Deux appels à projets « hydrogène » relayés en Isère dans le cadre du Plan de relance

sep article



 

FLASH INFO – La Préfecture de l’Isère relaie à l’échelon local les deux appels à projet lancés par l’État pour la filière hydrogène. Des appels à projet qui s’inscrivent dans le cadre du plan de relance de 100 milliards d’euros décidé par le gouvernement.

 

Le pre­mier, « Écosystèmes ter­ri­to­riaux hydro­gène », répond à la Stratégie natio­nale hydro­gène publiée au mois de sep­tembre 2020. Et qui « entend amor­cer un chan­ge­ment d’é­chelle dans les déve­lop­pe­ments de la filière, en accom­pa­gnant le déploie­ment d’u­sages de l’hy­dro­gène dans les ter­ri­toires, et l’in­no­va­tion au sein des acteurs équi­pe­men­tiers et indus­triels », résument les ser­vices pré­fec­to­raux.

 

Cet appel à pro­jets, des­tiné aux entre­prises, « vise à aider des inves­tis­se­ments dans des éco­sys­tèmes, qui asso­cient infra­struc­tures de pro­duc­tion / dis­tri­bu­tion d’hy­dro­gène, et usages de l’hy­dro­gène ». Notamment dans le sec­teur de la chi­mie ou de l’élec­tro­nique. Ou encore pour le déploie­ment de flottes de véhi­cules à hydro­gène. Si l’ap­pel à pro­jets s’é­tend jus­qu’à sep­tembre 2021, sa pre­mière date de relève de pro­jets est fixée au 17 décembre.

 

Les véhicules à hydrogène font partie des éléments de projets recherchés par l'État © Edouard Merlo

Les véhi­cules à hydro­gène font par­tie des élé­ments de pro­jets recher­chés par l’État © Edouard Merlo

 

Deuxième appel à pro­jets ? « Briques tech­no­lo­giques et démons­tra­teurs hydro­gène ». Dont le but est de « sou­te­nir des tra­vaux d’innovation per­met­tant d’améliorer les com­po­sants et sys­tèmes liés à la pro­duc­tion, au trans­port d’hydrogène et à ses usages ». Le tout sur un délai long, puisque l’ap­pel à pro­jets « est ouvert au fil de l’eau jusqu’au 31 décembre 2022″.

 

Quatre domaines de pro­jets sont ici atten­dus : « les briques tech­no­lo­giques, com­po­sants et sys­tèmes inno­vants », les « pilotes indus­triels et réseaux pour four­ni­ture tem­po­raire ou loca­li­sée d’énergie », les nou­veaux véhi­cules (bus, auto­cars, camions, bennes à ordures, semi-remorques, véhi­cules uti­li­taires, bateaux mari­times et flu­viaux) et maté­riels fer­ro­viaires, et les « grands démons­tra­teurs d’électrolyse ».

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
1143 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.