A Grenoble et Echirolles, les soirées sont rythmées par les tirs de mortier d'artifice. Pour les forces de police, la réponse est inadaptée.

Grenoble et Échirolles : les forces de l’ordre à bout face aux tirs de mortiers d’artifice

Grenoble et Échirolles : les forces de l’ordre à bout face aux tirs de mortiers d’artifice

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – À Grenoble et Échirolles, les soirées sont depuis plusieurs semaines émaillées de tirs de mortiers d’artifice et autres jets de projectiles visant les forces de l’ordre. Mais la réponse des autorités, préfectorale et judiciaire, reste limitée pour les policiers et sans beaucoup d’effet sur cette nouvelle forme de violences urbaines.

 

 

© Police nationale - DDSP 38

Rodéos urbains © Police natio­nale – DDSP 38

Les tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice et autres jets de pro­jec­tiles visant les forces de police redoublent de plus belle dans l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise.

 

Le der­nier week-end n’a pas dérogé à ce qui est, depuis plu­sieurs semaines, devenu la règle. À 17 h 30 dimanche 8 novembre, les rodéos ryth­maient déjà le début de soi­rée dans le quar­tier Mistral de Grenoble. Quant aux forces de l’ordre dépê­chées sur les lieux, elles ont été accueillies par des tirs de gre­nade MP7. Des gre­nades fumi­gènes uti­li­sées pour les opé­ra­tions de main­tien de l’ordre.

 

L’incident n’a fait ni dégâts ni bles­sés mais, pour la police, il s’agissait vrai­sem­bla­ble­ment, une nou­velle fois, d’un guet-apens. Quelques minutes plus tôt, les poli­ciers étaient éga­le­ment pris à par­tie par des jets de pro­jec­tiles du côté de la gale­rie de l’Arlequin à Grenoble. Mais éga­le­ment à Échirolles, autre théâtre de l’ag­glo­mé­ra­tion où les inci­dents se mul­ti­plient.

 

Rebelote ce lundi 9 novembre en début d’a­près-midi, à Échirolles. Puis en début de soi­rée à Grenoble où, rue Anatole-France, les tirs de mor­tier ont suc­cédé aux jets de pro­jec­tiles et autres aux feux de pou­belles, après l’in­ter­pel­la­tion de deux per­sonnes pour déten­tion de stu­pé­fiants. À Lesdiguières, aux Alliés, du côté de Libération ou du Lys rouge, les appels au 17 se sont aussi mul­ti­pliés. Des lignes de bus ont fina­le­ment été déviées par la Sémitag.

 

 

« Sur quinze jours, on a dû comptabiliser une centaine de tirs de mortier »

 

Une soi­rée et des jour­nées somme toute ordi­naires pour les poli­ciers ? De tels faits sont en effet deve­nus pour ainsi dire banals. « Sur quinze jours, on a dû comp­ta­bi­li­ser une cen­taine de tirs de mor­tiers », sou­ligne-t-on à la Direction dépar­te­men­tale de la sécu­rité publique.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 73 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le principal suspect dans la fusillade qui le 25 avril 2016 avait fait deux morts à Grenoble, a été interpellé et mis en examen.
Sur fond de violences grandissantes, 47 policiers supplémentaires annoncés d’ici septembre 2021 à Grenoble

  EN BREF - Alors que les violences vont grandissant dans l'agglomération grenobloise, le gouvernement annonce l'arrivée de 47 policiers à Grenoble d'ici septembre 2021. Lire plus

Colère dans la police : 180 fonctionnaires prêts à déposer leur démission en Isère dont 130 à Grenoble

  FOCUS – Les propos d'Emmanuel Macron lors de l'interview accordée au média Brut ne passent pas auprès des policiers. S'estimant désavoués, 180 d'entre eux Lire plus

Un homme tué par balles à Eybens : nouveau règlement de comptes sur l’agglomération ?

  FOCUS — Nouveau règlement de comptes dans l'agglomération grenobloise ? Dans la nuit du lundi 3 au mardi 4 août, un homme de 27 Lire plus

Rassemblement des policiers devant l'hôtel de police de Grenoble. © Unité SGP Police FO
Réforme des retraites : plusieurs dizaines de policiers rassemblés à Grenoble pour défendre leur statut

  FOCUS - Répondant à l'appel de leurs principaux syndicats, plusieurs dizaines de policiers se sont rassemblés devant l'hôtel de police de Grenoble, ce mercredi Lire plus

UNE Des prostituées square Mangin septembre 2018 vers minuit © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
La hausse de la prostitution à Grenoble inquiète riverains et associations

ENQUÊTE - La prostitution dans les rues de Grenoble, toujours visible, aurait même tendance à se développer. Et ce en dépit de la loi de Lire plus

Le nombre de loups en France devrait dépasser le chiffre de cinq cents. Et donc le seuil de viabilité de l'espèce que s'était fixé le gouvernement.
Entre abattage et préservation de l’espèce, le plan loup 2018 – 2023 fait le grand écart

FIL INFO - Quarante loups pourront être abattus en 2018. Puis 10 à 12 % de la population les années suivantes. Le nouveau plan loup, Lire plus

Flash Info

|

23/01

23h39

|

|

22/01

16h03

|

|

22/01

15h43

|

|

21/01

12h23

|

|

21/01

9h48

|

|

20/01

11h24

|

|

20/01

10h02

|

|

19/01

13h19

|

|

19/01

11h57

|

|

19/01

11h18

|

Les plus lus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Politique| Forte affluence à Grenoble pour la journée de grève dans l’Éducation nationale du jeudi 13 janvier

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin