Au Ze Trott Store de Grenoble, les trottinettes électriques en libre service… font exploser les ventes

sep article



 

FOCUS – Avec l’arrivée des trottinettes électriques à Grenoble, la boutique grenobloise Ze Trott” Store Grenoble connaît une forte augmentation de ses ventes. Ce nouveau transport individuel, apparaît comme une alternative pour les trajets du quotidien.

 

 

Près de la place Victor-Hugo, la bou­tique Zetrott’ Store pro­pose aux par­ti­cu­liers des trot­ti­nettes élec­triques à la vente, mais assure éga­le­ment les répa­ra­tions de tous les modèles. Installée depuis trois ans à Grenoble, Zetrott’ Store pré­sent éga­le­ment un ser­vice de loca­tion de trot­ti­nettes et de vélos élec­triques sur plu­sieurs lieux tou­ris­tiques de la région. Comme le lac de Monteynard, à Gresse en Vercors, au col de Porte ou encore à l’Alpe d’Huez.

 

Boutique Ze Trott Store à Grenoble © Zet rott Store

Boutique Ze Trott Store à Grenoble © Zet rott Store

 

Tenue par les frères Rémi et Sébastien Besançon, la bou­tique de 80 m2 connaît un franc suc­cès. « La poli­tique de la ville est plu­tôt de réduire la place de la voi­ture et d’aug­men­ter les pistes cyclables. Les gens se tournent vers les vélos et les trot­ti­nettes élec­triques et délaissent la voi­ture », explique Rémi Besançon.

 

 

Des ventes multipliées par quatre

 

La vente de trot­ti­nettes élec­triques a explosé après le confi­ne­ment. « Depuis la réou­ver­ture, notre ate­lier est pris d’assaut. Nous avons mul­ti­plié nos ventes par quatre. Certains clients disent pré­fé­rer ce moyen de trans­port indi­vi­duel aux trans­ports en com­muns, plus ris­qué en rai­son du Covid-19 », confie encore Rémi Besançon.

 

Rémi et Sébastien Besançon, fondateurs et codirecteurs de ZeTrott Store © Zetrott Store

Rémi et Sébastien Besançon, fon­da­teurs et codi­rec­teurs de ZeTrott Store © Zetrott Store

Les clients ? Des par­ti­cu­liers, mais aussi des entre­prises de la région qui sou­haitent équi­per leurs employés. « Des agences immo­bi­lières équipent leurs com­mer­ciaux et des entre­prises achètent des trot­ti­nettes à leurs employés pour faire le tra­jet mai­son-tra­vail », indique le codi­rec­teur.

 

Si l’on sou­haite dis­po­ser d’un appa­reil puis­sant, pra­tique à trans­por­ter et auto­nome sur une longue dis­tance, il faut tout de même pré­voir un bud­get consé­quent. Le panier moyen a d’ailleurs aug­menté après le confi­ne­ment, pas­sant de 500 euros à 700 euros par client. « Les gens prennent des trot­ti­nettes plus haut de gamme avec une meilleure auto­no­mie et plus de puis­sance. Ils sont éga­le­ment atten­tifs à la fabri­ca­tion et pré­fèrent ache­ter fran­çais », décrypte Rémi Besançon.

 

Et le cofon­da­teur de Ze Trott Store de déplo­rer au pas­sage que, contrai­re­ment à l’a­chat de vélo élec­trique, l’a­chat de trot­ti­nette élec­trique ne béné­fi­cie d’au­cune aide gou­ver­ne­men­tale.

 

 

L’arrivée des trottinettes en libre-service

 

Depuis la fin juillet, 500 engins de l’o­pé­ra­teur TIER Mobility sont pro­gres­si­ve­ment déployés en ville, en par­te­na­riat avec Grenoble-Alpes Métropole. L’agence Métrovélo de la Presqu’île pro­pose un sys­tème de loca­tion de trot­ti­nettes élec­triques. Mais ce ser­vice censé être actif depuis l’automne peine à démar­rer.

 

La société ZE Trott’, contac­tée par la Métropole pour déve­lop­per un ser­vice de loca­tion a poli­ment décliné l’offre. « Nous ne pro­po­sons pas de loca­tion de trot­ti­nettes élec­triques en libre-ser­vice. Un ser­vice de loca­tion existe, mais uni­que­ment pour per­mettre au client d’essayer le pro­duit avant l’achat  , explique Rémi Besançon.

 

Deux opérateurs, Tier pour les trottinettes et Pony pour les vélos ont été choisis pour être les partenaires de la Métropole vers davantage de mobilité douce © Thomas Imbert - Place Gre'net

Deux opé­ra­teurs, Tier pour les trot­ti­nettes et Pony pour les vélos ont été choi­sis pour être les par­te­naires de la Métropole vers davan­tage de mobi­lité douce © Thomas Imbert – Place Gre’net

 

Depuis l’ar­ri­vée des trot­ti­nettes en libre ser­vice, la bou­tique a vu ses ventes… aug­men­ter. « Les ser­vices de loca­tion en libre-ser­vice per­mettent aux gens de décou­vrir les trot­ti­nettes élec­triques et motivent sou­vent un pre­mier achat », ana­lyse le res­pon­sable.

 

En revanche, les gérants de ZE Trott Store regrettent le manque de civisme des uti­li­sa­teurs de ces ser­vices. « Les gens sont peu informé des règles de pré­ven­tion pour apprendre à bien rou­ler avec une trot­ti­nette élec­trique. Est-ce que je dois por­ter un casque ? Sur quelle voie dois-je rou­ler ? Comment signa­ler mon chan­ge­ment de voies ? Autant de ques­tions aux­quelles les ser­vices de loca­tion ne prennent pas le temps de répondre », regrettent-ils.

 

 

Un marché peu concurrentiel

 

Devanture de la boutique Ze Trott Store à Grenoble © Ze Trott Store

Devanture de la bou­tique Ze Trott Store à Grenoble © Ze Trott Store

A Grenoble, la bou­tique fait office de réfé­rence. Et pour cause : les deux frères sont pra­ti­que­ment seuls sur ce mar­ché. « Il n’y a pas de spé­cia­liste en vente et en répa­ra­tion de trot­ti­nette à Grenoble. Quelques maga­sins de vélos ont tenté l’ex­pé­rience… mais ils ont rapi­de­ment arrêté », notent-ils.

 

Également pré­sente en ligne, la bou­tique a pu réa­li­ser quelques ventes sur son site de e‑commerce.  « On espère que notre site connaî­tra le même suc­cès que le maga­sin ! » confient-ils enfin en croi­sant les doigts.

 

En plein déve­lop­pe­ment, la société annonce d’ores et déjà qu’elle ouvrira bien­tôt une bou­tique fran­chi­sée à Bordeaux.

 

Léa Meyer

 

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
9630 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.