Laurent Wauquiez incite au « Made in Auvergne-Rhône-Alpes » à travers un plan d’aide

sep article



 

EN BREF – Le président LR de la Région a annoncé, ce mercredi 1er juillet, un plan d’aide de 300 millions d’euros pour inciter les entreprises à relocaliser leur industrie en Auvergne-Rhône-Alpes. Objectifs : relancer la production locale et donc l’emploi.

 

 

Laurent Wauquiez présentant le plan de relance économique de la Région Auvergne - Rhône-Alpes le 4 juin 2020. © Charles Pietri

Laurent Wauquiez pré­sen­tant le plan de relance éco­no­mique de la Région Auvergne – Rhône-Alpes, le 4 juin 2020. © Charles Pietri

Ramener l’industrie à la mai­son. C’était, en quelques mots, l’ambition affi­chée par Laurent Wauquiez ce mer­credi à l’hôtel de région de Lyon.

 

Quelques semaines après l’an­nonce de son plan de relance éco­no­mique, l’ex-président des Républicains a assuré le sou­tien total de la Région à l’ob­jec­tif de rapa­trie­ment indus­triel.

 

Au total, celle-ci met 300 mil­lions d’euros sur la table pour inci­ter les entre­prises à réins­tal­ler leur pro­duc­tion sur les ter­ri­toires auver­gnats et rhô­nal­pins. « À chaque fois qu’une entre­prise vou­dra relo­ca­li­ser, on appor­tera le sou­tien néces­saire », pro­met

le pré­sident de la Région, qui table sur ce plan pour relan­cer l’économie locale, mise à mal par la crise du Covid.

 

 

Laurent Wauquiez appelle à produire et consommer localement

 

Cinq chefs d’entreprise qui ont d’ores et déjà annoncé leur inten­tion de relo­ca­li­ser leur pro­duc­tion sur le ter­ri­toire se sont suc­cédé lors de cette pré­sen­ta­tion. Parmi ces indus­tries, figurent notam­ment GemOptics, où la pro­duc­tion de lunettes se fai­sait en Chine, et Europe ser­vices qui sous-trai­taient dans des pays d’Europe de l’Est.

 

Laurent wauquiez et les chefs d'entreprise pour la relocalisation en Auvergne-Rhône-Alpes

Des chefs d’en­tre­prises comme Robert Content (GemOptics) se sont suc­cédé au pupitre pour expli­quer leur démarche. © Corentin Bemol (visio­con­fé­rence) – Place Gre’net

 

 

Selon Laurent Wauquiez, ces fonds de la Région per­met­tront le déve­lop­pe­ment et la construc­tion des bâti­ments et la pro­duc­tion locale, mais repré­sen­te­ront aussi un « coup de pouce à l’embauche ». En effet, il insiste sur les créa­tions d’emplois géné­rées par ces retours au ber­cail. « Ces cinq pro­jets, c’est 700 emplois pré­vus », assure-t-il.

 

Si ce plan d’accompagnement semble avan­ta­geux pour les entre­prises, une clause de garan­tie d’emploi* pourra néan­moins leur être impo­sée en contre­par­tie des sommes per­çues. « Aucune per­sonne ici n’est un chas­seur de primes. Ce sont des entre­prises ancrées loca­le­ment. Mais il y aura des clauses de main­tien de l’emploi, au cas par cas, en fonc­tion de l’aide appor­tée », a ainsi pré­cisé Laurent Wauquiez.

 

Enfin, le pré­sident LR de la Région appelle cha­cune et cha­cun à jouer un rôle en consom­mant des pro­duits locaux. « Notre com­por­te­ment d’acteur est déci­sif », a‑t-il rap­pelé. En bref, un dis­cours « Made in France » pour l’Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Corentin Bemol

 

 

* Clause déter­mi­nant la durée pen­dant laquelle l’employeur s’engage à ne pas mettre fin au contrat de tra­vail.

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2893 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.