Les soutiens d’Éric Piolle, grand favori, battent le rappel à vélo avec un programme (quasi) inchangé

sep article

Notre indépendance c

 

FOCUS — Grenoble en commun et sa tête de liste Éric Piolle ont opéré une parade à vélo jeudi 25 juin au soir. Un dernier tour d’honneur avant le second tour des municipales dimanche 28 juin, où leur poulain part grand favori. L’occasion pour ces colistiers, militants et sympathisants de remettre le vélo au cœur du programme. Programme qui, du reste, n’a guère varié suite au peu de succès de la dernière consultation.

 

 

Dernière parade de Grenoble en com­mun avant le second tour. Les colis­tiers, mili­tants et sym­pa­thi­sants du maire sor­tant Éric Piolle se don­naient ren­dez-vous place Notre-Dame le jeudi 25 juin à 18 heures pour une « vélo­ru­tion ». Soit une déam­bu­la­tion entre cyclistes pour por­ter les cou­leurs de la liste. Un tour d’hon­neur alors que la vic­toire leur semble assu­rée ? Au soir du 15 mars, leur can­di­dat est en effet sorti grand favori au pre­mier tour, loin devant ses concur­rents.

 

Rassemblement de la « vélorution » jeudi 25 juin place Notre-Dame à Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Rassemblement de la « vélo­ru­tion » jeudi 25 juin place Notre-Dame à Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Éric Piolle n’en a pas moins mul­ti­plié les appels à la mobi­li­sa­tion pour le 28 juin. Le but ? Faire en sorte que le score d’Alain Carignon soit le plus bas pos­sible, explique-t-il. Quitte à agi­ter pour sa part la menace d’une défaite, pour­tant peu pro­bable…

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
2563 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Ce n’est plus une poli­tique pour Grenoble, c’est le délire d’une mino­rité obsé­dée par le vélo, qui veut égoïs­te­ment impo­ser son mode de vie à tous les autres. Quelle place dans la ville pour qui n’est pas comme eux ? Quel ave­nir pour la ville à part le vélo, encore le vélo et seule­ment le vélo ? Est ce viable ? Ils ne se posent même pas ces ques­tions. Et ne sau­raient y répondre tant ils sont étroits d’es­prit.

    sep article
    • Le vélo c’est le syno­nyme anti-voi­ture. Voiture c’est le sym­bole du mode de vie « capi­ta­liste ». Ils se trompent pas de cible, les pas­tèques

      sep article
      • Je ne vois pas en quoi un ménage modeste est capi­ta­liste parce qu’il a besoin de sa voi­ture. Ces bobos à vélo s’en fichent.

        sep article