Le Céréma approuve la « métropole apaisée » à quelques jours du second tour des municipales

sep article



 

EN BREF – Il y a quatre ans, Grenoble Alpes Métropole et sa ville-centre dirigée par l’écologiste Éric Piolle innovaient avec la démarche de « métropole apaisée ». Laquelle consistait à généraliser la vitesse de circulation à 30 km/h et à élargir les zones piétonnes. À la demande de la Métro, le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Céréma) a expertisé cette démarche. Et annonce ses conclusions positives à quelques jours du second tour des municipales.

 

 

Le Céréma approuve la démarche "métropole apaisée". Skates, vélos et voitures à Grenoble. © Muriel-Beaudoing - Place Gre'net

Skates, vélos et voi­tures se côtoyant à Grenoble. © Muriel Beaudoing – Place Gre’net

Baisse sen­sible de la vitesse des voi­tures dans les rues de Grenoble, moins d’ac­ci­dents et de moindre gra­vité, moins de pié­tons acci­den­tés, des cyclistes de plus en plus satis­faits… Telles sont les pre­mières conclu­sions qui res­sortent de l’é­tude por­tant sur la démarche « métro­pole apai­sée » lan­cée par la métro­pole gre­no­bloise et sa ville-centre.

 

L’auteur de l’é­va­lua­tion qui vient de publier ces élé­ments ? Le Centre d’é­tudes et d’ex­per­tise sur les risques, l’en­vi­ron­ne­ment, la mobi­lité et l’a­mé­na­ge­ment (Céréma). Le com­man­di­taire de l’é­tude ? Grenoble-Alpes Métropole, qui finance l’ex­per­tise à hau­teur de 50 000 euros.

 

 

Moins d’accidents de piétons et de cycles

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
2368 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Devinez quels types d’é­lec­teurs der­rière le Cerema ?

    sep article
  2. MDR la Métro donne 50 000 euros au Cerema et hop les objec­tifs de « bais­ser le niveau de la pol­lu­tion et revi­vi­fier les com­merces grâce à une flui­dité retrou­vée » sont atteints.
    Ils savent pas qu’on est deve­nus la 4ème ville la plus embou­teillée de France au Cerema ? Ils savent pas qu’on a décro­ché de 11% sur la pol­lu­tion (Grenoble à Coeur) et même plu­tôt de 15 % ?
    Pour le com­merce, ils savent pas que le pro­mo­teur de Neyrpic vise « en pre­mier lieu les habi­tants de la val­lée du Grésivaudan, car ils ont aujourd’hui du mal à accé­der à l’hyper centre » ?
    https://acteursdeleconomie.latribune.fr/territoire/immobilier/2020 – 06 – 04/maurice-bansay-apsys-nous-avons-l-intention-ferme-de-realiser-neyrpic-849262.html
    C’est pas parce que le Lancet s’est mis à publier de l’in­fox que le Cerema peut faire pareil, ils la retirent quand leur étude [modéré : pro­pos dif­fa­ma­toires] ?

    sep article
  3. Le com­man­di­taire de l’étude ? Grenoble-Alpes Métropole, qui finance l’expertise à hau­teur de 50 000 euros. I am spea­chless. Les pas­tèques dépensent 50,000€ de l’argent public afin de faire la pro­mo­tion à eux memes et leur poli­tique idiote ?! Déjà, le label « apai­sée » est insul­tant à 95% des auto­mo­bi­listes qui sont des per­sonnes res­pon­sables et roulent en res­pec­tant le code de la route indé­pen­dam­ment des agi­ta­tions poli­tiques des pas­tèques. Les 5% de ceux res­tent roulent comme ça les arrange sur­tout dans les quar­tiers favo­ri­sés par les pas­tèques : VO, Mistral etc et ce sont exac­te­ment les pas­tèques qui refusent de mobi­li­ser les forces d’ordre pour cal­mer leur clien­tèle poli­tique

    sep article