Marche contre les violences policières ce samedi 4 juillet 2020 à Grenoble© Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Près de 300 mani­fes­tants ont mar­ché contre les “vio­lences poli­cières” et le “racisme d’État” à Grenoble

Près de 300 mani­fes­tants ont mar­ché contre les “vio­lences poli­cières” et le “racisme d’État” à Grenoble

 

REPORTAGE VIDÉO - Près de 300 personnes ont manifesté "contre les violences policières" ce samedi 4 juillet 2020 à Grenoble. Une marche à l'initiative de la section locale du Front uni des immigrations et des quartiers populaires pour "la dignité, la justice et la vérité" face au "racisme d'État". L'occasion d'une tribune pour quelques familles de victimes venues témoigner de faits graves survenus dans d'autres villes de France.

 

 

Une marche « contre les violences policières » et pour « la dignité, la justice et la vérité ». © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une marche « contre les violences policières » et pour « la dignité, la justice et la vérité ». © Joël Kermabon - Place Gre'net

« Pas de justice, pas de paix ! », « on n'oublie pas, on ne pardonne pas ! », « policiers assassins ! » Voilà quelques slogans, parmi d'autres, qu'ont scandés près de 300 personnes durant une marche "contre les violences policières", ce samedi 4 juillet 2020 à Grenoble.

 

Cette manifestation organisée par la section grenobloise du Front uni des immigrations et des quartiers populaires (FUIQP) visait à dénoncer le "déni et le racisme d'État" pointé par les proches des victimes. Mais aussi à marcher pour "la dignité, la justice et la vérité" afin d'exprimer soutien et réconfort à toutes les familles "victimes de violences policières et de dénis de justice", indique le FUIQP dans un communiqué. Le tout s'inscrivant dans le cadre de l'indignation suscitée par la mort par  asphyxie de George Floyd, à Minneapolis le 25 mai dernier, dans le cadre d'une arrestation policière.

 

Parti vers 16 heures depuis l'arrêt de tramway La Bruyère, le cortège a marqué une longue halte pour des prises de parole devant la MC2. Avant de rejoindre, après environ trois heures de déambulation, la préfecture de l'Isère, place de Verdun, protégée par un cordon de CRS.

 

 

"Pour nous, le combat continue »

 

En tête de cortège, des familles de victimes, derrière une banderole où l'on pouvait lire « Justice et vérité. Pour nous, le combat continue ». Des mères, frères et sœurs venus d'un peu partout en France pour témoigner des conditions dans lesquelles un de leur proche a trouvé la mort.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Des événements graves qui, un jour, ont "bouleversé leurs vies à jamais", se souviennent avec émotion les parents des personnes ainsi décédées. Tous ont tour à tour pris la parole depuis une tribune improvisée sur les marches du parvis de la MC2 face à une assistance respectueuse et silencieuse.

 

Dans ce public attentif, beaucoup portaient des maillots frappés des noms de jeunes ayant trouvé la mort suite à des opérations de police. Notamment, Mehdi, Babacar, Bilal, Adama, Joail,  Wissam… Mais, soupire une militante du FUIQO, "la liste complète serait beaucoup trop longue".

 

Retour en images sur quelques-unes des séquences1Voir note de base de page qui ont ponctué, le temps d'un après-midi, cette nouvelle mobilisation grenobloise.

 

 

Joël Kermabon

 

1 Modification apportée le 6 juillet à 5 h 56.

À partir de 3'05 dans la vidéo, un plan de coupe montre un t-shirt frappé du prénom Mehdi qui n'est pas le t-shirt correspondant à la victime pertinente dans le contexte de l'interview. Une confusion bien involontaire due au fait que deux victimes (voir cette page et cette autre)  portent le même prénom.

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les Gilets jaunes manifestent "pour le pouvoir d'achat et contre l'inaction climatique" samedi 10 décembre à Grenoble
Les Gilets jaunes mani­festent « pour le pou­voir d’a­chat et contre l’i­nac­tion cli­ma­tique » samedi 10 décembre à Grenoble

FLASH INFO - La Coordination des Gilets jaunes de l'Isère veut redonner de la voix. Et organise une manifestation à Grenoble samedi 10 décembre 2022 Lire plus

Un "Grand rendez-vous" au MIN de Grenoble samedi 10 décembre pour la fin d'année Grenoble Capitale Verte
Un « Grand ren­dez-vous » au Min de Grenoble samedi 10 décembre pour la fin d’an­née de Grenoble Capitale verte

EN BREF - Une cérémonie de "fin d'année", de "passation", de "tremplin", mais surtout pas de "clôture". C'est ainsi que la Ville de Grenoble présente Lire plus

De gauche à droite : Sandrine Martin-Grand, vice-présidente du Département de l'Isère, Mélina Herenger, vice-présidente de Grenoble-Alpes Métropole, Éric Piolle, maire de Grenoble et Maud Tavel, adjointe au maire de Grenoble et présidente du GIP agence Grenoble Capitale verte de l'Europe. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Année capi­tale verte euro­péenne : (auto)satisfecit una­nime de la Ville de Grenoble, de la Métropole et du Département de l’Isère

FOCUS - Trois jours avant la cérémonie officielle de clôture de l'année Grenoble Capitale verte européenne 2022, les principales collectivités impliquées dans sa gouvernance en Lire plus

Esport : EVA, une nou­velle salle de réa­lité vir­tuelle ouvre dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, à Fontaine

FLASH INFO - EVA (Esports Virtual Arenas) ouvre, à partir de ce lundi 12 décembre 2022, une salle de esport en réalité virtuelle à Fontaine, Lire plus

Le Collectif de l'étoile ferroviaire de Veynes ironise sur la réouverture de la ligne Grenoble-Gap dimanche 11 décembre
Le Collectif de l’é­toile fer­ro­viaire de Veynes iro­nise sur la réou­ver­ture de la ligne Grenoble-Gap dimanche 11 décembre

FLASH INFO - Une "vraie fausse inauguration", jugent les défenseurs de la ligne ferroviaire Grenoble-Gap. Dimanche 11 décembre 2022, une journée de festivités est en Lire plus

L'opposition régionale dénonce le retrait de la bourse mobilité internationale aux étudiants de Sciences Po Grenoble
L’opposition régio­nale dénonce le retrait de la bourse mobi­lité inter­na­tio­nale aux étu­diants de Sciences Po Grenoble

FLASH INFO - C'est une décision qui ne passe pas auprès de l'opposition de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Mettant en oeuvre sa décision de supprimer les Lire plus

Flash Info

|

09/12

8h40

|

|

09/12

7h45

|

|

08/12

11h46

|

|

08/12

9h04

|

|

07/12

23h28

|

|

07/12

12h09

|

|

07/12

9h07

|

|

06/12

18h26

|

|

06/12

8h01

|

|

05/12

15h08

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 49 : « Le RER métro­po­li­tain grenoblois »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Société| Manque de lits et de per­son­nel soi­gnant : grève géné­rale et illi­mi­tée depuis ce 6 décembre au CHU de Grenoble et l’hô­pi­tal de Voiron

Agenda

Je partage !