Appel Forêt -

RN 38 : une journée d’été pour motiver les troupes après des résultats en demi-teinte aux municipales

RN 38 : une journée d’été pour motiver les troupes après des résultats en demi-teinte aux municipales

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Le Rassemblement national de l’Isère (RN 38) organisait sa journée d’été dimanche 19 juillet à Seyssins, en présence de militants et de sympathisants du mouvement. Pour l’occasion, Steeve Briois, vice-président du RN et maire d’Hénin-Beaumont, avait fait le déplacement en soutien à Alexis Jolly, responsable départemental et candidat malheureux aux dernières municipales à Echirolles.

 

Note de la rédac­tion : Suite à un mal­heu­reux concours de cir­cons­tances, une pre­mière ver­sion de cet article non fina­lisé (texte et maquette) avait été publiée par erreur. Nous vous prions d’ac­cep­ter toutes nos excuses pour cet impair.

 

 

Environ 150 sym­pa­thi­sants du Rassemblement natio­nal avaient ren­dez-vous ce dimanche 19 juillet au châ­teau de la Baume à Seyssins. Le mou­ve­ment orga­ni­sait en effet son uni­ver­sité d’été avec un haut res­pon­sable du parti. En l’oc­cur­rence, Steeve Briois, vice-pré­sident et maire d’Hénin-Beaumont.

 

Journée d'été du RN38 à Seyssins © Laure Gicquel

Journée d’été du RN38 à Seyssins avec Alexis Jolly et Steeve Briois. © Laure Gicquel

 

Un cadre cham­pêtre pas inconnu des mili­tants, puisque le châ­teau avait déjà accueilli, le 5 sep­tembre der­nier, Jordan Bardella. Le jeune vice-pré­sident du Rassemblement National et député euro­péen avait alors célé­bré la ren­trée poli­tique de la fédé­ra­tion de l’Isère.

 

 

Objectif 2022, selon Steeve Briois

 

Pour Steeve Briois, l’af­faire est enten­due : l’ex-parti fron­tiste doit gar­der le cap sur les élec­tions pré­si­den­tielles de 2022. Un objec­tif clé, après l’é­pi­sode des muni­ci­pales où le Rassemblement natio­nal a échoué dans sa ten­ta­tive de conquête d’une ville de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise. Notamment à Echirolles, où Alexis Jolly n’est arrivé qu’en troi­sième posi­tion, avec 22,73 % des suf­frages expri­més, der­rière Renzo Sulli, maire com­mu­niste sor­tant (36,9 %) et Alban Rosa (24,56 %).

 

Désireux de moti­ver les adhé­rents, le maire d’Henin-Beaumont, n’a pas man­qué d’in­sis­ter sur les vic­toires récentes du parti lors des der­nières muni­ci­pales. A com­men­cer par la mai­rie de Perpignan – seul prise du parti tou­te­fois – sans comp­ter « tous les maires déjà en place [qui] ont été réélus ».

 

Lui-même, à Hénin-Beaumont, a d’ailleurs rem­pilé dès le pre­mier tour sans dif­fi­cul­tés, avec 74% des voix. Et le vice-pré­sident du RN de se féli­ci­ter de cer­tains son­dages qui por­te­raient les inten­tions de vote pour Marine le Pen aux pré­si­den­tielles à « 28% ».

 

 

Changer l’image du RN

 

Alexis Jolly lors de l'élection métropolitaine

Alexis Jolly lors de l’é­lec­tion métro­po­li­taine © Laure Gicquel

Si l’al­lo­cu­tion de Steeve Briois ne se démar­quait pas des argu­men­taires clas­siques du parti, Alexis Jolly s’est pour sa part attelé à rendre son dis­cours plus concret. Le tout dans un style volon­tai­re­ment décon­tracté – che­mi­sette et ber­muda – tran­chant avec le cos­tume trois pièces noir strict qu’il arbore tou­jours lors des conseils et autres évé­ne­ments politiques.

 

Ambition du res­pon­sable dépar­te­men­tal nommé il y a un an : chan­ger l’i­mage du Rassemblement natio­nal. « On veut mon­trer le visage du RN tel qu’il est : des gens nor­maux, qui sont modernes, dyna­miques, pas du tout la cari­ca­ture qu’on peut faire de nous. »

 

Et de dési­gner l’as­sem­blée d’un geste large. « Comme vous voyez, il y a plein de jeunes, qui ne sont pas habillés en treillis ou quoi que ce soit. C’est l’i­mage que l’on sou­haite don­ner à l’en­semble des Français, mais éga­le­ment, par­ti­cu­liè­re­ment, à la Métropole. Et c’est le tra­vail que je sou­haite pour­suivre dans les pro­chaines années. »

 

 

Place aux jeunes… et aux piliers du parti

 

Alexis Jolly et Alexandre Moulin-Comte

Alexis Jolly et Alexandre Moulin-Comte. © Laure Gicquel

Alexis Jolly entend y par­ve­nir en s’ap­puyant sur une équipe hété­ro­clite, que ce soit au niveau de l’âge ou de l’ex­pé­rience politique.

