Brouhaha général après la réélection de Christophe Ferrari à la tête de la Métro… avant une crise institutionnelle ?

Brouhaha général après la réélection de Christophe Ferrari à la tête de la Métro… avant une crise institutionnelle ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – L’élection mémorable du 17 juillet 2020 a vu Christophe Ferrari conserver sa place de président de la Métropole de Grenoble. Non sans peine… L’âpre débat entre ses partisans et ceux de Yann Mongaburu, pourtant tous issus de l’ancienne majorité, laisse une certaine amertume au sein de la gauche. Particulièrement chez les perdants, qui appellent à changer le système. Tandis que la droite, elle, se gausse de l’entre-déchirement de ses rivaux.

 

 

Election métropolitaine © Laure Gicquel

Élections à la Métro. © Laure Gicquel

Rarement une élec­tion métro­po­li­taine aura autant tenu en haleine ses par­ti­ci­pants et son public jus­qu’à une heure du matin. Si la faible avance de Yann Mongaburu aux deux pre­miers tours avait encou­ragé ses sou­tiens à deman­der le retrait de Christophe Ferrari, ce der­nier a fait le choix de se maintenir.

 

Une stra­té­gie gagnante – à court terme en tout cas – puis­qu’il a rem­porté la mise grâce au sou­tien des élus LREM, puis d’une par­tie de la droite au tour final. D’où cet écla­te­ment entre une gauche de l’u­nion locale, aux accoin­tances trans­par­ti­sanes, et celle, plus à gauche et éco­lo­giste, majo­ri­tai­re­ment por­tée par la ville-centre suite à la réélec­tion d’Eric Piolle.

 

Avec, in fine, de nom­breuses réac­tions. Soit de ran­cœur – si ce n’est de colère – pour les vain­cus, soit de sou­la­ge­ment et de satis­fac­tion pour les vain­queurs finaux. Mais Christophe Ferrari est-il condamné à être le mal élu dont per­sonne ne com­prend ce qu’il espère et qu’il attend ?

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 89 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laure Gicquel

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La justice ordonne la suspension de l'arrêté organisant les piétonnisations Place(s) aux enfants sur Grenoble
La justice ordonne la suspension de l’arrêté organisant les piétonnisations Place(s) aux enfants sur Grenoble

FIL INFO — Le tribunal administratif de Grenoble ordonne à la Ville de Grenoble la suspension de l'arrêté organisant les piétonnisations siglées Place(s) aux enfants. Lire plus

Conseil métropolitain : le groupe Une métropole d’avance demande au gouvernement de déclarer « l’état d’urgence climatique »

FOCUS - Le groupe Une métropole d'avance (Uma) a formulé un vœu demandant au gouvernement de déclarer l'état d'urgence climatique lors du conseil métropolitain de Lire plus

Place(s) aux enfants: nouvelles polémiques autour de la piétonnisation de plusieurs rues à Grenoble
Place(s) aux enfants : nouvelles polémiques autour de la piétonnisation de plusieurs rues à Grenoble

FOCUS - Alors que la Ville de Grenoble vient de présenter (de nouveau) le déploiement du dispositif Place(s) aux enfants, la colère contre la piétonnisation d'une dizaine Lire plus

Fermeture d'Esclangon: Grenoble coupe-t-elle les ponts avec la Ville de Fontaine et la Métropole?
Fermeture d’Esclangon : Grenoble coupe-t-elle les ponts avec la Ville de Fontaine et la Métropole ?

FOCUS - La décision de la Ville de Grenoble de ne pas rouvrir, comme attendu, le pont Esclangon dans son sens Grenoble-Fontaine provoque la colère Lire plus

Les colonnes Morris estampillées JCDecaux de retour à Grenoble sept ans après leur disparition
Les colonnes Morris estampillées JCDecaux de retour à Grenoble sept ans après leur disparition

FOCUS - Sept ans après leur disparition, les colonnes Morris JCDecaux refont leur apparition dans le paysage urbain grenoblois. De quoi susciter l'ironie du groupe Lire plus

Jugement du Tribunal administratif sur la piétonnisation de la rue Cuvier: une validation, ou un camouflet?
Jugement du tribunal administratif sur la piétonnisation de la rue Cuvier : une validation ou un camouflet ?

FOCUS - Saisi par un commerçant, le tribunal administratif de Grenoble a rendu son jugement sur la question de la piétonnisation de la rue Cuvier. Lire plus

Flash Info

|

19/01

13h19

|

|

19/01

11h57

|

|

19/01

11h18

|

|

19/01

0h33

|

|

18/01

15h20

|

|

18/01

11h19

|

|

18/01

10h31

|

|

17/01

19h34

|

|

17/01

12h10

|

|

17/01

10h52

|

Les plus lus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Politique| Forte affluence à Grenoble pour la journée de grève dans l’Éducation nationale du jeudi 13 janvier

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin