Reprise de la clinique mutualiste de Grenoble : le CHU préfère s’associer à l’Agduc plutôt qu’à Vivalto

sep article



 

FOCUS – Alors que les candidats ont jusqu’au 29 mai pour déposer leur offre de reprise de la clinique mutualiste de Grenoble, le CHU a changé son fusil d’épaule. Le partenariat pressenti avec Vivalto, le numéro 3 des cliniques privées en France, a vécu. Le conseil de surveillance de l’hôpital doit se prononcer le jeudi 28 mai sur un accord avec l’association meylanaise Agduc. Un moindre mal pour certains, la poursuite de la privatisation rampante de l’hôpital public pour d’autres.

 

 

GHM : Agduc soutenue par le Département

La cli­nique mutua­liste est à vendre. Sur les rangs, le CHU en asso­cia­tion avec l’Agduc © Patricia Cerinsek

Alors qu’Adréa doit déci­der fin juillet 2020 qui repren­dra la cli­nique mutua­liste de Grenoble, la pres­sion monte autour du nom du pos­sible repre­neur.

 

Vivalto, le numéro 3 des cli­niques pri­vées en France ? Doctegestio, un groupe créé en 2000 dans le sec­teur de l’im­mo­bi­lier avant de se diver­si­fier dans tout un tas d’ac­ti­vi­tés, allant du tou­risme social aux nou­velles tech­no­lo­gies en pas­sant par la santé et le médico-social ? Ou Agduc, l’as­so­cia­tion mey­la­naise spé­cia­li­sée dans la prise en charge des patients dia­ly­sés ?

 

Ils ne sont pas seuls sur les rangs. Le CHU de Grenoble, qui a exclu de par­tir seul, entend bien se gref­fer sur une can­di­da­ture. Mais Vivalto, d’a­bord pres­senti pour faire par­tie de l’at­te­lage, a mani­fes­te­ment été écarté par la direc­tion de l’hô­pi­tal. Le mer­credi 27 mai, c’est un par­te­na­riat avec Agduc qui a été pré­senté aux orga­ni­sa­tions syn­di­cales. La pro­po­si­tion doit encore être enté­ri­née par le conseil de sur­veillance réuni ce 28 mai.

 

 

Clinique mutualiste : large soutien politique à la candidature d’Agduc

 

Marche arrière toute ? C’est que l’im­mix­tion du privé lucra­tif jus­qu’au cœur de l’hô­pi­tal public, via un par­te­na­riat 50 – 50, avait fait grin­cer des dents. Les repré­sen­tants du per­son­nel, mais aussi les poli­tiques : en par­ti­cu­lier le maire de Grenoble et le pré­sident du Département de l’Isère, monté au cré­neau pour sou­te­nir la can­di­da­ture d’Agduc. Sans oublier le pré­sident de la Métropole de Grenoble, qui a assuré qu’il ne lais­se­rait pas le GHM tom­ber aux mains du privé lucra­tif, quitte à pré­emp­ter si une telle vente était enclen­chée.

 

Le temps presse. Les offres de reprise doivent en théo­rie être dépo­sées le 29 mai. Le repre­neur doit être choisi d’ici fin juillet pour une mise en œuvre effec­tive de la vente à la fin de l’an­née. Et l’en­jeu est de taille, pas seule­ment à l’é­chelle de la cli­nique mutua­liste.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
3406 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.