Trois nouvelles mises en examen après la saisie de 16 kg de cocaïne

sep article



 

FLASH INFO – Trois nouvelles personnes ont été mises en examen ce 15 octobre 2020 pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs, dans le cadre du démantèlement d’un trafic de stupéfiants et de la saisie en août dernier de 16 kg de cocaïne en provenance de l’île de Saint-Martin aux Antilles.

 

Fusillade en pleine journée le 27 juin à deux pas de la place Saint-Bruno à Grenoble. Des impacts de balle ont été retrouvés sur les vitrines de commerçants

Trois nou­velles per­sonnes ont été mises en exa­men dans le cadre du déman­tè­le­ment d’un tra­fic de drogue à Grenoble (image d’illus­tra­tion)

L’un d’eux, âgé de 63 ans, a été placé en déten­tion pro­vi­soire.

 

Les poli­ciers de Grenoble ont retrouvé à son domi­cile 15 fusils et 4 armes de poing, ainsi que des muni­tions, des quan­ti­tés impor­tantes de poudres pou­vant ser­vir de pro­duit de coupe ou entrant dans la fabri­ca­tion de cachets d’ecs­tasy. Mais éga­le­ment d’im­por­tantes quan­ti­tés de pro­duits réagis­sant aux tests, 510 grammes d’hé­roïne, 740 grammes d’am­phé­ta­mines et 1 865 grammes de cocaïne.

 

Un autre homme âgé de 33 ans est soup­çonné d’a­voir assuré la logis­tique du voyage des deux « mules ». D’après Boris Duffau, pro­cu­reur adjoint à Grenoble, il était notam­ment chargé de l’a­chat des billets d’a­vion et du trans­port à l’aé­ro­port de Roissy. À son domi­cile, les enquê­teurs ont aussi trouvé 90 grammes d’herbe de can­na­bis.

 

Un troi­sième indi­vidu, âgé de 30 ans, est soup­çonné quant à lui d’a­voir pris une part active dans le tra­fic et notam­ment d’a­voir revendu à de nom­breux clients des pro­duits stu­pé­fiants. Ces deux der­niers ont été incar­cé­rés, le temps que le juge des liber­tés et de la déten­tion décide le 19 octobre de les pla­cer ou non en déten­tion pro­vi­soire.

 

 

Une femme également soupçonnée de blanchiment de fonds

 

Une femme avait éga­le­ment été inter­pel­lée le 12 octobre 2020 et sera convo­quée ulté­rieu­re­ment par la juge d’ins­truc­tion. Agée de 45 ans, elle est soup­çon­née de blan­chi­ment de fonds pro­ve­nant du tra­fic de stu­pé­fiants. Elle louait un coffre-fort dans une agence ban­caire, où la police judi­ciaire a saisi 50 300 euros en espèces.

 

Quant au voi­sin d’un des gar­dés à vue, dans le garage duquel les poli­ciers ont retrouvé une très grande quan­tité de cachets d’ecs­tasy dont il sem­blait igno­rer la pré­sence, il a été remis en liberté.

 

Ces trois mises en exa­men viennent s’a­jou­ter aux quatre per­sonnes déjà écrouées pour les mêmes chefs le 4 août der­nier.

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
1451 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.