Franck Sinisi démissionné du conseil municipal de Fontaine après confirmation de sa condamnation

sep article



FIL INFO — Le conseiller municipal de Fontaine Franck Sinisi est « démissionné » d’office par la préfecture de l’Isère. Le 15 mai 2020, la cour de cassation a en effet confirmé la condamnation de l’élu pour provocation à la haine raciale. Validant dès lors les quatre ans d’inéligibilité prononcés à son encontre.

 

 

Un conseiller muni­ci­pal « démis­sionné » d’of­fice ? C’est le cas à Fontaine pour Franck Sinisi. Au mois de novembre 2017, l’élu ex-Front natio­nal était condamné pour inci­ta­tion à la haine raciale. La peine rete­nue : deux mois d’emprisonnement avec sur­sis, 2 000 euros d’a­mende… et quatre ans inéli­gi­bi­lité. Une condam­na­tion confir­mée par la cour d’ap­pel en juin 2019, et de nou­veau par la cour de cas­sa­tion le 15 mai 2020.

 

Franck Sinisi au conseil municipal de Fontaine © Albéric Marzullo - Place Gre'net

Franck Sinisi au conseil muni­ci­pal de Fontaine. © Albéric Marzullo – Place Gre’net

 

« Selon les articles L. 230 et L. 236 du code élec­to­ral, le pré­fet a déclaré démis­sion­naire d’of­fice, l’élu, ce jour 28 mai 2020 », fait donc savoir la pré­fec­ture de l’Isère dans un com­mu­ni­qué. Avant de pré­ci­ser que « le conseiller muni­ci­pal béné­fi­cie d’un délai de dix jours à comp­ter de la noti­fi­ca­tion de la déci­sion du pré­fet pour la contes­ter devant le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif ».

 

 

« Récupérer l’or des dents des Roms »

 

Lors du conseil muni­ci­pal de Fontaine du 27 février 2017, Franck Sinisi avait émis l’i­dée « que l’on récu­père l’or des dents des Roms et des Gens du voyage pour ali­men­ter les caisses des col­lec­ti­vi­tés ». Devant le tri­bu­nal, l’élu avait plai­der le trait d’hu­mour. Et assuré qu’il avait tenté de pré­sen­ter des excuses devant le conseil muni­ci­pal. En vain : « les anti­fas­cistes m’empêchaient de par­ler ».

 

Franck Sinisi (à gauche) derrière la banderole "Homofolie ça suffit" lors de la Marche des Fiertés 2017 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Franck Sinisi (à gauche) der­rière la ban­de­role « Homofolie ça suf­fit » lors de la Marche des fier­tés 2017 à Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Plusieurs mois après ses pro­pos, le Front natio­nal excluait Franck Sinisi de ses rangs. Mais pour l’élu, la vraie rai­son de son exclu­sion repose dans sa par­ti­ci­pa­tion à une « contre-mani­fes­ta­tion » durant la Marche des fier­tés 2017. Contre-mani­fes­ta­tion au cours de laquelle l’élu tenait une ban­de­role affi­chant « Homofolie, ça suf­fit », aux côtés de membres du mou­ve­ment d’ex­trême-droite Civitas.

 

Florent Mathieu

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
2821 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.