 

Charge à Alexandre Moulin-Comte et Chloé Bailly, au-delà d’Alexis Jolly, de repré­sen­ter la branche plus jeune du RN.

 

Autre appui indis­pen­sable, les piliers du mou­ve­ment au niveau régio­nal. Parmi eux, Bruno Desies, conseiller régio­nal Rhône-Alpes, et Muriel Burgaz. Sans oublier Jean-Louis Virette, Alexandre Collin, Nathalie Germain et Brigitte Cirrouge.

 

 

Dynamiser les forces vives en prévision des prochaines échéances

 

Malgré l’ac­cent mis sur les pré­si­den­tielles par Steeve Briois, d’autres objec­tifs locaux de plus courts termes se sont fait jour. A com­men­cer par celui de « dyna­mi­ser la fédé­ra­tion ». Alexis Jolly n’a ainsi pas caché son inten­tion de faire du RN38, excu­sez du peu, « l’une des fédé­ra­tions les plus dyna­miques de France ».

 

Steeve Briois à Seyssins © Laure Gicquel

Steeve Briois à Seyssins. © Laure Gicquel

L’idée ? « Attirer du monde, des nou­veaux visages. Des per­sonnes qui n’é­taient pas for­cé­ment sen­sibles avant à ce que l’on [fai­sait] dans la fédé­ra­tion de l’Isère. » 

 

Mais si les jeunes sont une cible affi­chée pour « [renou­ve­ler] un peu les gens qui militent », tout l’en­jeu pour le RN consiste à trou­ver et atti­rer « les futurs cadres – et élus – de la fédé­ra­tion. »

 

 

Prochain objec­tif pour le parti : trou­ver des can­di­dats cré­dibles pour par­ti­ci­per aux élec­tions dépar­te­men­tales et régio­nales. « Nous avons déjà deux tiers de can­tons pour­vus », affirme, confiant, le res­pon­sable dépar­te­men­tal. Qui ne cache pas son ambi­tion d’ici mars, d’a­voir « des can­di­dats par­tout […] en capi­ta­li­sant sur la base ». Entendez, sur les adhérents.

 

D’où l’im­por­tance, pour le RN, de cette jour­née d’été visant à créer du lien entre adhé­rents, mili­tants et sym­pa­thi­sants. Le tout à coups de paëlla géante, tirage au sort de lots, blind test musi­caux, et acces­soires bleu-blanc-rouge… « C’est aussi pour les moti­ver, leur redon­ner de l’es­poir,  se jus­ti­fie Alexis Jolly. Leur dire qu’il n’y a pas d’é­chec en poli­tique, que tout se fera encore demain, dans les pro­chaines batailles. »

 

Laure Gicquel

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laure Gicquel

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Scission au sein du RN38 : plusieurs cadres dénoncent des méthodes « autocrates »

  FOCUS - Plusieurs cadres du Rassemblement national isérois ont cosigné, vendredi 23 avril 2021, une lettre de démission collective adressée aux instances nationales du Lire plus

Échirolles : le Rassemblement national veut supprimer des aides municipales aux familles de “délinquants”

  FOCUS - Le Rassemblement national (RN) d’Échirolles a proposé un vœu lors du conseil municipal du lundi 22 février pour supprimer les aides municipales Lire plus

Le Rassemblement national porte le réglement intérieur d'Échirolles devant le tribunal administratif
Le Rassemblement national porte le règlement intérieur d’Échirolles devant le tribunal administratif

  FIL INFO — Comme prévu, le groupe d'opposition RN d'Échirolles annonce porter plainte contre la majorité échirolloise. En cause? Le règlement intérieur adopté par Lire plus

L'affichette de la campagne contre l'insécurité du RN « Français, réveillez-vous ! ». © Joël Kermabon - Place Gre'net
« Français, réveillez-vous », la campagne du Rassemblement national en Isère pour dénoncer l’insécurité

  FOCUS - Ces 3 et 4 octobre 2020, le Rassemblement national mobilise toutes ses fédérations  pour une campagne  « d'ampleur inédite » visant à Lire plus

Le Rassemblement national de l’Isère vole à la rescousse des policiers “lâchés” par le ministre de l’Intérieur

  FLASH INFO - Le Rassemblement national de l'Isère (RN 38) déclare "soutenir les policiers et les gendarmes qui luttent au quotidien pour assurer la Lire plus

Alexis Jolly présente sa liste pour Échirolles, cible stratégique du RN en Isère

  EN BREF - Parviendra-t-il à briser le plafond de verre ? Après 2014, Alexis Jolly est à nouveau dans la course à la mairie d'Échirolles. Dans Lire plus

Flash Info

|

02/08

11h42

|

|

02/08

10h23

|

|

31/07

20h28

|

|

30/07

12h07

|

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

Les plus lus

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin