Nouveau président et nouveaux objectifs pour l’ADTC – Se déplacer autrement

sep article

Notre indépendance c

 

FLASH INFO – Changement d’or­ga­ni­gramme à Grenoble pour l’ADTC – Se Déplacer autre­ment. À la suite d’une assem­blée géné­rale déma­té­ria­li­sée orga­ni­sée le 20 mai 2020, l’as­so­cia­tion annonce son chan­ge­ment de pré­sident en la per­sonne d’Emmanuel de Verdière. Sa pré­dé­ces­seure,  Nathalie Teppe, devient pour sa part vice-pré­si­dente, aux côtés de Jean-Yves Guéraud et François Lemaire.

 

« Nathalie Teppe pré­si­dente durant 6 années a été lar­ge­ment remer­ciée pour les nom­breuses avan­cées obte­nues pour le déve­lop­pe­ment des alter­na­tives à la mobi­lité moto­ri­sée indi­vi­duelle », écrit l’as­so­cia­tion. Qui cite notam­ment la créa­tion du Syndicat mixte des mobi­li­tés à l’aire gre­no­bloise, venu rem­pla­cer le SMTC au début de l’an­née 2020.

 

Les pro­chains objec­tifs de l’as­so­cia­tion ? « Des dépla­ce­ments à pied et à vélo en sécu­rité à l’in­té­rieur des quar­tiers débar­ras­sés du tra­fic moto­risé de tran­sit, grâce à des plans de cir­cu­la­tion adap­tés », « des amé­na­ge­ments cyclables sépa­rés pour per­mettre aux habi­tants de la région gre­no­bloise de rejoindre à vélo en sécu­rité les autres quar­tiers et com­munes », et « une offre caden­cée et adap­tée de bus, tram­way et TER, du lundi au dimanche, en jour­née comme le soir, et 365 jours / 365, pour les habi­tants de la région gre­no­bloise ».

 

commentez lire les commentaires
6302 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Le voilà à droite de la photo, posant tout sou­rire avec Yann Trompaburu.
    https://www.velogik.com/actu-velogik/devenu-un-indispensable-service-de-mobilite-metrovelo-celebre-son-100 – 000e-abon­ne­ment/
    C’est quoi qui jus­ti­fiait sa pré­sence ? Le remer­cie­ment pour les 320 000 euros de grasses sub­ven­tions empo­chés sur 2014 – 2018 ?
    https://www.lametro.fr/21-subventions-des-associations.htm
    https://www.grenoble.fr/356-subventions.htm
    Tenez-vous bien : si 2019 a été comme 2018, c’est de presque 400 000 euros que l’ADTC a été arro­sée sur l’ensemble du man­dat. Mais atten­tion, c’est une asso­cia­tion indé­pen­dante, hein. C’est juste un hasard si ils militent à 100% pour le pou­voir en place.

    sep article