Parquet national financier : le Grenoblois Raymond Avrillier porte plainte contre Éric Dupont-Moretti

sep article



 

FIL INFO – Raymond Avrillier porte plainte contre Éric Dupont-Moretti. L’ex-adjoint à la Ville de Grenoble, connu pour avoir fait tomber Alain Carignon et être à l’origine du déclenchement de l’affaire des sondages de l’Elysée sous Nicolas Sarkozy, accuse le ministre de la Justice d’être au cœur d’une situation de double conflit d’intérêts.

 

 

Raymond Avrillier, surnommé "le tombeur de Carignon", est connu pour avoir participé à la dénonciation des affaires Carignon. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Raymond Avrillier porte plainte contre le ministre de la Justice © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

Le mili­tant gre­no­blois, et ex-adjoint à la Ville de Grenoble Raymond Avrillier porte plainte contre le ministre de la Justice Éric Dupont-Moretti. Qu’il accuse d’être au centre d’une situa­tion de double conflit d’in­té­rêts, alors que le Garde des Sceaux a annoncé l’ou­ver­ture d’une enquête admi­nis­tra­tive visant trois pro­cu­reurs du par­quet natio­nal finan­cier (PNF).

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
2521 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. La photo irait bien en bande annonce de « Walking Dead ».

    sep article
  2. Les actions de cet homme ont coûté assez cher aux contri­buables gre­no­blois pour satis­faire son acri­mo­nie, son fiel polit­bu­resque..
    Le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif est comme le bec de gaz pour le pochard ! Comme je l’a­vais déjà sug­géré : que les frais de tri­bu­naux soient fac­tu­rés au deman­deur à par­tie de la deuxième séance non abou­tie. En atta­quant aux finances les atta­quants hési­te­raient à ester une seconde fois. Pour les deux arbres du stade des Alpes, cela a coûté des mil­lions en frais de jus­tice et indem­ni­sa­tions pour retard dans la construc­tion de l’é­di­fice. RAZ LE BOL des dépenses au frais du contri­buable !!!!!
    L.F.

    sep article