Le CHU Grenoble Alpes alerte sur les taux de positivité au Covid-19 en hausse sur le Sud-Isère

sep article



 

FLASH INFO — Le préfet de l’Isère s’en inquiétait mardi 18 août, et les chiffres le confirment dès le lendemain : la circulation du Covid-19 sur le territoire français est en augmentation.

 

Selon le CHU Grenoble-Alpes, « l’ensemble des indi­ca­teurs montre que la trans­mis­sion de l’infection à SARS-COV‑2 s’est inten­si­fiée de manière mar­quée entre le 3 et le 19 août ». Et de don­ner des chiffres pour le Sud-Isère : 5409 tests viro­lo­giques ont été réa­li­sés par les labo­ra­toires, le CHU et la Clinique mutua­liste entre le 10 et le 16 août. Avec un taux de posi­ti­vité de 1,72 %. Certes bas… mais mul­ti­plié par deux en l’es­pace de moins d’un mois.

 

© Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Soignants du CHU Grenoble-Alpes. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

 

« Pour rap­pel, les tests viro­lo­giques peuvent être pra­ti­qués dans les labo­ra­toires de ville, selon les recom­man­da­tions natio­nales ; ces tests peuvent être faits même sans ordon­nance si néces­saire. Ils sont inté­gra­le­ment rem­bour­sés dans tous les cas », indique le CHU. Qui rap­pelle l’exis­tence de la pla­te­forme inter­ac­tive en ligne DepistageCovid pour trou­ver un site de dépis­tage et ses horaires d’ou­ver­ture.

 

Durant le pre­mier pic de l’é­pi­dé­mie, le ter­ri­toire gre­no­blois a été rela­ti­ve­ment “épar­gné” en com­pa­rai­son à d’autres sec­teurs. Et a même été en mesure d’ac­cueillir des malades d’autres régions pour sou­la­ger les ser­vices de réani­ma­tion. Reste que les auto­ri­tés craignent aujourd’­hui un effet rebond favo­risé par la ren­trée. Et appellent au res­pect des règles sani­taires, et des gestes bar­rières, pour limi­ter le plus pos­sible la pro­pa­ga­tion du virus.

 

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
42454 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. Les tests posi­tifs ne signi­fie pas que l’é­pi­dé­mie s’in­ten­si­fie. Pour ce para­mètre il faut regar­der le taux de mor­ta­lité. Selon les don­nées de l’INSEE au 23 juillet 2020 : la mor­ta­lité en France est la même que l’an der­nier soit, 0,083 % de la popu­la­tion. il n’y a tou­jours pas de pan­dé­mie mor­telle de je ne sais quoi. par contre, il y a une pan­dé­mie de men­songe média­tique pour effrayer la popu­la­tion. Vous trou­ve­rez mes analyses/mon enquête à ce sujet sur mon site per­son­nel : [modéré]

    sep article
    • FM

      21/08/2020
      8:29

      Le taux de mor­ta­lité n’est pas un indi­ca­teur de la pro­pa­ga­tion d’une mala­die, juste (comme son nom l’in­dique) de sa mor­ta­lité. Nous ne sommes pas des men­teurs, les infor­ma­tions relayées dans cet article sont exactes, et non nous ne cher­chons pas à effrayer la popu­la­tion. Enfin, nous n’a­vons pas voca­tion à favo­ri­ser le par­tage de liens vers des sites que nous n’a­vons pas le loi­sir d’ins­pec­ter pour nous assu­rer de la régu­la­rité de son contenu. Cordialement.

      sep article
  2. sep article
  3. Quand allez vous dire à tous que le pré­lè­ve­ment nasal pour détec­ter la covid19 n’est valable que 72 h maxi­mum 48 H sion doit ren­trer à l’hô­pi­tal où en cli­nique ?

    sep article