Les acteurs du loisir indoor grenoblois, se sentant “abandonnés” par l’État, lancent un cri d’alarme

sep article



 

FLASH INFO – De nouveau fermées au public en raison du confinement, les entreprises du loisir indoor grenoblois souffrent. Et accusent, pour certaines, une perte allant jusqu’à 70 % de leur chiffre d’affaires cette année. Ayant « le sentiment d’être abandonnés » par l’État, les acteurs du secteur lancent un appel à l’aide pour passer cette crise qui menace leur existence.

 

Escape game, laser game, bow­ling, kar­ting, réa­lité vir­tuelle, plaine de jeux pour enfants, surf indoor, foot en salle… Tous font par­tie du sec­teur du loi­sir indoor. N’appartenant pas à des com­merces dit “essen­tiels”, ces entre­prises avaient dû fer­mer leur accès au public lors de la pre­mière vague épi­dé­mique, au prin­temps der­nier. C’est de nou­veau le cas avec ce second confi­ne­ment, en vigueur au moins jusqu’au 1er décembre 2020.

 

Les loisirs indoor La Vague

Le com­plexe La Vague fait par­tie des acteurs des loi­sirs indoor gre­no­blois appe­lant à l’aide. © Archive La Vague

 

Les réper­cus­sions de ces fer­me­tures tem­po­raires sont consi­dé­rables pour les acteurs gre­no­blois du sec­teur, qui le font savoir. « Nous repré­sen­tons des acti­vi­tés qui ont pour voca­tion de diver­tir et d’apporter de la joie à nos clients adultes et enfants : le loi­sir indoor, expliquent-ils dans un com­mu­ni­qué de presse dif­fusé lundi 16 novembre. Plus d’un mil­lion de visi­teurs sont venus se diver­tir dans nos struc­tures en 2019. Cette année 2020 a jusque-là été très com­pli­quée pour notre sec­teur, entraî­nant une baisse de chiffres d’affaires allant jus­qu’à – 70 % pour cer­tains d’entre nous. »

 

« Pourquoi avons-nous le sentiment d’être abandonnés ? »

 

Après avoir déjà dû fer­mer plus de trois mois, « cette nou­velle période de confi­ne­ment s’annonce sombre pour notre sec­teur, alertent-ils. Nous sommes fer­més sans pos­si­bi­lité de géné­rer du chiffre d’affaires. »

 

Ces acteurs du loi­sir indoor gre­no­blois ont écouté les inter­ven­tions du chef de l’État, notam­ment sa pro­messe d’aider les sec­teurs en souf­france, « quoi qu’il en coûte ». Or ils consi­dèrent visi­ble­ment qu’elle n’est pas tenue. « Notre pré­sident a indi­qué qu’aucune entre­prise ne sera[it] lais­sée de côté, pour­quoi avons-nous le sen­ti­ment d’être aban­don­nés ? », s’interrogent-ils. Avant de lan­cer un cri d’alarme : « Si nous n’arrivons pas à tra­ver­ser cette crise, le sec­teur du loi­sir indoor ne sera plus qu’un sou­ve­nir ».

 

LG

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
1021 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.