Les candidats ont jusqu’au 2 juin pour se présenter au second tour des municipales

sep article

Notre indépendance c

 

FLASH INFO – Si la pos­si­bi­lité d’un (nou­veau) report du second tour des élec­tions muni­ci­pales en fonc­tion de la situa­tion sani­taire en France n’est pas tota­le­ment impos­sible, elle appa­raît de plus en plus impro­bable. Pour preuve, la pré­fec­ture de l’Isère a fixé les moda­li­tés de dépôt de can­di­da­tures, à pré­sen­ter le ven­dredi 29 mai ou le mardi 2 juin. Avec deux dépo­sants maxi­mum par listes, et la prière de venir mas­qué et d’a­me­ner son propre stylo.

 

La for­ma­lité n’est tou­te­fois pas néces­saire pour les com­munes de moins de 1000 habi­tants. « Les can­di­dats au pre­mier tour sont auto­ma­ti­que­ment recon­duits. Ils n’ont pas à dépo­ser à nou­veau leur can­di­da­ture », indique la pré­fec­ture. Pour les com­munes de 1000 habi­tants ou plus, le dépôt de liste est pour sa part obli­ga­toire, « à condi­tion d’a­voir obtenu au moins 10 % des suf­frages expri­més au 1er tour ».

 

Pour la Ville de Grenoble, mal­gré une avance plus que confor­table du maire sor­tant Éric Piolle, trois autres can­di­dats sont en mesure de se main­te­nir au second tour : Alain Carignon, Émilie Chalas et Olivier Noblecourt. Si le main­tien du pre­mier et de la deuxième font peu de doute, la ques­tion se pose pour la can­di­da­ture Noblecourt, alors que le Parti socia­liste de l’Isère a récem­ment appelé à « l’u­nion de la gauche ».

 

commentez lire les commentaires
6900 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.