Cérémonie de commémoration de la Saint-Barthélémy grenobloise mercredi 25 novembre à 11h

sep article



 

FLASH INFO – La Ville de Grenoble célèbre le 77ème anniversaire de la “Saint-Barthélemy grenobloise”, le mercredi 25 novembre à 11h, place de la Résistance. Une cérémonie en présence du maire de Grenoble Éric Piolle, du préfet de l’Isère Lionel Beffre et du lieutenant-colonel Thierry Valles.

 

La Saint-Barthélémy gre­no­bloise ? L’un des moment les plus noirs de l’his­toire de la Résistance gre­no­bloise. Alors que les troupes alle­mandes rem­placent les sol­dats ita­liens en sep­tembre 1943 pour occu­per Grenoble, la Résistance accen­tue son action. Durant le mois d’oc­tobre, des col­la­bo­ra­teurs sont abat­tus par les groupes francs, tan­dis que le siège de la Milice gre­no­bloise est mitraillée.

 

La ten­sion monte d’un cran entre popu­la­tion et forces d’oc­cu­pa­tion à l’oc­ca­sion d’une mani­fes­ta­tion le 11 novembre 1943. Sur les 600 per­sonnes arrê­tées, 369 seront dépor­tées à Buchenwald, et moins du tiers revien­dra vivant après la guerre. Deux jours plus tard, dans la nuit du 13 au 14 novembre, la Résistance fait explo­ser le dépôt de muni­tions et d’ex­plo­sifs des Allemands. 150 tonnes de muni­tions et 1000 tonnes de maté­riel sont détruits.

 

Depuis 2017, la Saint-Barthélémy grenobloise fait l'objet d'une exposition permanente au Musée de la Résistance de l'Isère. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Depuis 2017, la Saint-Barthélémy gre­no­bloise fait l’ob­jet d’une expo­si­tion per­ma­nente au Musée de la Résistance de l’Isère. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Les forces d’oc­cu­pa­tion réagissent en ins­tau­rant une vio­lente répres­sion. À la fin du mois de novembre, sur ordre de la Gestapo de Lyon, les prin­ci­paux res­pon­sables de la Résistance de Grenoble et de l’Isère sont assas­si­nés. Des tue­ries com­mises par la Milice lyon­naise, accom­pa­gnées d’ar­res­ta­tions et de dépor­ta­tions. L’épisode sera bap­tisé « Saint-Barthélémy gre­no­bloise », en réfé­rence au mas­sacre des Protestants de Paris en 1572.

 

Organisée « dans le strict res­pect des consignes sani­taires », la céré­mo­nie débu­tera par une pré­sen­ta­tion des faits his­to­riques, sui­vie de l’ap­pel des vic­times de la répres­sion alle­mande. Le Chant des par­ti­sans sera dif­fusé, et une gerbe sera dépo­sée en leur hom­mage. La céré­mo­nie se conclura par la dif­fu­sion du Chant des par­ti­sans, une minute de silence, puis le refrain de la Marseillaise.

 

Immobilier des Alpes - Offres exceptionnelles de séjours aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
997 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.