Alain Carignon dénonce un selfie “coupable“ de Claus Habfast, qui présente ses « plus plates excuses »

sep article

Notre indépendance c

 

FOCUS – Alain Carignon n’a pas manqué de réagir au selfie du conseiller municipal Claus Habfast, pris devant une affiche de campagne pro-Piolle collée sur un espace réservé à la vie associative et culturelle. La porte ouverte à toutes les incivilités, considère le candidat aux élections municipales. Claus Habfast reconnaît de son côté une faute et présente ses « plus plates excuses ».

 

 

Un sel­fie cou­pable ? Lundi 8 juin 2020, le site pro-Carignon Grenoble le chan­ge­ment a publié une pho­to­gra­phie jugée bien com­pro­met­tante. En l’oc­cur­rence, un cli­ché sur lequel le conseiller muni­ci­pal de Grenoble Claus Habfast, colis­tier sur la liste Grenoble en com­mun, réa­lise un sel­fie avec une sym­pa­thi­sante, durant une ses­sion de col­lage d’af­fiches. Problème ? L’affiche que l’on voit en fond est col­lée sur un pan­neau réservé aux annonces asso­cia­tives ou cultu­relles.

 

Le selfie de Claus Habfast en compagnie d'une sympathisante, avec surlignage en rouge de Grenoble le changement.

Le sel­fie de Claus Habfast en com­pa­gnie d’une sym­pa­thi­sante, avec sur­li­gnage en rouge de Grenoble le chan­ge­ment.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
4278 visites | 8 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 8
  1. Chère Lasavanne,
    votre détes­ta­tion d’Alain Carignon vous aveugle.
    C’est un pécheur incon­tes­table, mais il a payé beau­coup plus qu’un tas d’hommes (donc de femmes !) poli­tiques ayant été pris la main dans le sac.
    Soyez chré­tien un moment, voire « huma­niste », en un sens oublié par Piolle qui n’a jamais beau­coup lu, je veux dire : vrai­ment lu.
    Peut-être Javert plus que Tartuffe, Alain Carignon ?
    Il m’a sans doute « volé » puisque je vivais et habi­tais et payais mes impôts à Grenoble lors de ses deux man­dats.
    Et alors ?
    Je n’ai rien senti !
    Beaucoup moins que lors du man­dat d’Eric Piolle, sym­bo­li­que­ment (les gau­chistes adorent la « vio­lence sym­bo­lique » ; je leur conseille la vio­lence réelle, la phy­sique ; après on en reparle) et concrè­te­ment.
    Le pire, c’est que c’est reparti pour 6 ans – et sous les applau­dis­se­ments !

