« Au travers du dossier du GHM, on voit que l’on n’a pas la main sur des outils de santé publique »

sep article



 

ENTRETIEN – Sociologue chargé de recherche au CNRS et co-auteur de La Casse du siècle : à propos des réformes de l’hôpital public (éditions Raisons d’agir), Pierre-André Juven revient sur les difficultés de l’hôpital public. Et sur la reprise du groupe hospitalier mutualiste (GHM) de Grenoble. Un dossier qui, pour ce chercheur désormais élu à la Ville de Grenoble, pose un gros problème démocratique et social.

 

 

Place Gre’net – Vous étiez chercheur quand vous avez écrit ce livre La casse du siècle – À propos des réformes de l’hôpital public. Vous êtes désormais élu, en charge des questions de santé, à la Ville de Grenoble. Quel regard portez-vous sur la reprise du GHM par le groupe privé Doctegestio ?

 

“On n'a pas la main sur des outils de santé publique”

Pierre-André Juven, cher­cheur au CNRS et élu à la Ville de Grenoble en charge des ques­tions de santé – DR

Je regarde ça avec l’œil du socio­logue qui s’est engagé dans cette mobi­li­sa­tion avant d’être élu.

 

Ce qui est dra­ma­tique sur le dos­sier du groupe hos­pi­ta­lier mutua­liste, c’est que léga­le­ment et régle­men­tai­re­ment par­lant, le sys­tème actuel fait que le trans­fert d’ac­ti­vi­tés de la mutuelle Adrea vers le groupe Doctegestio et le trans­fert des murs du groupe Adrea vers Icade Santé peut se faire sans qu’à aucun moment ni les sala­riés, ni les col­lec­ti­vi­tés, ni l’a­gence régio­nale de santé donc l’État puissent inter­ve­nir et don­ner un avis contra­dic­toire et avoir un droit de veto.

 

Au-delà de tout ce qui peut être entre­pris et est entre­pris, on voit qu’un outil qui est sol­va­bi­lisé par notre argent, nos coti­sa­tions, ne peut à aucun moment faire l’ob­jet d’un droit de regard. Il ne s’a­git pas de reprendre la main tota­le­ment, mais de dire « non, vous ne pour­rez pas déci­der seuls sans concer­ta­tion avec les auto­ri­tés ».

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
1942 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Mais c’est quoi le pro­jet ?
    empê­cher l’ac­ti­vité et faire fer­mer ?
    pré­emp­ter… mais avec quelle ges­tion ? -> la ville est en défi­cit alors créer un nou­veau trou n’as aucun sens.
    C’est bien de réflé­chir, mais quel est le ser­vice apporté à la société, qu’est ce qui est pro­duit.
    On ne peut pas être que contre…
    -> ce sent l’u­sine à gaz…

    sep article
  2. Ce qui est sûr, c’est que les socio­logues ça parle mais ça n’a jamais soi­gné per­sonne.

    sep article