Michel Savin et 72 sénateurs demandent l’autorisation de la pratique sportive durant le couvre-feu

sep article



 

FLASH INFO — « Je ne peux me résoudre à savoir qu’il est autorisé de sortir de son domicile après 18h pour les besoins des animaux de compagnie, mais qu’il soit interdit de sortir pour faire son footing ». Toujours prompt à défendre la pratique sportive, le sénateur de l’Isère Michel Savin appelle le premier ministre à assouplir les règles du couvre-feu pour permettre aux Français de faire du sport.

 

Il n’est pas le seul à faire cette demande : un cour­rier adressé à Jean Castex réunit en effet 72 autres séna­teurs de la majo­rité Les Républicains du Sénat. Tout se ral­lient der­rière le par­le­men­taire isé­rois pour rap­pe­ler les bien­faits de la pra­tique spor­tive. « Par exemple, contre les états dépres­sifs et l’anxiété qui touchent un nombre crois­sant de Français », men­tionne le cour­rier. Ou, sim­ple­ment, comme outil de lutte contre la séden­ta­rité.

 

Michel Savin et de nombreux sénateurs demandent que soient de nouveau permis la pratique sportive aux heures de couvre-feu © Léa Raymond - Place Gre'net

Michel Savin et de nom­breux séna­teurs demandent que soient de nou­veau per­mis la pra­tique spor­tive aux heures de couvre-feu © Léa Raymond – Place Gre’net

« Si nous ne pou­vons que sous­crire à l’objectif de lutte contre ce virus, il nous semble que les règles mises en oeuvre font cou­rir d’autres dan­gers à nos conci­toyens et que l’impossibilité pour de très nom­breux Français de pra­ti­quer une acti­vité phy­sique et spor­tive va à l’encontre même des enjeux de santé publique » jugent dès lors les séna­teurs.

 

La lettre rap­pelle en outre que c’est après 18 heures que les Français tendent à pra­ti­quer le plus une acti­vité spor­tive en exté­rieur.

 

L’incompréhension est d’au­tant plus forte que la pra­tique spor­tive était un motif de sor­tie de chez soi lors des pré­cé­dents confi­ne­ments et couvre-feu. Elle a depuis dis­paru des options pro­po­sées par l’at­tes­ta­tion mise en ligne par les ser­vices de l’État. Les par­le­men­taires jugent dès lors « urgent qu’une déro­ga­tion au couvre-feu après 18 heures soit auto­ri­sée pour la pra­tique d’une acti­vité phy­sique indi­vi­duelle de plein air et sans regrou­pe­ment dans les plus brefs délais ».

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
1231 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.