L’Union européenne octroie 2 millions d’euros à la startup Limatech

sep article

 

FLASH INFO – L’Union européenne a octroyé, en décembre 2020, 2 millions d’euros à la startup Limatech, « afin d’accélérer le passage à une mobilité durable dans l’aéronautique ». Cette startup, issue en 2016 du CEA, produit des batteries au lithium « intelligentes et sécurisées pour les avions, hélicoptères et drones thermiques ».

 

 

© Limatech

© Limatech

Dans le contexte actuel de tran­si­tion éner­gé­tique, Limatech, star­tup qui crée des bat­te­ries éco­res­pon­sables, « par­ti­ci­pera de fait à la décar­bo­na­tion du tra­fic aérien ». Pour cette rai­son, l’en­tre­prise, implan­tée à la fois à Toulouse et à Grenoble, a tou­ché 2 mil­lions d’eu­ros en décembre 2020, grâce au « Green New Deal ». Ce plan de finan­ce­ment des éner­gies vertes de la Commission euro­péenne (CE), lancé en 2015, vise à accé­lé­rer la tran­si­tion éner­gé­tique par le sou­tien aux « tech­no­lo­gies vertes ». Il va lui per­mettre d’embaucher « 30 à 40 per­sonnes en 2021 et 60 en 2025″.

 

Limatech a été sélec­tion­née dès sa pre­mière can­di­da­ture aux côtés de 64 lau­réats, dont 11 Français, parmi les 2 071 dos­siers euro­péens. Ce lors d’une ses­sion lan­cée en mai 2020, visant « à iden­ti­fier les star­tups les plus stra­té­giques pour l’Europe dans le domaine de la tran­si­tion éner­gé­tique ».

 

 

Des batteries plus performantes et sécurisées

 

La tech­no­lo­gie de rup­ture des bat­te­ries Limatech per­met, selon ses créa­teurs, « une pleine adop­tion du lithium dans l’aé­ro­nau­tique. Promettant de lever les ver­rous sur le sto­ckage d’éner­gie embar­quée et ainsi d’élec­tri­fier de plus en plus l’a­viation ».

 

© Limatech

L’objectif ? Tout d’a­bord, le rem­pla­ce­ment des « tech­no­lo­gies hau­te­ment pol­luantes et
toxiques » actuelles. Par ailleurs, les per­for­mances éner­gé­tiques des bat­te­ries Limatech  per­met­tront de réduire l’im­pact car­bone du tra­fic aérien. Ce, « à hau­teur de 1 mil­lion de tonnes de CO2 dans les cinq pre­mières années de com­mer­cia­li­sa­tion ».

 

Les fonds accor­dés par la Commission euro­péenne seront flé­chés vers « le pro­gramme de cer­ti­fi­ca­tion aéro­nau­tique des deux pre­miers pro­duits de la gamme 24V » au lithium. Ces bat­te­ries sont plus per­for­mantes que les accu­mu­la­teurs au nickel-cad­mium et au plomb. Mais étaient jus­qu’ici exclues de l’aé­ro­nau­tique com­mer­ciale du fait d’un risque d’in­cen­die. Un risque que ne pré­sentent pas les bat­te­ries lithium stan­dar­di­sées estam­pillées Limatech.

 

« Avec cet appui de la Commission euro­péenne, nous allons sérieu­se­ment accé­lé­rer la mise sur le mar­ché de bat­te­ries au lithium stan­dar­di­sées », indique la pré­si­dente Florence Robin. « Cette pro­po­si­tion per­met­tra aux avion­neurs tels qu’Airbus et Dassault d’a­mé­lio­rer les per­for­mances de leurs aéro­nefs. En adop­tant la tech­no­lo­gie lithium, enfin sécu­ri­sée », com­plète le direc­teur géné­ral Maxime Di Meglio.

 

Laure Gicquel

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
1588 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.