L’élection de Christian Coigné à la tête de l’EPFL du Dauphiné vient jouer les trouble-fête à la Métro

sep article

 

FOCUS – Les contestations et interrogations autour de l’élection de Christian Coigné à la tête de l’établissement public foncier local du Dauphiné remettent sur le tapis les arrangements négociés lors de l’élection de Christophe Ferrari à la présidence de la Métropole de Grenoble. Et dans les rangs d’une partie de l’opposition métropolitaine, le ton monte.

 

 

Christian Coigné quitte l'UDI

Christian Coigné élu pré­sident de l’EPFL du Dauphiné © Nils Louna / placegrenet.fr

La réélec­tion de Christophe Ferrari à la pré­si­dence de la Métropole de Grenoble n’en finit pas d’en­traî­ner dans son sillage moult contes­ta­tions. Alors que le Conseil d’État a, en der­nière ins­tance, confirmé l’é­lec­tion de l’ex-socia­liste à la tête de Grenoble Alpes Métropole, c’est un autre orga­nisme qui s’est retrouvé au centre du jeu poli­tique.

 

En l’oc­cur­rence, l’é­ta­blis­se­ment public fon­cier local du Dauphiné (EPFL), amé­na­geur chargé d’ac­qué­rir des ter­rains pour le compte des col­lec­ti­vi­tés. L’élection à sa tête de Christian Coigné le 15 octobre der­nier n’est en effet pas du goût de tout le monde.

 

Le maire centre droit de Sassenage l’a­vait emporté face à Laurent Amadieu, can­di­dat des éco­lo­gistes donné favori. Et comme ils l’a­vaient fait pour l’é­lec­tion de Christophe Ferrari, ces der­niers avaient porté le dos­sier devant la barre du tri­bu­nal, avec un recours porté par Anne-Sophie Olmos, conseillère muni­ci­pale à la Ville de Grenoble.

 

 

Risque de conflit d’intérêts ? « Pas d’incidence sur l’éligibilité de Christian Coigné » à la tête de l’EPFL

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
2844 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. C’est l’é­lec­tion de E. PPPiolle qui n’est pas valable. Il a reçu 4000 voix de moins que le seuil de 20000 qu’il avait lui même défini pour la vota­tion citoyenne (dont bien sûr il ne parle plus …).
    S’il était hon­nête il s’ap­pli­que­rait ses propres règles à lui même donc décla­re­rait son élec­tion illé­gi­time et appel­le­rait à un nou­veau vote.
    Seulement voilà, un poli­ti­cien arri­viste de cou­leur verte n’est rien de plus qu’un poli­ti­cien arri­viste.

    sep article