L’espace Comboire désormais desservi par la Véloroute 64

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

 

EN BREF – Christophe Ferrari, président de la Métro a inauguré la voie verte Véloroute 64 en présence de Yann Mongaburu, vice-président au déplacement, et des maires d’Échirolles et de Claix. Cette nouvelle voie relie désormais le Pont-de-Claix à la zone commerciale de Comboire.

 

C’est fait ! Le ruban est coupé. La Véloroute 64 relie Le Pont-de-Claix et l’es­pace Comboire. Ce pro­jet de liai­son date de plu­sieurs années mais se heur­tait à des ques­tions de fron­tières. Une petite par­tie du tracé emprunte en effet les ter­rains de l’ar­mée. Un accord a fina­le­ment été trouvé en avril 2019.

 

L'espace Comboire désormais desservi par la Véloroute 64.L'espace Comboire désormais desservit par la Véloroute 64

De gauche à droite, Renzo Sulli, maire d’Échirolles, Christophe Ferrari, vice-pré­sident aux dépla­ce­ments, Christophe Revil, maire de Claix, et Sam Toscano, pre­mier adjoint du Pont-de-Claix. © Julien Morceli – Place Gre’net

 

La nou­velle voie, pro­vi­soi­re­ment nom­mée Véloroute 64 (V64), est longue de 3,1 km. Elle pro­longe les 2,8 km de piste cyclable déjà exis­tants au sud de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise et longe le Drac de l’es­pace Comboire jus­qu’à la com­mune du Pont-de-Claix. Les tra­vaux finan­cés par la Métropole auront coûté 1,6 mil­lion d’eu­ros, dont 358 000 euros de sub­ven­tions de l’État.

 

 

La véloroute, une voie sécurisée… et déjà fréquentée

 

Large de 3 mètres, cette nou­velle voie ne croise jamais le tra­fic rou­tier. Un cri­tère impor­tant selon le vice-pré­sident au dépla­ce­ment de la Métro Yann Mongaburu, qui insiste sur la néces­sité de dis­po­ser d’in­fra­struc­tures sécu­ri­sées pour encou­ra­ger la pra­tique du vélo.

 

La Véloroute 64 déssert maintenant l'espace Comboire.

La Véloroute 64 ne croise pas le tra­fic rou­tier. © Julien Morceli – Place Gre’net

Ouverte depuis le 29 mai 2020, la voie enre­gistre en moyenne 1 000 pas­sages par jour, avec un pic de 1 320 le samedi 6 juin. Le nombre de cyclistes a ainsi tri­plé depuis le décon­fi­ne­ment. « C’est le signe qu’on répond à un besoin », se féli­cite le pré­sident de la Métro Christophe Ferrari. Le vélo est par ailleurs « le moyen le plus effi­cace de res­pec­ter les dis­tan­cia­tions sociales », pré­cise pour sa part Yann Mongaburu.

 

C’est aussi « le mode de trans­port le plus social », avance le vice-pré­sident de la Métro, qui espère conver­tir une par­tie des 2 500 sala­riés du sec­teur Comboire.

 

 

Les crapauds calamite protégés

 

Le tracé de la Véloroute 64 tra­verse un sec­teur où vit le cra­paud cala­mite. Une espèce pro­té­gée d’am­phi­bien en recul depuis plu­sieurs années. En par­te­na­riat avec la Ligue de pro­tec­tion des oiseaux (LPO), la Métropole a donc amé­nagé des mares de chaque côté du sec­teur, pan­neaux péda­go­giques à l’ap­pui.

 

L'espace Comboire désormais desservi par la Véloroute 64.L'espace Comboire désormais desservit par la Véloroute 64

Des mares amé­na­gées le long de la vélo­route. © Julien Morceli – Place Gre’net

 

Et pour que les cra­pauds ne se brûlent pas les pattes lors­qu’ils tra­versent, l’en­robé a laissé place à du béton sur une ving­taine de mètres, à proxi­mité des mares. « Lorsque les cra­pauds marchent sur du gou­dron, ils se brûlent les pattes et font des crises car­diaques », explique en effet Marine Peter, chef des pro­jets amé­na­ge­ments cyclables pour la Métro.

 

 

D’autres voies à l’étude

 

La véloroute offre un beau panorama le long de son tracé

La vélo­route offre un beau pano­rama le long de son tracé. © Julien Morceli – Place Gre’net

La Véloroute 64 reliera la Presqu’île de Grenoble au sud de Vif, à tra­vers un iti­né­raire amé­nagé le long du Drac et de la Gresse. Christophe Ferrari évoque aussi le pro­jet d’é­tude de plu­sieurs voies simi­laires entre Jarrie et Champagnier, et entre Vizille et l’Oisans.

 

Au total, l’ag­glo­mé­ra­tion Grenobloise compte déjà plus de 475 km d’a­mé­na­ge­ments cyclables.

 

Julien Morceli

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
5051 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. C’est tel­le­ment tou­chant. Une mère de famille, avec ses trois gamins de bas âge, avec le contenu de ses courses pour la semaine, sur son VTT .… j’ai des larmes aux yeux , on a sauvé la pla­nète !

    sep article
    • Vous avez tort de vous moquer.
      Piste entiè­re­ment sécu­ri­sée et qui n’en­lève rien aux auto­mo­bi­listes !
      C’est du gagnant-gagnant.
      Rien à voir avec le quai rive gauche à Grenoble où une voie de cir­cu­la­tion sup­pri­mée entraîne embou­teillages tout autour sans for­cé­ment que cela s’ac­com­pagne d’une aug­men­ta­tion du tra­fic vélo.

      sep article
  2. Pour l’a­voir emprun­tée comme cycliste de route (ou cyclo-spor­tif), je dois avouer que c’est une très belle réa­li­sa­tion et qui se fai­sait attendre.
    De là à ce que nos édiles coupent le ruban avec l’air ravi de la crèche.….
    Beaucoup à dire sur la concep­tion et l’en­tre­tien de tout un tas de pistes dites « cyclables » à Grenoble, dans l’ag­glo et tout autour.
    J’invite Eric et Christophe quand ils veulent !

    sep article