L’emploi et la « relance écologique » au centre du dernier acte de campagne d’Olivier Noblecourt

sep article



FOCUS – Redoutant les effets de la crise sanitaire sur l’économie et l’emploi, la liste Grenoble nouvel air d’Olivier Noblecourt a détaillé, ce 24 juin 2020, un plan de relance écologique. Le dispositif, qui vise à relocaliser et protéger l’emploi, intègrerait également une « fabrique de la transition » à vocation métropolitaine.

 

 

Emploi : Olivier Noblecourt table sur la relance écologique. © Grenoble nouvel air

© Grenoble nou­vel air

« La crise sani­taire s’est tra­duite en crise éco­no­mique et sociale », s’in­quiète la liste Grenoble nou­vel air (GNA) sou­te­nant Olivier Noblecourt.

 

Faillites d’en­tre­prises, mar­ché du tra­vail en crise, com­merces en grande dif­fi­culté, ménages ris­quant d’en­trer dans la pré­ca­rité… Autant de consé­quences pré­sa­geant un ave­nir incer­tain pour nombre de citoyens et d’ac­teurs éco­no­miques de la métro­pole gre­no­bloise, redoute GNA.

 

Après le « plan de répa­ra­tion sociale » pré­senté il y a une semaine jour pour jour, Olivier Noblecourt et ses colis­tiers conti­nuent donc de labou­rer le ter­rain élec­to­ral. D’où ce plan « pour l’emploi et la relance éco­lo­gique » concocté avec des acteurs éco­no­miques et des scien­ti­fiques. L’ensemble du dis­po­si­tif, asso­cié à une « fabrique de la tran­si­tion » (cf. enca­dré), ferait l’ob­jet d’une concer­ta­tion asso­ciant les citoyens cet été. Avant la pré­sen­ta­tion de sa par­tie spé­ci­fi­que­ment gre­no­bloise devant un conseil muni­ci­pal extra­or­di­naire fin août.

 

 

Un plan de relance écologique reposant la relocalisation et la protection de l’emploi

 

Censé « conci­lier tran­si­tion éco­lo­gique et rési­lience éco­no­mique et sociale », ce plan de relance éco­lo­gique entend atté­nuer les consé­quences éco­no­miques de la crise sani­taire. Mais aussi, consi­dé­rant l’ur­gence cli­ma­tique, « repen­ser les modèles de déve­lop­pe­ment ». Et ce, sans sacri­fier l’emploi, indique GNA.

 

File d'attente devant un magasin à Grenoble lors du confinement. C Muriel Beaudoing - Placegrenet.fr

File d’at­tente devant un maga­sin à Grenoble lors du confi­ne­ment.  © Muriel Beaudoing – Placegrenet.fr

Il regroupe tout un ensemble de mesures pour la plu­part chif­frées. Ainsi, GNA pré­voit un inves­tis­se­ment sup­plé­men­taire de 40 mil­lions d’eu­ros pour la Ville et 160 pour la Métropole. Soit moins de 20 % d’aug­men­ta­tion avec 200 mil­lions d’eu­ros sur le pro­chain man­dat. « Cela repré­sente un an d’in­ves­tis­se­ment en plus sur cinq ans », explique Olivier Noblecourt.

 

Quant à la concer­ta­tion citoyenne pré­vue cet été, elle devrait per­mettre d’af­fi­ner ce pré­vi­sion­nel encore en ges­ta­tion.

 

Que res­sort-il de ce plan ? L’essentiel du dis­po­si­tif repose sur deux pactes com­plé­men­taires. L’un dit de relo­ca­li­sa­tion « cen­tré sur la pro­duc­tion et la consom­ma­tion », l’autre sur la pro­tec­tion de l’emploi. Parce que, explique Olivier Noblecourt, « dans toute tran­si­tion, il y a des gagnants et des per­dants ». Ce qui implique, pour­suit-il, « de devoir aider ceux qui apportent des solu­tions et [d”]accompagner et sou­te­nir ceux en dif­fi­culté ».

 

 

Soutenir les filières d’excellence, renforcer les clauses locales dans les appels d’offre

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
1865 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.