Sciences-Po salue la mémoire de son ancien directeur et professeur Jean-Louis Quermonne

sep article



 

FLASH INFO — Sciences-Po Grenoble salue la mémoire de Jean-Louis Quermonne, dont le décès a été annoncé mardi 19 janvier 2021. Professeur de science politique, Jean-Louis Quermonne fut le premier président de l’Université Grenoble II de 1970 à 1975. Et le fondateur, en 1972, des Presses universitaires de Grenoble.

 

Avant cela, Jean-Louis Quermonne fut direc­teur de l’Institut d’é­tudes poli­tiques de Grenoble, de 1958 à 1969. Un ins­ti­tut, juge Sciences-Po « qu’il a pro­fon­dé­ment trans­formé et moder­nisé, en fai­sant le ter­rain d’ex­pé­ri­men­ta­tion de ses qua­li­tés de réfor­ma­teur ». Quitte à “bri­co­ler” pour trou­ver des solu­tions. Par exemple en créant un doc­to­rat ès lettres men­tion sciences poli­tiques, per­met­tant à ses étu­diants de s’é­man­ci­per de la faculté de Droit pour pré­pa­rer un doc­to­rat.

 

C'est à Jean-Louis Quermonne que Sciences Po Grenoble doit d'avoir un bâtiment autonome sur le campus © Léa Raymond - Place Gre'net

C’est à Jean-Louis Quermonne que Sciences Po Grenoble doit d’a­voir un bâti­ment auto­nome sur le cam­pus © Léa Raymond – Place Gre’net

 

« Signalons aussi le souci constant de Jean-Louis Quermonne de faire recon­naître l’au­to­no­mie de Sciences Po Grenoble, tant au plan admi­nis­tra­tif que maté­riel », ajoute l’u­ni­ver­sité. Une auto­no­mie qui pren­dra forme, entre autres, dans l’oc­troi d’un bâti­ment à part lors de la créa­tion du nou­veau cam­pus de Saint-Martin-d’Hères. Et que le direc­teur obtien­dra en déployant « beau­coup d’éner­gie », sou­tenu au demeu­rant par le doyen Weil.

 

Après une car­rière natio­nale, notam­ment au sein du minis­tère chargé des Universités, Jean-Louis Quermonne revien­dra sur ses terres gre­no­bloises en 1989 pour ensei­gner à Sciences-Po. « Par ses cours, ses sémi­naires de troi­sième cycle, ses direc­tions de thèse, il apporte une dimen­sion nou­velle qui man­quait à Sciences Po Grenoble et ampli­fie les échanges avec les uni­ver­si­tés euro­péennes », se sou­vient encore l’u­ni­ver­sité.

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
1192 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Sciences Po est une usur­pa­tion d’i­den­tité, le vrai nom est IEP c’est à dire ins­ti­tut d’é­tudes poli­tiques. Etudier la poli­tique n’est pas de la science.

    sep article