Voie réservée au covoiturage : coup de gueule de l’association 40 millions d’automobilistes

sep article

 

FLASH INFO – A Grenoble, la première voie en France réservée au covoiturage fait bondir l’association 40 millions d’automobilistes.

 

Dans un com­mu­ni­qué, l’asso­cia­tion dénonce une déci­sion « aber­rante, qui ne fera qu’aggraver davan­tage les pro­blèmes de conges­tion rou­tière que connaît cette auto­route de contour­ne­ment de la Métropole gre­no­bloise depuis de nom­breuses années et l’hypocrisie du maire (EELV) Éric Piolle  qui pré­tend par cette mesure flui­di­fier la cir­cu­la­tion alors qu’il s’était opposé au pro­jet d’élargissement de l’autoroute per­met­tant d’y amé­lio­rer les condi­tions de cir­cu­la­tion ».

 

Pollution atmosphérique : limitation de vitesse sur la Rocade Sud de Grenoble

Objectif de la voie de covoi­tu­rage ? Supprimer les bou­chons. Une déci­sion aber­rante et hypo­crite pour 40 mil­lions d’au­to­mo­bi­listes – © Véronique Serre

Depuis le 28 sep­tembre, le tron­çon sur l’A48 com­pris entre le péage de Voreppe et l’A480 voit une de ses voies neu­tra­li­sée. En cas de bou­chons, la voie de gauche est ainsi réser­vée à cer­taines caté­go­ries de véhi­cules1Les véhi­cules par­ti­cu­liers trans­por­tant plu­sieurs pas­sa­gers, les taxis, les trans­ports en com­mun et les voi­tures à très basses émis­sions.. Et notam­ment ceux ayant au moins deux per­sonnes à son bord.

 

Une pre­mière en France arra­chée en échange notam­ment de l’élar­gis­se­ment de l’A480 dans la tra­ver­sée de Grenoble. Au même titre que la limi­ta­tion de la vitesse à 70 km/h sur la rocade sur une petite dizaine de kilo­mètres.

 

La voie de covoi­tu­rage inhé­rente aux bou­chons ? Le délé­gué géné­ral de l’as­so­cia­tion veut aussi y voir une consé­quence de l”« obses­sion » du maire de Grenoble à bou­ter la voi­ture hors de la ville.

 

« Créer des auto­routes à vélos c’est drôle, mais on voit bien qu’au quo­ti­dien, ça ne fonc­tionne pas, pointe Jean-Pierre Chasseray. Les gens ont besoin de leur voi­ture pour se dépla­cer effi­ca­ce­ment et en sécu­rité, aujourd’hui plus que jamais. Tout le monde n’a pas un voi­sin qui tra­vaille au même endroit et aux mêmes horaires que soi pour pou­voir covoi­tu­rer ».

 

 

« C’est une mesure dangereuse et hypocrite »

 

« Interdire à la très grande majo­rité des usa­gers d’utiliser une voie d’un tron­çon déjà embou­teillé ne fera qu’aggraver encore la conges­tion. Or, on sait par­fai­te­ment que les bou­chons sont la pire situa­tion en termes de pol­lu­tion. De plus, avec ce radar de covoi­tu­rage, on ver­ba­li­sera essen­tiel­le­ment des usa­gers qui se rendent sur leur lieu de tra­vail, qui font donc vivre l’économie de la Métropole. C’est une mesure dan­ge­reuse et hypo­crite ».

 

1 Les véhi­cules par­ti­cu­liers trans­por­tant plu­sieurs pas­sa­gers, les taxis, les trans­ports en com­mun et les voi­tures à très basses émis­sions.

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
3684 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Cette voie de covoi­tu­rage n’est pas un choix d’AREA mais bien une déci­sion poli­tique locale !

    D’ailleurs, bien pen­ser d’a­van­cer son réveil d’une bonne demie-heure main­te­nant pour celle et ceux qui empruntent cet axe le matin !

    Voie de covoi­tu­rage, tota­le­ment contre-pro­duc­tive à l’i­mage du dog­ma­tisme aveugle de la muni­ci­pa­lité Grenobloise et de sa majo­rité Métropolitaine, voie de gauche de plus.

    De plus une gène et dan­ge­reuse pour pas­ser de gauche à droite en direc­tion de la porte de France.

    Elargir l”#A48 #A480 afin de flui­di­fier la cir­cu­la­tion et embou­teillages monstres ainsi que faire bais­ser la pol­lu­tion pour fina­le­ment neu­tra­li­ser une voie sur 8km, il fal­lait oser.

    Ces élus verts & rouges de la muni­ci­pa­lité Grenobloise ainsi que leurs alliés

    de la Métropole ont bien tra­vaillé et obtenu ce qu’ils vou­laient afin de tou­jours plus nous pour­rir la vie.

    D’ailleurs, 2 ver­rous a 2 voies sur la rocade sont conser­vés sous leur pres­sion afin d’en­tra­ver la cir­cu­la­tion, ils pour­ront tou­jours fan­fa­ron­ner ensuite en nous expli­quant qu’e­lar­gir ne ser­vait à rien !

    sep article
  2. sep article
  3. Il faut se rendre à l’é­vi­dence. Le covoi­tu­rage pour mes tra­jets domi­cile-tra­vail, ça ne fonc­tionne tout sim­ple­ment pas, peu importe la for­mule. Ce qu’il fau­drait faire, c’est pro­po­ser des trans­ports en com­mun de qua­lité. Le tran­si­sère, les TER et les bus TAG sont une vaste blague de mau­vais goût, indignes d’une agglo­mé­ra­tion de cette taille. Pour cela, il fau­drait que région, dépar­te­ment et métro accordent leurs vio­lons. Mais ça ne risque pas d’ar­ri­ver.

    sep article