Démoustication : la Métropole com­bat les mous­tiques tigres à la source avec un trai­te­ment biologique

Démoustication : la Métropole com­bat les mous­tiques tigres à la source avec un trai­te­ment biologique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Le pré­sident de la Métropole Christophe Ferrari a assisté ce ven­dredi 26 juin à une opé­ra­tion de démous­ti­ca­tion à Varces. Une action menée deux à trois fois par an, direc­te­ment sur les ava­loirs à base d’un pro­duit bio­lo­gique. Il per­met ainsi de réduire jus­qu’à 90 % la pro­li­fé­ra­tion des mous­tiques pré­sents dans ces zones.

Démoustication : la Métropole combat les moustiques tigres à la source avec un traitement biologique

De gauche à droite : Christophe Mayoussier, vice-pré­sident à l’eau, Jean-Luc Corbet, maire de Varces et Christophe Ferrari, pré­sident de la Métro. © Julien Morceli – Place Gre’net

Comment empê­cher la pro­li­fé­ra­tion des mous­tiques dans la métro­pole gre­no­bloise ? Tel était l’ob­jet de l’o­pé­ra­tion menée à Varces ce ven­dredi 26 juin, en pré­sence du pré­sident de la Métro, Christophe Ferrari, et du maire de la com­mune, Jean-Luc Corbet.

« C’est un vrai sujet car ça pour­rit vrai­ment la vie des gens ! », jus­ti­fie Christophe Ferrari, visi­ble­ment très concerné par le problème.

Et même si la lutte contre les mous­tiques relève habi­tuel­le­ment des com­munes et du conseil dépar­te­men­tal, la Métropole veut avoir son rôle à jouer. Le bio­cide ainsi uti­lisé par les agents de la région métro­po­li­taine de l’as­sai­nis­se­ment est direc­te­ment injecté dans les 30 000 ava­loirs des 49 com­munes du territoire.

Démoustication : la Métropole combat les moustiques tigres à la source avec un traitement biologique

Des agents de la Métropole injec­tant un pro­duit contre la pro­li­fé­ra­tion des mous­tiques. Varces, juin 2020. © Julien Morceli – Place Gre’net

Un trai­te­ment non nocif pour l’environnement

Démoustication : la Métropole combat les moustiques tigres à la source avec un traitement biologique

Nicolas Lesur, direc­teur adjoint de la régie assai­nis­se­ment © Julien Morceli – Place Gre’net

Nicolas Lesur, direc­teur adjoint de la régie assai­nis­se­ment l’as­sure, le bio­cide uti­lisé res­pecte l’en­vi­ron­ne­ment. Il est d’ailleurs pré­co­nisé par l’Entente inter­dé­par­te­men­tale pour la démous­ti­ca­tion (EID).

La pre­mière phase de trai­te­ment a débuté au mois de mai et devrait être renou­ve­lée tous les deux mois, soit trois opé­ra­tions au total. Sachant qu’il agit uni­que­ment sur les mous­tiques tigres.

Grâce à sa durée d’ac­tion égale à huit semaines, il devrait ainsi per­mettre de dimi­nuer jus­qu’à 90 % la pro­li­fé­ra­tion de l’in­secte au niveau des ava­loirs. Reste que cela ne repré­sente que 5 % de l’en­semble de la popu­la­tion de mous­tiques, la majeure par­tie se trou­vant au sein des rési­dences privées.

Cette opé­ra­tion démous­ti­ca­tion s’a­joute à d’autres inter­ven­tions simi­laires menées tout au long de l’an­née. Parmi elles, des actions « plus ciblées dans les zones iden­ti­fiées comme par­ti­cu­liè­re­ment à risque », pré­cise la Métro. La com­mune de Varces-Allières-et-Risset a, par ailleurs, fait déployer plu­sieurs nichoirs à chauve-sou­ris. Ces der­nières mangent en effet 3 000 à 4 000 insectes par nuit, dont les moustiques.

Julien Morceli

Quelques conseils favo­ri­sant la démous­ti­ca­tion à des­ti­na­tion des habitants :

Pour lut­ter contre les mous­tiques tigres, la Métropole recom­mande aux habi­tants de :

• Supprimer tous les objets aban­don­nés qui peuvent ser­vir de récipient.
• Vider une fois par semaine les sou­coupes, vases, seaux.
• Remplir les sou­coupes des pots de fleurs avec du sable mouillé.
• Vérifier le bon écou­le­ment des eaux de pluie (gout­tières.…).
• Entretenir le jar­din : éla­guer, débrous­sailler, tailler, ramas­ser les fruits tom­bés et
les déchets végé­taux, réduire les sources d’humidité.
• Couvrir toutes les réserves d’eau à l’aide d’une moustiquaire.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Julien Morceli

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'ARS appelle à redoubler de vigilance pour lutter contre la prolifération du moustique tigre
Malgré trois cas récents de mala­die tro­pi­cale à Grenoble, l’é­lue à la Santé Mondane Jactat se veut rassurante

  FOCUS - Suite au diagnostic d'un cas de dengue sur le quartier grenoblois de l'Île-Verte, une opération de démoustication a été réalisée jeudi 5 Lire plus

Moustique tigre, EID
Opération de démous­ti­ca­tion dans le quar­tier Île-Verte à Grenoble dans la nuit du mer­credi 4 au jeudi 5 septembre

  EN BREF — Les habitants du quartier Île-Verte de Grenoble sont invités à dormir les fenêtres fermées durant la nuit du mercredi 4 au Lire plus

Femelle moustique tigre gorgée de sang. DR
Opération de démous­ti­ca­tion à Seyssinet-Pariset dans la nuit du 13 au 14 août suite au signa­le­ment d’un cas de dengue

EN BREF — Suite au signalement d'un cas « importé » de dengue chez un habitant de la commune de Seyssinet-Pariset, l'Agence régionale de santé et l'Entente Lire plus

Le député de l’Isère Olivier Véran pré­sente un pro­jet de loi contre la pro­li­fé­ra­tion du moustique-tigre

  FIL INFO — Olivier Véran déclare la guerre au moustique-tigre. Le député de la première circonscription de l'Isère, soutenu par le groupe La République Lire plus

© Projet Chauves-souris
Lutte pour sou­te­nir la bio­di­ver­sité et contre les insectes inva­sifs : déjà 500 nichoirs à oiseaux ins­tal­lés à Grenoble

REPORTAGE VIDÉO - La Ville de Grenoble et la Ligue de protection des oiseaux (LPO) ont inauguré le 500e nichoir à oiseaux, ce samedi 4 mai. Lire plus

UNE Le secteur "Berthelot-Zola", terrain de l'Espé sera construit en 2020 dans le cadre de la Zac Flaubert, ville en transition. Juin 2018. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Le pro­jet de quar­tier en tran­si­tion se pré­cise sur le ter­rain de l’Espé (ex-IUFM) à Grenoble

FOCUS - Quel que soit le promoteur qui construira sur le terrain de l’École supérieure du professorat et de l’éducation (Espé, ex-IUFM), 31 avenue Marcelin Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

Les plus lus

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Abonnement| Îlots de cha­leur : Grenoble, mau­vaise élève et sous les cri­tiques de l’op­po­si­tion, veut faire mieux

Flash info| L’incendie qui a ravagé 100 hec­tares de végé­ta­tion entre La Buisse et Voreppe est « maî­trisé mais pas éteint » selon la pré­fec­ture de l’Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin