Des jeunes volontaires de Chamrousse se mobilisent pour nettoyer les abords du lac Achard

sep article



 

FIL INFO – Les incivilités à répétition aux abords du lac Achard continuent. Pour faire disparaître les traces laissées par certains visiteurs non respectueux de l’environnement, les membres du service jeunesse de Chamrousse iront ce mardi 28 juillet aux abords du lac pour une grande opération de nettoyage.

 

 

Des jeunes de 10 à 14 ans se sont por­tés volon­taires pour ramas­ser les déchets ainsi que les foyers de feu qui se sont mul­ti­pliés sur les bords du lac. Munis de gants et de sacs pou­belles, ils seront accom­pa­gnés, ce mardi 28 juillet de 10 heures à 13 heures, par le bureau des guides et accom­pa­gna­teurs de Chamrousse.

 

 

« Depuis un mois, rien n’a changé »

 

Lac Achard Chamrousse Dégradation

La com­mune de Chamrousse montre les dents pour pro­té­ger le lac Achard. © Pixabay

Avec cette ini­tia­tive, la mai­rie de Chamrousse entend, une fois de plus, sen­si­bi­li­ser l’opinion à la néces­sité de pro­té­ger le lac Achard contre ces inci­vi­li­tés. Des inci­vi­li­tés déjà déplo­rées il y a moins d’un mois dans un com­mu­ni­qué. La com­mune expli­quait alors l’intérêt de pré­ser­ver ce lieu et rap­pe­lait déjà les bons com­por­te­ments à adop­ter.

 

« C’est tou­jours la même chose. Rien n’a changé. Il y a tou­jours autant d’incivilités », regrette-t-on à l’office de tou­risme de Chamrousse. « Nous avons eu récem­ment des retours sur des per­sonnes qui cam­paient au lac et met­taient de la musique à fond jusqu’à 3 heures du matin. »

 

 

Contrôles trois fois par semaine

 

La com­mune rap­pelle donc quelques points impor­tants : « inter­dic­tion de se bai­gner, de faire du feu, de cou­per des arbres et branches et de cueillir des fleurs » et « obli­ga­tion de tenir les chiens en laisse ». Il faut éga­le­ment « évi­ter la musique trop forte » . Ce afin de res­pec­ter la faune et la flore de ce site natu­rel d’ex­cep­tion.

 

« Maintenant, les gen­darmes et la police muni­ci­pale se rendent trois fois par semaine sur le site pour voir si tout va bien », indique l’office du tou­risme. Qui affirme éga­le­ment que de nou­velles mesures devraient être prises par la mai­rie cet été.

 

Corentin Bemol

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
3103 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Je ne sais pas quoi pen­ser..
    En effet, la petite dizaine d’en­droits plats per­met de se mettre a l’air mon­ta­gnard depuis Grenoble pour les spor­tifs les moins aguer­ris.
    J’y ai passé une nuit et des feux y scin­tillent la nuit.. les pins en pâtissent pour sur !
    Au matin un calme frais fait de cet endroit un lieux de bivouac agréable…

    Mais le dimanche.. à par­tir de 10 – 11h ce sont
    bien plus d’une cen­taine de badauds qui viennent pique-niquer, se bai­gner, tirer des slack lines, baladent des chiens, taper la balle.. une belle base de loi­sirs en somme

    Je ne sais pas quel des deux com­por­te­ments est le plus dom­ma­geable pour le site… Pour sur je n’en­tends par­ler que des irres­pon­sables noc­tam­bules.

    Le nombre fait chu­ter le charme… Comment conti­nuer a pro­fi­ter plei­ne­ment de ce bel endroit ? Faut il le pros­crire lors des vacances sco­laires pour s’en­fon­cer plus loin dans la mon­tagne ?

    sep article