Ville de Grenoble informe les parents d’é­lèves que la res­tau­ra­tion sco­laire sera annu­lée sur la jour­née du 26 jan­vier. « Cette déci­sion d’annulation est liée à l’impossibilité de garan­tir par avance la préparation/mise en chauffe, le ser­vice des repas et l’encadrement des enfants dans cha­cune des écoles », expliquent les ser­vices municipaux.

La restauration scolaire est annulée à Grenoble en raison du mouvement de grève © Ville de Grenoble

La res­tau­ra­tion sco­laire est annu­lée à Grenoble en rai­son du mou­ve­ment de grève. © Ville de Grenoble

L’accueil des enfants avec un repas froid fourni par les parents sera pos­sible si les pro­fes­sion­nels sont en nombre suf­fi­sant. De même, la gar­de­rie du matin comme le temps péri­sco­laire de 16 heures ne sera assuré qu’en fonc­tion du nombre de pro­fes­sion­nels pré­sents dans l’é­ta­blis­se­ment. L’information est donc à véri­fier par les parents auprès des agents muni­ci­paux des écoles où sont sco­la­ri­sés leurs enfants.

Florent Mathieu

160 postes de moins dans le secon­daire pour l’a­ca­dé­mie de Grenoble

Comme va évo­luer le nombre d’en­sei­gnants à la ren­trée 2021 – 2022 ? Dévoilées le 16 décembre 2020, les « dota­tions aca­dé­miques » pro­voquent (sans sur­prise) la colère des syn­di­cats. À com­men­cer par le SNU, dont le membre du comité tech­nique isé­rois François Lecointe fait le point sur les annonces.

Distribution de tracts dénonçant les mesures sanitaires dans les lycées devant le lycée Champolion. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Lycée Champolion. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Sur le second degré, l’a­ca­dé­mie de Grenoble enre­gistre « une perte de 160 postes, avec une hausse atten­due de 1115 élèves dans les col­lèges et les lycées pour la ren­trée », répond François Lecointe. Qui estime par ailleurs la hausse des heures sup­plé­men­taires insuf­fi­sante pour rat­tra­per la baisse du nombre d’enseignants.

Sur l’en­sei­gne­ment pri­maire, l’Isère hérite en revanche de 16 postes sup­plé­men­taires. Des créa­tions liées à la poli­tique de dédou­ble­ment pour les éta­blis­se­ments clas­sés en réseau d’é­du­ca­tion prio­ri­taire, pré­cise le syn­di­ca­liste. Ainsi, le dépar­te­ment de la Savoie, qui ne compte que deux zones d’é­du­ca­tion prio­ri­taire (contre 13 en Isère), se voit pour sa part gra­ti­fié… de zéro créa­tion de poste pour le pre­mier degré.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Élèves, profs et parents se sont ras­sem­blés pour pro­tes­ter contre la répres­sion du mou­ve­ment lycéen

  EN BREF - Un rassemblement s’est tenu devant le rectorat de Grenoble, ce mercredi 26 mai 2021, dans le cadre de la mobilisation lycéenne Lire plus

Grenoble : plus d’une cen­taine de lycéens dans la rue pour deman­der l’an­nu­la­tion des épreuves du bac

  FOCUS – Une centaine de lycéens ont manifesté dans les rues de Grenoble, ce jeudi 6 mai, pour demander l'annulation des épreuves du baccalauréat. Lire plus

Blocus de lycées à Grenoble et Échirolles pour faire annu­ler des épreuves du baccalauréat

  REPORTAGE - Suite à l’appel lancé par l’Union nationale lycéenne (UNL), des élèves ont bloqué l’entrée du lycée des Eaux Claires et du lycée Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Manifestations à Grenoble, Voiron, Bourgoin-Jallieu et Roussillon à l’oc­ca­sion du 1er mai 2021

  FLASH INFO — Comme chaque année, la Fête du Travail du 1er mai 2021 sera marquée par les revendications du monde du travail. L'intersyndicale Lire plus

Manifestation contre la réforme de l'Assurance-chômage vendredi 23 avril à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : près de 200 per­sonnes ont défilé contre la réforme de l’Assurance-chômage

  REPORTAGE - Près de 200 personnes ont défilé dans les rues de Grenoble, vendredi 23 avril, contre la réforme de l'Assurance-chômage destinée à réaliser Lire plus

Manifestation pour la gratutié des transports le 20 mars 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : une cen­taine de mani­fes­tants ont demandé la gra­tuité des trans­ports dans l’agglomération

  REPORTAGE - Un peu plus d'une centaine de personnes ont défilé dans les rues de Grenoble vendredi 12 mars pour demander la mise en Lire plus

Flash Info

|

28/06

15h14

|

|

28/06

9h18

|

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 36 : « Les dif­fi­cul­tés à exer­cer le métier de jour­na­liste dans cer­tains quartiers »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin