Le député de l'Isère Jean-Charles Colas-Roy (LREM) ne votera pas le projet de loi réautorisant certains néonicotinoïdes.

Néonicotinoïdes : en Isère, un député LREM s’oppose au projet de loi

Néonicotinoïdes : en Isère, un député LREM s’oppose au projet de loi

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FLASH INFO – Le projet de loi réautorisant certains néonicotinoïdes n’est pas du goût du député de l’Isère Jean-Charles Colas-Roy (LREM). Qui a annoncé ne pas voter ce texte qui sera débattu à l’Assemblée nationale à partir de ce lundi 5 octobre.

 

Depuis l'entrée en vigueur de la loi Hydrocarbures défendue par le député de l'Isère Jean-Charles Colas-Roy, 52 demandes ont été rejetées et 22 autorisées.

Jean-Charles Colas-Roy, en octobre 2017 lors des débats sur la loi Hydrocarbures à l’Assemblée natio­nale dont il a été co-rap­por­teur (cap­ture d’écran)

Le pro­jet de loi doit per­mettre des déro­ga­tions de cer­tains néo­ni­co­ti­noïdes dès 2021 et jus­qu’en 2023. Objectif ? Soutenir la filière sucrière, et notam­ment bet­te­ra­vière, mise à mal par un puce­ron. Et qui a vu ses ren­de­ments s’effondrer.

 

Des déro­ga­tions récla­mées par plu­sieurs dépu­tés de la majo­rité gou­ver­ne­men­tale. Mais qui ne satis­font pas l’élu isé­rois, membre de la com­mis­sion du déve­lop­pe­ment durable.

 

« Je salue la volonté de dia­logue du ministre de l’Agriculture et le tra­vail réa­lisé par mes col­lègues de la majo­rité pour amé­lio­rer le texte mais, à mes yeux, les avan­cées obte­nues sont trop minces par rap­port à la pos­sible ré-auto­ri­sa­tion des néo­ni­co­ti­noïdes et au détri­co­tage de la loi bio­di­ver­sité de 2016 qui consti­tuait une avan­cée majeure en termes de pro­tec­tion de la bio­di­ver­sité », sou­ligne Jean-Charles Colas-Roy dans Actu Environnement.

 

 

Interdits en France depuis 2018, réautorisés moyennant dérogation en 2021 ?

 

Les néo­ni­co­ti­noïdes sont inter­dits en France depuis le 1er sep­tembre 2018, date d’ap­pli­ca­tion de la loi bio­di­ver­sité votée en 2016. Une inter­dic­tion que l’ac­tuelle ministre de la Transition éco­lo­gique Barbara Pompili avait sou­te­nue il y a quatre ans quand elle était secré­taire d’Etat en charge de la biodiversité.

 

Avant rétro­pé­da­lage ? « Nous sommes tous d’ac­cord sur le néces­saire sou­tien qu’il faut appor­ter à nos agri­cul­teurs et à la filière de la bet­te­rave-sucre. Il n’y a pas de débat là-dessus.
Des indem­ni­sa­tions ciblées ou la mise en place d’un sys­tème assu­ran­tiel spé­ci­fique doivent être envi­sa­gées. Les pou­voirs publics et les acteurs de la filière pour­raient mettre des fonds en réserve, les années de bonne récolte, pour assu­rer des indem­ni­sa­tions en cas d’a­léas cli­ma­tiques ou d’at­taques de rava­geurs, et pour inves­tir mas­si­ve­ment dans la recherche d’al­ter­na­tives aux pes­ti­cides les plus nocifs », sou­tient le député de l’Isère.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La colère monte à Grenoble après l'adoption de la loi de programmation de la recherche. Et du satisfecit d'Emilie Chalas.
Loi de programmation de la recherche : le ton monte à Grenoble après le satisfecit d’Émilie Chalas

  EN BREF - Alors que la députée de l'Isère Émilie Chalas salue le vote de la loi de programmation de la recherche, la colère Lire plus

Emilie Chalas nommée vice-présidente de la commission d’examen du projet de loi “ASAP”
Emilie Chalas nommée vice-présidente de la commission d’examen du projet de loi “ASAP”

  Flash info – La députée de l’Isère et ex-candidate à la mairie de Grenoble annonce sa nomination en tant que vice-présidente de la commission Lire plus

Virginie Velazquez (à gauche) et Corine Pichelin (à droite) font leurs premiers pas à Force Ouvrière et comptent bien rester mobilisées face à la réforme. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Réforme des retraites : les syndicats restent mobilisés malgré l’examen du texte à l’Assemblée

  EN BREF – Les opposants à la retraite à points maintiennent la pression. Ils étaient ainsi environ 3 500 selon la CGT à défiler dans Lire plus

Le député de l’Isère Olivier Véran présente un projet de loi contre la prolifération du moustique-tigre

  FIL INFO — Olivier Véran déclare la guerre au moustique-tigre. Le député de la première circonscription de l'Isère, soutenu par le groupe La République Lire plus

La proposition d'Olivier Véran (LRM) d'une prime pour les hôpitaux réorientant les patients des urgences a suscité un tollé sur les bancs de l'opposition.
Un amendement du député Olivier Véran élargit la liberté d’exercer des médecins retraités

FIL INFO - Le député de l'Isère Olivier Véran (LREM) a fait adopter un amendement permettant aux professeurs des universités retraités d'exercer quelques années encore, Lire plus

La loi Santé qui doit être adoptée d'ici l'été inquiète la CGT en Isère. Plusieurs mesures de fond sont prévues pour être légiférées par ordonnances.
Loi Santé légiférée par ordonnances : la CGT interpelle les députés de l’Isère

FIL INFO - La loi Santé qui doit être adoptée d'ici l'été inquiète la CGT en Isère. Plusieurs mesures de fond sont prévues pour être Lire plus

SDH - Le futur compte sur nous

Flash Info

|

16/10

7h48

|

|

15/10

23h27

|

|

15/10

10h12

|

|

15/10

9h14

|

|

14/10

12h03

|

|

13/10

22h57

|

|

13/10

16h18

|

|

13/10

15h31

|

|

13/10

9h38

|

|

12/10

10h52

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin