Le festival de théâtre « À la Bastille » enflamme le fort ce mois d’août

sep article



 

VIDÉO – Le fort de la Bastille accueille le festival de théâtre « À la Bastille »  jusqu’au 15 août. Cette septième édition propose quatre représentations par jour à 16, 17, 19 et 21 heures. Des spectacles pour enfants, pour adultes, des contes, des danses et moult performances sont ainsi proposés aux spectateurs pour cette édition.

 

 

15 h 30 : une immense queue se forme devant les télé­phé­riques de Grenoble. Les bulles sont prises d’assaut en ce mer­credi après-midi. La rai­son ? Le temps enso­leillé mais sur­tout, le fes­ti­val de théâtre « À la bas­tille ». À 16 heures se tient le spec­tacle fami­lial « Le monde, point à la ligne » sur la place Tournadre du fort.

 

Une fois en haut, enfants et parents s’installent sur des sièges de for­tune pour assis­ter à la repré­sen­ta­tion de la com­pa­gnie Tant’hative. Susie et Aude pré­parent la scène. Un décor mini­ma­liste : un coffre en bois, un tapis et une corde. Le spec­tacle com­mence…

 

Reportage : Corentin Bemol

 

Les enfants regrou­pés aux pre­miers rangs s’arrêtent de par­ler, hap­pés par les deux comé­diennes. Celles-ci les inter­pellent, leur parlent, leur demandent de par­ti­ci­per. Mais les parents ne sont pas lais­sés de côté pour autant. « Je vais vous deman­der de me faire votre plus beau sou­rire » demande à l’audience Susie. « Oh oui, en voilà un beau sou­rire » lance-t-elle à l’un des parents.

 

 

À la Bastille, deux spectacles, deux publics, deux ambiances

 

Le spec­tacle se pour­suit. Une comé­dienne se trans­forme en chien et com­mence à aboyer. Sur la ter­rasse du fort, un peu plus loin, un ber­ger alle­mand répond aux aboie­ments de la jeune inter­prète. Fou rire dans l’assemblée. Le spec­tacle aura duré 45 minutes où les enfants amu­sés se seront lais­sés prendre à la folie et à la bien­veillance de cette pièce.

 

15 minutes de pause. Le soleil, tou­jours au ren­dez-vous, pousse les visi­teurs vers la petite buvette. La pro­chaine repré­sen­ta­tion com­mence à 17 heures. Une lec­ture théâ­tra­li­sée suivi d’une déam­bu­la­tion au sein des murs de la Bastille. Deux spec­tacles, deux publics, deux ambiances. Et c’est comme ça tous les jours avec quatre repré­sen­ta­tions, pro­po­sées par des troupes et artistes divers, et ce jusqu’au 15 août.

 

Corentin Bemol

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2998 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.