L’appel au PS à clarifier sa position vis-à-vis de LREM sème le malaise

sep article



 

FLASH INFO – Alors que des mou­ve­ments de gauche ont appelé le Parti socia­liste à cla­ri­fier son posi­tion­ne­ment vis-à-vis de LREM, le groupe PASC (socia­listes et appa­ren­tés) de la Métropole de Grenoble leur répond par com­mu­ni­qué inter­posé. Piqué au vif ? La pré­sence, au sein de ce groupe, de can­di­dats qui ont opté pour des alliances jugées contre-nature est en effet le point prin­ci­pal de cris­pa­tion du PCF, des Insoumis, ou encore de EELV.

 

« Le groupe PASC tient à rap­pe­ler que la com­po­si­tion de son groupe actuel est due à l’évolution de la vie poli­tique. Quelques élus se sont rap­pro­chés de LREM en res­tant dans la majo­rité métro­po­li­taine, avec l’accord de tous les autres groupes », écrivent ainsi les élus métro­po­li­tains. Et d’a­jou­ter : « Nous ne sommes pas favo­rables à accueillir des élus qui auraient fait cam­pagne avec l’investiture ou le sou­tien de LREM dans la nou­velle man­da­ture ».

 

L’appel des mou­ve­ments de gauche a éga­le­ment fait tiquer… le secré­taire dépar­te­men­tal du PCF Jérémie Giono. Qui, dans un autre com­mu­ni­qué, aborde la ques­tion d’Échirolles. « La liste conduite par Alban Rosa n’a pas hésité à mener des trac­ta­tions avec la liste de droite Modem/LREM », accuse  le com­mu­niste. Ce qui n’empêche pas Alban Rosa de béné­fi­cier du sou­tien de la France Insoumise. Et plus récem­ment de la figure EELV Michèle Rivasi.

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2317 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Oui effec­ti­ve­ment M. Rosa a mené des trac­ta­tions avec la liste LREM de Mme Sarrat. Il l’a d’ailleurs reconnu.
    Par consé­quent com­ment la FI et EELVE ont pu don­ner leur sou­tien à un tel per­son­nage. La poli­tique n’en sort pas gran­die.

    sep article