    sep article
    • Cher Ni Bobo ni Baba,
      Merci de votre mes­sage, étant passé par l’ex­ter­nat notre dame j’ai une base de caté­chiste, mais étant athée j essaie au quo­ti­dien d’ap­pli­quer une forme de jus­tice et de bien­veillance (excu­sez ces terme gal­vau­dés et qui se vident de sens au fil des uti­li­sa­tions de plus en plus large) puisque pas cer­tain du tout du tout qu’il y en ai une après.
      Beaucoup de chose à dire à pour répondre à mon mes­sage, dans le désordre :
      – Monsieur Piolle incar­nait un espoir, c’est au final assez mau­vais voir exé­crable. Ma convic­tion est que l’argent per­met de payer des choses, il faut nous enri­chir pour finan­cer une autre poli­tique. Ici pau­pé­ri­sa­tion et absence d’am­bi­tion ‑sur ce point je rejoins Monsieur Carignon, voyez que je n’ai pas la dent si dure,
      – il y a un cli­mat detes­table à Gre poussé selon moi par l’ex­preme gauche et la poli­tique aggrés­sive de Monsieur Carignon. L’extrême gauche étant la seule à pas­ser aux acts phy­siques (incen­dies…)
      – Monsieur Carignon n’as pas tant payé que ca… pour avoir pillé des mil­lions la peine est peu légère au regard du pékin lambda en com­pa­ru­tion immé­diate ‑oui ceci n’exis­tait pas à l’é­poque. Et sur­tout il devrait y avoir un inéli­gi­bi­lité totale … mais une caste de poli­tique ne vas pas se tirer une balle dans le pied non plus.
      Là où Monsieur Carignon pèche c’est qu’il a tué sys­té­ma­ti­que­ment toute per­sonne qui aurait pu émer­ger à Gre (oui, il est bon et com­ba­tif…) et la situa­tion actuelle résulte de son manque de clair­voyance : un can­di­dat neutre (et non mar­qué au fer rouge comme lui) aurait pu pas­ser en situa­tion non covid (com­bien de per­sonnes d’un cer­tain age ont eues peur d’al­ler voter?)
      Comparer Monsieur Carignon à Javert ???!!! euh.… mais alors pas du tout. La rédemp­tion à un sens, l’a­na­lo­gie aurait été juste si Monsieur Carignon pour­sui­vant et avait fait condam­ner des cor­rom­pus. Or là… rien. non tar­tuffe, comme Madame Chalas en fait, même pro­cé­dés.
      Et si vous n’a­vez rien sen­tit sur le détour­ne­ment de fonds public… et bien je vous invite à don­ner à des asso utiles -> ticho­drome par exemple ou à regar­der l’en­det­te­ment de la ville… une catas­trophe.
      En somme : je trouve le niveau « nul » et déplore le manque de per­son­na­li­tés / d’am­bi­tions. Je ne suis pas naif, rien n’est tout blanc ou noir (ca va avec le moment :D) mais ce manque d’am­bi­tion actuel ou le niveau de nos poli­tiques m’inquiète. Si des comme moi (extrême mou/centre) com­mencent à perdre foi en notre fonc­tion­ne­ment je n’ose ima­gi­ner le sen­ti­ment géné­ral.
      J’en suis à hési­ter de m’ins­crire au stand de tir + achat arme, dans 1à ans ce sera hélas peut être utile
      Et pour ter­mi­ner sur une note posi­tive… bonne jour­née à vous

      sep article
  2. sep article
    • Contrairement à pas mal d’autres poli­ti­ciens de gauche, Claus Habfast a l’avantage d’être hon­nête. Je le trouve un peu [modéré, pro­pos inju­rieux] (je l’ai ren­con­tré deux fois face à face) , je déteste pro­fon­dé­ment son idéo­lo­gie pour­rie, mais il a l’air de croire sin­cè­re­ment en ses idéaux

      sep article
  3. « Fais ce que je dis mais ne fais pas ce que je fais ».
    Devise de nos amis « pro­gres­sistes » et don­neurs de leçons.
    Reconnaissons à M. Habfast le mérite d’a­voir pré­senté ses excuses, mais ça en dit long sur cette « bonne conscience » d’une « gauche » auto-pro­cla­mée de plus en plus éloi­gnée de la « décence com­mune » dont par­lait Orwell.

    sep article
  4. Avant le pre­mier tour, Claus Habfast a passé un temps infini à col­ler des affiches à la gloire de son pro­phète écolo-radi­calo-bavardo-média­tique. Mais pour­quoi n’avoir jamais pensé à uti­li­ser cette éner­gie pour entre­prendre des poli­tiques publiques muni­ci­pales et métro­po­li­taines pen­dant 6 ans Sur le social, le cultu­rel, le déve­lop­pe­ment éco­no­mique, les mobi­li­tés, les réfu­giés, l’éducatif ? Mystère.

    sep article
    • autant je n’ai AUCUN amour pour la muni­ci­pa­lité en place, autant l’op­po­si­tion me deses­pere.
      Si l’a­dage « on a les poli­tiques que l’on mérite » est vrai, nous devons col­lec­ti­ve­ment nous ques­tion­ner

      sep article
  5. Eh bien un voilà un bon par­ti­san de Dracon.
    Cette rigueure s applique t elle a lui et ses équipes ?
    Pfff quel tar­tuffe…
    Ce bon­homme est à deses­pé­rer

    sep article