Pic d'ozone : procédure d'information-recommandation sur le bassin grenoblois et Nord-Isère

Sans surprise, quand le confinement s’allège, la qualité de l’air se dégrade

Sans surprise, quand le confinement s’allège, la qualité de l’air se dégrade

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FLASH INFO – Sans surprise, ce second « confinement » est bien parti pour avoir moins d’impact sur la qualité de l’air que le premier. Au printemps, la réduction drastique de l’activité économique et du trafic routier avait permis de constater une baisse notable des émissions de polluants, et notamment aux abords des voiries.

 

Le confinement s'allège, la qualité de l'air se dégrade. Pic d'ozone : procédure d'information-recommandation sur le bassin grenoblois et Nord-Isère

La pol­lu­tion aux oxydes d’a­zote à la baisse, quoique moindre qu’au pre­mier confi­ne­ment – DR

Pour ce second épi­sode, la baisse des pol­luants auto­mo­biles est (for­cé­ment) moins marquée.

 

De fait, depuis la fin du mois d’oc­tobre, le tra­fic rou­tier a baissé entre 20 et 25 % en semaine, et de 50 % les week-ends.

 

« Ainsi, la dimi­nu­tion des taux de dioxyde d’azote est moins nette qu’en mars-avril, de l’ordre de – 40 % par rap­port à la “nor­male” des cinq der­nières années », constate Atmo, l’as­so­cia­tion char­gée de sur­veiller la qua­lité de l’air dans la région.

 

Ce qui est vrai pour les oxydes d’a­zote, prin­ci­pa­le­ment issus du tra­fic rou­tier, l’est net­te­ment moins pour les par­ti­cules fines, l’autre prin­ci­pale com­po­sante de la pol­lu­tion atmo­sphé­rique. Et pour cause, les pous­sières étant majo­ri­tai­re­ment issues du chauf­fage au bois, elles sont direc­te­ment tri­bu­taires de la météo.

 

« Au prin­temps, comme à l’automne, il ne se dégage pas une ten­dance très nette d’évolution des concen­tra­tions de par­ti­cules », convient Atmo. Résultat, la qua­lité de l’air se dégrade cet automne com­pa­ra­ti­ve­ment au prin­temps. « Il est dif­fi­cile d’évaluer la part du confi­ne­ment dans cette dégra­da­tion, notam­ment du fait du télé­tra­vail, mais l’influence du chauf­fage est en revanche indéniable ». 

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Ville de Grenoble et les associations accusent le FDPTIMA de financer le trafic routier dans la vallée de la Maurienne avec les bénéfices du trafic routier de la vallée de l’Arve. © evoPix.evolo / Shutterstock
Pollution de l’air des vallées alpines : la Ville de Grenoble relance la bataille judiciaire

FOCUS - La Ville de Grenoble a annoncé, ce mardi 18 janvier 2022, qu'elle faisait appel du non-lieu prononcé pour sa plainte de 2018 concernant Lire plus

A Grenoble, la pollution automobile a baissé de 72 % avec le confinement. Pendant que le chauffage faisait grimper les niveaux de particules fines.
La pollution de l’air liée au trafic routier en baisse de 72 % dans l’agglomération grenobloise

FIL INFO - Sans surprise, de nouvelles mesures d'Atmo viennent confirmer l'impact du confinement sur la pollution de l'air dans l'agglomération grenobloise. Mais si celle Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
La pollution de l’air en baisse dans l’agglomération grenobloise, mais les inégalités accrues face au covid-19

  FOCUS - Avec le confinement, la pollution de l'air a notablement baissé dans l'agglomération grenobloise, notamment le long des grands axes routiers. C'est ce Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
Lutte contre la pollution de l’air : Grenoble sacrée meilleure élève derrière Paris… mais peut mieux faire

  FOCUS - Grenoble a été classée deuxième agglomération de France derrière Paris pour ses efforts en matière de lutte contre la pollution de l'air Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
Pollution de l’air à Grenoble : la France condamnée par la cour de justice de l’Union européenne

EN BREF - Dans un arrêt rendu le 24 octobre, la cour de justice de l'Union européenne a condamné la France pour son incapacité à Lire plus

Coup d'envoides premières mesures pour réduire la pollution à l'ozone. Mais les interdictions de circulation attendront lundi et la fin du chassé-croisé...
Pollution de l’air : Bruxelles lève le ton contre le statu quo, Grenoble concernée

Régulièrement épinglée par Bruxelles pour dépasser les seuils de pollution de l'air, la France va-t-elle finir devant la Cour de justice de l'Union européenne ? Lire plus

Flash Info

|

23/01

23h39

|

|

22/01

16h03

|

|

22/01

15h43

|

|

21/01

12h23

|

|

21/01

9h48

|

|

20/01

11h24

|

|

20/01

10h02

|

|

19/01

13h19

|

|

19/01

11h57

|

|

19/01

11h18

|

Les plus lus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Politique| Forte affluence à Grenoble pour la journée de grève dans l’Éducation nationale du jeudi 13 janvier

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin