Grenoble : près de 300 personnes mobilisées « contre l’islamophobie et la loi séparatisme »

sep article

 

REPORTAGE – Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées samedi 12 décembre à Grenoble pour protester « contre l’islamophobie » et la loi séparatisme, renommée loi « confortant le respect des principes de la République ». Un point commun avec Bordeaux, alors que dans les autres grandes villes de France (Paris, Lyon, Strasbourg, Bordeaux, Lille, Montpellier…) se tenaient des rassemblements essentiellement tournés contre la loi « Sécurité globale ».

 

 

« Contre toutes les lois racistes, isla­mo­phobes et sexistes, nous on est là », chantent les mani­fes­tants. Ils sont près de 300 à s’être ras­sem­blés, à l’ap­pel de la Coordination 38 contre l’islamophobie, sous l’en­trée de l’hôtel de ville de Grenoble. Tous dénoncent « l’is­la­mo­pho­bie » et demandent le retrait de la loi « confor­tant le res­pect des prin­cipes de la République ». Une loi adop­tée mer­credi 9 décembre par le conseil des ministres.

 

Prise de paroles de l'Alliance citoyenne devant l'hôtel de ville de Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net

Prise de paroles de l’Alliance citoyenne devant l’hô­tel de ville de Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net

Principaux pro­mo­teurs, au sein du gou­ver­ne­ment, de ce texte visant à « lut­ter contre le sépa­ra­tisme et les atteintes à la citoyen­neté » : Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et Marlène Schiappa, ministre délé­guée auprès du ministre de l’Intérieur char­gée de la citoyen­neté.

 

Un pro­jet de loi qui entend, selon ses sou­tiens, appor­ter des réponses au repli com­mu­nau­taire et au déve­lop­pe­ment de l’is­lam radi­cal.

 

 

« Une mise sous tutelle des musulmans » pour l’Alliance citoyenne

 

« Ces lois dévoient le prin­cipe de laï­cité et de liberté de culte. Elles encou­ragent la stig­ma­ti­sa­tion et l’ex­clu­sion de musul­mans de notre société », clame une mani­fes­tante de l’Alliance citoyenne au micro. L’association qui défend, entres autres, le port du bur­qini dans les pis­cines muni­ci­pales, avait mené des actions coup de poing en ce sens dans les bas­sins gre­no­blois en 2019.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
2032 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. L’égérie isla­miste du bur­qini Taous Hammouti et des membres de la CGT main dans la main. Exactement comme à la mani­fes­ta­tion de novembre 2019 où Philippe Martinez et Mélenchon avaient défilé dans Paris aux côtés du CCIF qui fai­sait scan­der Allah Akbar.
    https://www.youtube.com/watch?v=yOxnyUebQNU
    Mais atten­tion, hein, l’is­lamo-gau­chisme n’existe pas …

    sep article