Le synchrotron de Grenoble va contribuer à mieux conserver Le Cri, chef‑d’œuvre d’Edvard Munch

Le synchrotron de Grenoble va contribuer à mieux conserver Le Cri, chef‑d’œuvre d’Edvard Munch

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Grâce au synchrotron européen de Grenoble, une équipe scientifique internationale a démontré que l’humidité était la principale cause de la dégradation du célèbre chef‑d’œuvre d’Edvard Munch intitulé Le Cri. Ces travaux pourraient aider à mieux préserver le tableau, rarement exposé en raison de son état de conservation.

 

 

« Les ana­lyses syn­chro­tron nous ont per­mis d’i­den­ti­fier la prin­ci­pale rai­son de l’altération des cou­leurs de l’un des chefs‑d’œuvre les plus connus d’Edvard Munch, Le Cri », se réjouit Letizia Monico du Conseil natio­nal de la recherche (CNR) ita­lien et auteur de l’étude.

 

Zoom sur les zones altérées du tableau “Le Cri” (1910?) (Munch Museum, Oslo; catalogue n. Woll.M.896). © Irina Crina Anca Sandu et Eva Storevik Tveit, Munch Museum

Zoom sur les zones alté­rées du tableau “Le Cri” (1910?) (Munch Museum, Oslo ; cata­logue n. Woll.M.896). © Irina Crina Anca Sandu et Eva Storevik Tveit, Munch Museum

En cause, l’humidité qui s’attaque plus par­ti­cu­liè­re­ment aux pig­ments à base de sul­fure de cad­mium uti­li­sés par le maître.

 

Ainsi, le jaune de cad­mium vire-t-il au blanc cassé dans les nuages du cou­cher du soleil et autour du cou du per­son­nage cen­tral du tableau. Tandis que, dans le lac, la pein­ture de cou­leur jaune s’écaille. En revanche, « nous avons prouvé que l’im­pact de la lumière dans ce cas est mineur », pré­cise la scientifique.

 

L’étude réa­li­sée par une équipe inter­na­tio­nale2En font par­tie des cher­cheurs du CNR (ita­lie), de l’u­ni­ver­sité de Pérouse (Italie) et de l’u­ni­ver­sité d’Anvers (Belgique). Auxquels s’a­joutent le syn­chro­tron euro­péen (ESRF, France), le syn­chro­tron alle­mand (DESY, Hambourg) et le Munch Museum (Oslo, Norvège). dont font par­tie des cher­cheurs du syn­chro­tron euro­péen de Grenoble (ESRF), est publiée dans la revue Science Advances depuis le 15 mai dernier.

 

 

Des micro-fragments de peinture prélevés sur Le Cri

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 70 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Véronique Magnin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'ESRF va créer des conditions extrêmes. M. Laurent Prevost, préfet de l'Isère, lors de la visite du nouveau laboratoire de l'ESRF. © ESRF
L’ESRF ouvre une ligne de lumière pour mener des expériences sous ultra-hautes pressions et températures

FLASH INFO - Le synchrotron européen de Grenoble (ESRF) vient d'ouvrir une nouvelle ligne de lumière capable de reproduire les conditions extrêmes de pression et Lire plus

Paul Tafforeau, scientifique en charge du projet à l'ESRF, lors des expériences avec l'HiP-CT. © S. Candé - ESRF
L’altération des poumons par le Sars-Cov2 finement visualisée grâce à la nouvelle source de rayons X de l’ESRF

FOCUS - Les rayons X de la nouvelle source de rayonnement du synchrotron européen de Grenoble (ESRF) ont rendu visibles les dommages causés par le Lire plus

Le Mary Rose. © The Mary Rose Trust
Les rayons X de l’ESRF ont exploré un vestige du Mary Rose, navire de guerre préféré d’Henri VIII

FLASH INFO - Une technique du Synchrotron européen de Grenoble (ESRF) offre de nouvelles perspectives pour la conservation du Mary Rose, navire de guerre préféré Lire plus

Étude des œufs de Mussaurus patagonicus à l’ESRF © ESRF
Grâce à l’ESRF, la datation des comportements sociaux chez les dinosaures est reculée de plus de 40 millions d’années !

FOCUS – Traversés par les rayons X du Synchrotron européen de Grenoble (ESRF), des œufs fossilisés de dinosaures provenant d’un vaste site à fossiles de Lire plus

Illustration d'un Heterodontosaurus tucki, l'un des dinosaures sud-africains. © Radermacher et al.
Le synchrotron de Grenoble a permis d’élucider un nouveau mode respiratoire chez les dinosaures

FIL INFO - Des chercheurs de l’ESRF ont permis à une équipe scientifique internationale de découvrir le mode respiratoire d’Heterodontosaurus tucki, un dinosaure sud-africain vieux Lire plus

Paul Tafforeau, scientifique de l'ESRF. © ESRF
Grenoble : l’entreprise philanthropique de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, finance un projet de l’ESRF

  FOCUS - L'entreprise philanthropique Chan Zuckerberg Initiative va financer un projet de l'ESRF (synchrotron) et de University College London. Financé à hauteur d'un million Lire plus

Flash Info

|

22/01

16h03

|

|

22/01

15h43

|

|

21/01

12h23

|

|

21/01

9h48

|

|

20/01

11h24

|

|

20/01

10h02

|

|

19/01

13h19

|

|

19/01

11h57

|

|

19/01

11h18

|

|

19/01

0h33

|

Les plus lus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Politique| Forte affluence à Grenoble pour la journée de grève dans l’Éducation nationale du jeudi 13 janvier

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin