Soutien scolaire aux enfants décrocheurs : l’amendement d’Olivier Noblecourt rejeté à Grenoble

sep article



 

FIL INFO – Proposé lors du conseil municipal du 25 juillet 2020, l’amendement d’Olivier Noblecourt, leader du groupe Nouvel Air socialistes et apparentés (Nasa), portant sur le soutien scolaire a été rejeté par le groupe de la majorité Grenoble en commun. Cet amendement impliquait de dépenser la somme de 300 000 euros à la rentrée en direction des enfants décrocheurs des quartiers populaires.

 

 

Olivier Noblecourt, conseil municipal du 25 juillet 2020 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Olivier Noblecourt, lea­der du groupe Nasa, lors du conseil muni­ci­pal du 25 juillet 2020. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Lors du der­nier conseil muni­ci­pal de Grenoble, samedi 25 juillet, il a été beau­coup ques­tion d’argent et de bilan finan­cier. Saisissant cette occa­sion pour ten­ter d’in­fluen­cer un tant soit peu le cours des choses, Olivier Noblecourt, lea­der du groupe d’op­po­si­tion Nouvel Air socia­listes et appa­ren­tés (Nasa), a sug­géré d’ap­por­ter un amen­de­ment modi­fi­ca­tif au bud­get.

 

L’ancien adjoint au maire socia­liste Michel Destot a ainsi pro­posé que la Ville débloque, dès cet été, une enve­loppe de 300 000 euros aux asso­cia­tions d’é­du­ca­tion popu­laire. Objectif : que ces der­nières s’at­tèlent à orga­ni­ser le plus tôt pos­sible en vue de la ren­trée du ren­for­ce­ment et sou­tien sco­laire auprès des enfants en dif­fi­culté.

 

En effet, a rap­pelé Olivier Noblecourt, ces enfants ont le plus dure­ment subi le confi­ne­ment et les inéga­li­tés en matière d’ap­pren­tis­sage se sont encore creu­sées. Pour autant, la pro­po­si­tion du groupe Nasa n’a pas obtenu le suc­cès escompté par son ins­ti­ga­teur, qui fait part de son amère décep­tion sur sa page Facebook.

 

 

La Ville affirme prendre déjà le sujet à bras le corps

 

Soutenu par les deux autres groupes d’op­po­si­tion Nouveau Regard et Société civile, divers droite et centre, l’a­men­de­ment du groupe Nasa a été rejeté par la majo­rité Grenoble en com­mun.

 

COUV Enfant écrivant sur un cahier. Soutien scolaire de l'association "Ecole ici et maintenant" apporté aux enfants du campement des Alliés à Grenoble, pendant le déconfinement, mai 2020. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Soutien sco­laire. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Pourquoi ? Parce que les ser­vices et les acteurs du ter­ri­toire tra­vaillent déjà sur ce sujet jugé d’im­por­tance pour la Ville, a jus­ti­fié Élisa Martin, pre­mière adjointe désor­mais en charge de la délé­ga­tion « quar­tiers popu­laires et éga­lité répu­bli­caine ».

 

Deux asso­cia­tions, La Ligue de l’en­sei­gne­ment et Jeunes et nature, vont éga­le­ment orga­ni­ser des colo­nies appre­nantes cet été, a‑t-elle fait savoir.

 

Certes, mais il s’a­git d’an­ti­ci­per la ren­trée sco­laire, a insisté Hassen Bouzeghoub, conseiller muni­ci­pal du groupe Nasa, à la recherche d’un consen­sus. Une inter­ven­tion qui n’a pas fait chan­ger d’a­vis la majo­rité. « Si ça peut ras­su­rer tout le monde, s’il y a ce besoin à la ren­trée, finan­ciè­re­ment, il sera dis­po­nible », a affirmé l’ad­joint aux finances et à la comp­ta­bi­lité éco­lo­gique pour clô­tu­rer le débat. Dans ce cas de figure, la modi­fi­ca­tion du bud­get pourra s’o­pé­rer à l’au­tomne, comme de cou­tume, a encore pré­cisé Hakim Sabri.

 

Séverine Cattiaux

 

commentez lire les commentaires
4516 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. J’ai lu la pro­po­si­tion d’amendement, elle est claire. On voit ici la poli­tique poli­ti­cienne de la muni­ci­pa­lité Piolle, on n’accepte rien – meme lorsque les pro­po­si­tions font sens – qui ne vient pas de son propre camp. Lamentable.

    sep article
  2. Cet amen­de­ment avait du sens et pou­vait faire consen­sus. Il fau­dra faire le bilan des actions d’été dont parle E. Martin mais le nombre d’en­fants concer­nés n’est pas à la hau­teur de l’en­jeu. Espérons que la majo­rité et les nou­veaux elus com­pren­dront les enjeux … et pen­se­ront aux enfants concer­nés…

    sep article
  3. Si M. Noblecourt vou­lait faire com­prendre que les enfants decro­cheurs étaient lais­sés à l’abandon, je crois qu’il n’a pas réussi.
    C’est vrai autant que je sache des sou­tiens dont orga­ni­sés dans l’école même ou dans les mai­sons des habi­tants.
    Que vou­lait-il pro­po­ser de plus ? Ce n’est pas clair

    sep article