Les espaces naturels sensibles de l’Isère rouvrent progressivement

sep article

Notre indépendance c

 

FIL INFO — Cinquante-sept espaces naturels sensibles de l’Isère ont rouvert depuis le lundi 11 mai, sur les 141 que compte le département. Si les visiteurs peuvent de nouveau se promener, ils sont invités à respecter les règles sanitaires, mais aussi la nature et la faune sauvage. Ceci d’autant plus que les animaux se sont habitués à l’absence des humains.

 

 

Depuis le pre­mier jour du décon­fi­ne­ment, lundi 11 mai 2020, les 57 espaces natu­rels sen­sibles (ENS) isé­rois sont de nou­veau acces­sibles au public, indique le conseil dépar­te­men­tal de l’Isère. Soit une réou­ver­ture com­plète, puisque les 84 autres ENS que compte le dépar­te­ment sont ordi­nai­re­ment inter­dits au public. Des occa­sions de pro­me­nades bien­ve­nues après six semaines de confi­ne­ment, mais qui n’en sont pas moins sou­mises à cer­taines consignes.

 

Bois de la Bâtie sur la commune de Saint-Ismier © Bertrand Bodin - Conseil départemental de l'Isère

Bois de la Bâtie sur la com­mune de Saint-Ismier. © Bertrand Bodin – Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère

 

Les « règles d’or », édic­tées par la col­lec­ti­vité ? Les pro­me­neurs sont invi­tés à sor­tir le moins pos­sible des che­mins, à res­pec­ter les sites de repro­duc­tion, à gar­der leurs dis­tances avec les ani­maux sau­vages, à res­ter dis­crets et à tenir leurs chiens en laisse. Du côté des ama­teurs de pêche, celle-ci est auto­ri­sée comme « acti­vité de plein air »… à condi­tion de ne pas occa­sion­ner des ras­sem­ble­ments de plus de dix per­sonnes.

 

 

Des animations reportées ou annulées

 

Ces règles de dis­cré­tion sont d’au­tant plus impé­rieuses au sor­tir du confi­ne­ment. « Pendant le confi­ne­ment, beau­coup d’animaux ont investi des lieux lais­sés libres par les hommes », explique Fabien Mulyk, vice-pré­sident du Département délé­gué à l’en­vi­ron­ne­ment. De son côté, la Ligue pro­tec­trice des oiseaux (LPO) invite cha­cun à la vigi­lance et rap­pelle que des oiseaux ont fait leur nid sans avoir à se sou­cier des pro­me­neurs ou jog­geurs.

 

L'étang de Lemps © Conseil départemental de l'Isère - Isère Tourisme

L’étang de Lemps. © Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère – Isère Tourisme

 

Les règles sani­taires amènent éga­le­ment le Département à main­te­nir fer­més ses bâti­ments pré­sents sur les ENS, à l’ex­cep­tion de l’observatoire de l’étang de Lemps. Autres chan­ge­ments : la cam­pagne annuelle de sen­si­bi­li­sa­tion « Connaître, c’est déjà agir » ne débu­tera qu’à comp­ter du 20 juin pour prendre fin le 1er novembre. L’ensemble des ani­ma­tions et évé­ne­ments pro­gram­més avant le 15 juillet sont pour leur part annu­lés.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
2167 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.