Faute de thés dansants, la Ville de Grenoble et son CCAS proposent « Noël à domicile » aux plus âgés

sep article



 

REPORTAGE VIDÉO – Faute de thés dansants, annulés pour cause de pandémie, la Ville de Grenoble et le CCAS proposent cette année un « Noël à domicile » artistique aux personnes âgées. Ainsi, jusqu’au 18 décembre, des artistes vont-ils à la rencontre des résidents des Ehpad, des résidences autonomie et même au domicile des personnes isolées. De quoi offrir aux plus fragiles des moments festifs pour rompre leur isolement, le temps d’un spectacle.

 

 

« Noël à domicile » pour les personnes âgées à Grenoble.Pour rompre l'isolement de nos aînés, des artistes de toutes disciplines ont investi la résidence Saint-Laurent. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Des artistes de toutes dis­ci­plines ont investi la rési­dence Saint-Laurent. © Joël Kermabon – Place Gre’net

La pan­dé­mie de coro­na­vi­rus et son cor­tège de res­tric­tions sani­taires ont tout cham­boulé, y com­pris le Noël des plus âgés. En effet, faute des tra­di­tion­nels thés dan­sants orga­ni­sés depuis 2015, la Ville de Grenoble et son centre com­mu­nal d’ac­tion sociale (CCAS) ont ima­giné une autre manière de les diver­tir et de rompre leur iso­le­ment : « Noël à domi­cile ».

 

Des mini-spec­tacles don­nés par des artistes de toutes les dis­ci­plines dans les Ehpad, les centres de jour et les rési­dences auto­no­mie. Le tout dans des condi­tions adap­tées à la crise sani­taire et, sur­tout, à la popu­la­tion par­ti­cu­liè­re­ment fra­gile séjour­nant dans ces éta­blis­se­ments.

 

Ainsi, du 14 au 18 décembre, de petits groupes d’ar­tistes partent-ils à la ren­contre des per­sonnes âgées rési­dant dans les lieux de vie col­lec­tifs muni­ci­paux. « Chant, danse, jon­glage, lec­ture de contes ou décla­ma­tion de poèmes… Il y en aura pour tous les goûts ! », pro­mettent la Ville et le CCAS.

 

 

Noël à domicile : « une bouffée d’oxygène »

 

Ce mardi 15 décembre, c’é­tait au tour de la rési­dence auto­no­mie Saint-Laurent de voir ses six étages inves­tis par une troupe d’ar­tistes aux vête­ments bigar­rés. Répartis en petits groupes, ces der­niers sont allés toquer aux portes des chambres des rési­dents. Lesquels, pré­ve­nus, atten­daient leur visite.

 

Une résidente n'a pas hésité à danser sur des rythmes indiens. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une rési­dente n’a pas hésité à dan­ser sur des rythmes indiens. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Autant de scènes impro­vi­sées pour une ritour­nelle, un tour de magie, de la danse ou encore une pres­ta­tion musi­cale bur­lesque, selon l’ins­pi­ra­tion des bala­dins. « Les rési­dents nous reçoivent comme une bouf­fée d’oxy­gène, avec beau­coup de gen­tillesse que nous sommes fiers de pou­voir leur rendre », résume Philippe Vuillermet, direc­teur artis­tique de l’é­vé­ne­ment.

 

Retour sur cet après-midi un peu folle pour le moins inha­bi­tuelle, durant laquelle l’é­ta­blis­se­ment a vibré aux sons des gui­tares ou de l’ac­cor­déon. Au point qu’une rési­dente n’a pas hésité à dan­ser sur les rythmes indiens tré­pi­dants d’une bande son pur jus bol­ly­wood.

 

 

 

« Nous les enfermons pour les protéger, renforçant ainsi leur isolement »

 

Comme pour beau­coup de spec­tacles, une deuxième par­tie est pré­vue du 23 au 31 décembre. « Les artistes vont aller à domi­cile ren­con­trer les per­sonnes iso­lées, fra­giles ou vul­né­rables », explique Kheira Capdepon. Des moments pri­vi­lé­giés néces­saires pour les per­sonnes âgées, estime l’ad­jointe muni­ci­pale délé­guée aux aînés, aidants et à l’in­ter­gé­né­ra­tion­nel.

 

« Du fait de la crise sani­taire, nous les enfer­mons pour les pro­té­ger, ren­for­çant ainsi leur iso­le­ment. Il fal­lait aller vers eux pour qu’il puissent voir du monde et sor­tir quelques ins­tants de ce quo­ti­dien dif­fi­cile. »

 

Joël Kermabon

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
2200 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.