Quelques centaines de manifestants ont défilé à Grenoble à l’occasion de la Journée internationale des migrants

sep article

 

FOCUS – Des collectifs, associations et syndicats appelaient à manifester ce vendredi 18 décembre 2020 à Grenoble, à l’occasion de la 20e Journée internationale des migrants. Ainsi, plusieurs centaines de personnes se sont-elles rassemblées place de Verdun, avant de partir manifester en direction de l’Hôtel de Ville. Les manifestants – auxquels se sont joints quelques gilets jaunes – demandaient la régularisation des sans-papiers, un logement pour tous, l’égalité d’accès aux droits et la fermeture des centres de rétention.

 

 

Rassemblement place de Verdun avant de partir manifester. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Rassemblement place de Verdun avant de par­tir mani­fes­ter. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Dénonçant la situa­tion « de plus en plus dif­fi­cile des migrants », nombre de col­lec­tifs, asso­cia­tions et syn­di­cats1Premiers signa­taires de l’ap­pel : les col­lec­tifs des deman­deurs de papiers (CDP 38) et des jeunes majeurs 38, les orga­ni­sa­tions Cisem, Apardap, Attac 38, CISSP, CGT 38, CSRA, Dal38, EELV,  Mais aussi Ensemble 38, FSU, LDH, NPA, PC, PCOF, Solidaires, RESF 38, RUSF, et le Syndicat des tra­vailleurs sans papiers CGT. Sans oublier l’Ada, la Cimade, AG, le Travail social en lutte et le FUIQP appe­laient à mani­fes­ter ce ven­dredi 18 décembre 2020 à Grenoble. Une « marche des lumières » s’ins­cri­vant dans le cadre de la 20e Journée inter­na­tio­nale des migrants et de l’acte 4 de la Marche des sans-papiers.

 

Plusieurs cen­taines de per­sonnes se ainsi sont ras­sem­blées en fin d’a­près-midi place de Verdun où ont eu lieu plu­sieurs prises de parole. Les mani­fes­tants ont réclamé la régu­la­ri­sa­tion des sans-papiers, l’é­ga­lité d’ac­cès aux droits, un loge­ment pour tous et la fer­me­ture des centres de réten­tion. Et sur­tout demandé le res­pect « des droits humains les plus élé­men­taires » pour ces migrants venant par­fois de pays en guerre.

 

Un petit groupe de Gilets jaunes, qui avait éga­le­ment prévu de mani­fes­ter ce même jour à la même heure à par­tir de la place Hubert-Dubedout, s’est joint au ras­sem­ble­ment, la pré­fec­ture lui ayant imposé la place de Verdun comme point de départ.

 

 

« Ensuite, on leur reprochera de vivre avec des aides ! »

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
2009 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. sep article
  2. sep article
  3. Combien de migrants ces mani­fes­tants accueillent-ils CHEZ EUX ? 🤔

    sep article