Franck Sinisi démissionné du conseil municipal de Fontaine après confirmation de sa condamnation

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FIL INFO — Le conseiller municipal de Fontaine Franck Sinisi est « démissionné » d’office par la préfecture de l’Isère. Le 15 mai 2020, la cour de cassation a en effet confirmé la condamnation de l’élu pour provocation à la haine raciale. Validant dès lors les quatre ans d’inéligibilité prononcés à son encontre.

 

 

Un conseiller muni­ci­pal « démis­sionné » d’of­fice ? C’est le cas à Fontaine pour Franck Sinisi. Au mois de novembre 2017, l’élu ex-Front natio­nal était condamné pour inci­ta­tion à la haine raciale. La peine rete­nue : deux mois d’emprisonnement avec sur­sis, 2 000 euros d’a­mende… et quatre ans inéli­gi­bi­lité. Une condam­na­tion confir­mée par la cour d’ap­pel en juin 2019, et de nou­veau par la cour de cas­sa­tion le 15 mai 2020.

 

Franck Sinisi au conseil municipal de Fontaine © Albéric Marzullo - Place Gre'net

Franck Sinisi au conseil muni­ci­pal de Fontaine. © Albéric Marzullo – Place Gre’net

 

« Selon les articles L. 230 et L. 236 du code élec­to­ral, le pré­fet a déclaré démis­sion­naire d’of­fice, l’élu, ce jour 28 mai 2020 », fait donc savoir la pré­fec­ture de l’Isère dans un com­mu­ni­qué. Avant de pré­ci­ser que « le conseiller muni­ci­pal béné­fi­cie d’un délai de dix jours à comp­ter de la noti­fi­ca­tion de la déci­sion du pré­fet pour la contes­ter devant le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif ».

 

 

« Récupérer l’or des dents des Roms »

 

Lors du conseil muni­ci­pal de Fontaine du 27 février 2017, Franck Sinisi avait émis l’i­dée « que l’on récu­père l’or des dents des Roms et des Gens du voyage pour ali­men­ter les caisses des col­lec­ti­vi­tés ». Devant le tri­bu­nal, l’élu avait plai­der le trait d’hu­mour. Et assuré qu’il avait tenté de pré­sen­ter des excuses devant le conseil muni­ci­pal. En vain : « les anti­fas­cistes m’empêchaient de par­ler ».

 

Franck Sinisi (à gauche) derrière la banderole "Homofolie ça suffit" lors de la Marche des Fiertés 2017 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Franck Sinisi (à gauche) der­rière la ban­de­role « Homofolie ça suf­fit » lors de la Marche des fier­tés 2017 à Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Plusieurs mois après ses pro­pos, le Front natio­nal excluait Franck Sinisi de ses rangs. Mais pour l’élu, la vraie rai­son de son exclu­sion repose dans sa par­ti­ci­pa­tion à une « contre-mani­fes­ta­tion » durant la Marche des fier­tés 2017. Contre-mani­fes­ta­tion au cours de laquelle l’élu tenait une ban­de­role affi­chant « Homofolie, ça suf­fit », aux côtés de membres du mou­ve­ment d’ex­trême-droite Civitas.

 

Florent Mathieu

 

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
3052 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.