Incendie rue des Trembles : Alain Carignon dénonce les “squats municipaux”

sep article



FLASH INFO – Alain Carignon s’est exprimé mardi 4 Août suite à l’incendie qui a ravagé un immeuble rue des Trembles à Grenoble. Dans un communiqué, le président du groupe d’opposition divers droite réclame la fin des « squats municipaux ». Il demande également à Éric Piolle leur recensement.

 

 

L’incen­die qui s’est déclaré rue des Trembles à Grenoble le samedi 1er août a embrasé un local com­mer­cial désaf­fecté occupé par une soixan­taine de per­sonnes sans-papiers. Par chance, aucune vic­time n’est à déplo­rer. Si la Ville de Grenoble a noti­fié qu’une pro­cé­dure d’expulsion était enga­gée contre les occu­pants des lieux, cela n’empêche pas Alain Carignon de poin­ter du doigt la res­pon­sa­bi­lité de la muni­ci­pa­lité.

 

L'incendie rue des Trembles n'a heureusement pas fait de victimes © Alexis Lachize

L’incendie rue des Trembles n’a heu­reu­se­ment pas fait de vic­times © Alexis Lachize

 

« L’incendie du squat de la rue des Trembles (…) pose la ques­tion des squats auto­ri­sés par la muni­ci­pa­lité dans ses propres locaux. Ces occu­pa­tions sans droit ni titre, aux frais du contri­buable, révèlent aussi un grave pro­blème de sécu­rité » écrit ainsi le conseiller muni­ci­pal d’op­po­si­tion.

 

Alain Carignon réclame la « fin des squats muni­ci­paux ». Et demande au maire de Grenoble

de « com­mu­ni­quer leur inven­taire au pro­chain conseil muni­ci­pal » prévu pour le mois de sep­tembre. « L’évolution de la situa­tion gre­no­bloise dont témoigne le cli­mat de vio­lence qui embrase tous les quar­tiers néces­site une action urgente qui prenne en compte tous les aspects de la dégra­da­tion géné­rale de la ville qui met en dan­ger ses habi­tants et sa répu­ta­tion » conclut-il.

 

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
3891 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Monsieur Carignon devrait user son cla­vier et sa salive à exi­ger de la pré­fec­ture qu’elle loge les deman­deurs d’a­sile, alors qu’elle s’as­sied sur la loi.
    L’ADA monte au cré­neau dans un article du D.L.
    https://www.ledauphine.com/societe/2020/08/05/incendie-d-un-squat-une-association-regrette-l-absence-d-hebergement-de-l-etat
    Là, il ferait preuve d’u­ti­lité publique. Peut être que le pré­fet ten­drait plus l’o­reille aux notions de sécu­rité que Carignon ne man­que­rait pas de déve­lop­per, plu­tôt qu’à celle d’E. Piolle.
    Ca ne vau­drait pas le coup d’es­sayer ? Il nous sou­le­rait un peu moins.

    sep article