Attaques de moutons attribuées au loup à Saint-Paul-de-Varces : la directive Habitats dans le collimateur

sep article



FLASH INFO - Deux trou­peaux de mou­tons ont été en l’es­pace de quelques jours l’ob­jet d’at­taques sur la com­mune de Saint-Paul-de-Varces, au sud de Grenoble. La der­nière en date a eu lieu le 14 mai, en plein cœur du vil­lage, à deux pas de l’é­cole.

 

Alors que les ana­lyses sont en cours pour déter­mi­ner si ces attaques sont le fait de loup(s), le maire de la com­mune a alerté le pré­fet de l’Isère. Il demande l’au­to­ri­sa­tion d’ef­fec­tuer un tir de pré­lè­ve­ment.

 

Car le loup reste une espèce stric­te­ment pro­té­gée par la direc­tive euro­péenne Habitat. Un sta­tut que de nom­breux éle­veurs mais aussi des élus entendent assou­plir. Et dont la séna­trice de l’Isère Frédérique Puissat s’est fait la porte-parole. « Plusieurs États euro­péens, mais res­tant une mino­rité, sou­hai­te­raient tra­vailler sur un guide inter­pré­ta­tif de la direc­tive Habitat visant à don­ner plus de marge de manœuvre aux États sou­hai­tant gérer les popu­la­tions de loups », sou­ligne l’é­lue dans un com­mu­ni­qué.

 

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
6212 visites | 10 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 10
  1. Voila des années que les élus veulent chan­ger la direc­tive habi­tat ou la conven­tion de Berne :
     Les exi­gences de la Convention de Berne (1979) ont servi de ligne de base pour la Directive « Habitat Faune Flore ». En effet, elle reprend les grandes lignes de cette conven­tion, les ren­force et les ampli­fie sur le ter­ri­toire des Etats membres de la Communauté Européenne.
    Les modi­fi­ca­tions néces­saires pour adap­ter au pro­grès tech­nique et scien­ti­fique l’an­nexe IV de la pré­sente direc­tive sont arrê­tées par le Conseil, sta­tuant à L’UNANIMITÉ sur pro­po­si­tion de la Commission ET NON PAS SUR PROPOSITION DES ÉLUS repré­sen­tant une mino­rité de pays.
    Les déro­ga­tions existent déjà : Article 16 1. À condi­tion qu’il n’existe pas une autre solu­tion satis­fai­sante et que la déro­ga­tion ne nuise pas au main­tien, DANS UN ÉTAT DE CONSERVATION FAVORABLE LES popu­la­tions des espèces concer­nées dans leur aire de répar­ti­tion natu­relle, les États membres peuvent déro­ger aux dis­po­si­tions des articles 12, 13, 14 et de l’ar­ticle 15
    Note : le loup est dans l’an­nexe IV mais Si il devait pas­ser en annexe V : Article 14 1. Si les États membres l’es­timent néces­saire à la lumière de la sur­veillance pré­vue à l’ar­ticle 11, ils prennent des mesures pour que le pré­lè­ve­ment dans la nature de spé­ci­mens des espèces de la faune et de la flore sau­vages figu­rant à l’an­nexe V, ainsi que leur exploi­ta­tion, soit com­pa­tible avec leur main­tien DANS UN ÉTAT DE CONSERVATION FAVORABLE.
    Donc ça ne chan­gera rien. Tout a été prévu par l’Europe pour que le pas­to­ra­lisme dis­pa­raisse de nos mon­tagnes avec la com­pli­cité des élus.
    Exemple :  Extrait maga­zine Terre Sauvage page 19/ juillet 2010. Spécial anni­ver­saire 50 ans des Parcs Nationaux.

    « LORS DE LEUR CREATION, ON SAVAIT QU IL Y AVAIT DES AGRICULTEURS SUR CES TERRITOIRES MAIS ON NOURRISSAIT LE SECRET ESPOIR QU “ILS ALLAIENT DISPARAÎTRE ET QUE LA NATURE POURRAIT REPRENDRE SES DROITS ».

    sep article
    • Le pas­to­ra­lisme des glan­deurs va dis­pa­raître et c’est posi­tif. Ceux qui veulent tra­vailler y com­pris pour la pro­tec­tion de leurs trou­peaux, res­te­ront. Peut être , ils seront pas fran­çais de souche, mais tant pis

      sep article
  2. Vous n’a­vez jamais été dans la pro­fes­sion ça se voit 👎. Allez voter écolo au 1er tour et Macron au 2ème (c’est la même chose) et arrê­tez ce genre d’é­crits sté­riles et sans inté­rêt 😡…

    sep article
    • voter écolo ? Non, merci, cher Monsieur, je laisse cette oppor­tu­nité aux autres. Entre paren­thèses, il n’y a pas des écolo pro­pre­ment dit en France, c’est de la vielle gauche radi­cale qui n’a rien à cirer de votre éco­lo­gie. Tout ce qui les inté­resse c’est d’ar­ri­ver au pou­voir pour avan­cer leur agenda du « pro­grès sociale » et de l” immi­gra­tion.

      sep article
  3. les éle­veurs fran­çais sont des glan­deurs pares­seux et agres­sifs. C’est tel­le­ment plus facile et agréable de tirer sur des loups plu­tôt que s’oc­cu­per de ses bre­bis et patous. Perso, depuis des années, je n’a­chète que de la viande impor­tée.

    sep article
    • En voilà un vrai éco­lo­giste qui maî­trise le sujet et le pas­to­ra­lisme. Heureusement de temps en temps la véri­table image de l’é­co­lo­gie pro­fonde se dévoile au grand jour.

      sep article
      • « Véritable image » ? Cher Monsieur, vous vous trom­pez de cible. Je suis pro éco­no­mie, pro crois­sance, pro voi­ture. Je déteste les pseudo écolo « pas­tèques » qui sont au pou­voir à Grenoble. Mais n’empêche que j’aime notre faune TRADITIONNELLE, dont les loups font par­tie. Si la concur­rence (la viande impor­tée) per­met­tra de sau­ver les loups – je vote avec mon por­te­mo­net , c’est mon droit. Pourquoi en Italie ou encore dans les Pyrénées on arrive à marier le pas­to­ra­lisme avec l’existence des loups et des ours ? La réponse est évi­dente : les éle­veurs fran­çais sont des fai­néants, pour qui exter­mi­ner les loups c’est dix fois plus facile et agréable que de tra­vailler pour la pro­tec­tion de leurs trou­peaux.

        sep article
        • C’est bien ce que je disais, nous avons à faire à un spé­cia­liste : ITALIE La Toscane pour­suit sa guerre contre les loups. Le res­pon­sable régio­nal Remaschi aurait demandé la pos­si­bi­lité d’a­battre un nombre non pré­cisé de loups, qui, selon le WWF, pour­rait être 500 sur les 600 pré­sents sur le ter­ri­toire
          « Un car­nage – selon le WWF – qui s’a­jou­te­rait aux plus de 300 loups tués chaque année par des bra­con­niers en Italie, empoi­son­nés ou heur­tés par une voi­ture. »
          Mais amigo, puisque l’on vous dit que la coha­bi­ta­tion se passe bien en Italie !

          ESPAGNE : « L’élevage exten­sif ago­nise. Défends-le !» Tel était le slo­gan d’une mani­fes­ta­tion d’un genre jusqu’alors inédit à Ansó, bour­gade mon­ta­gneuse de l’Aragon. Dimanche der­nier, ils étaient des cen­taines d’éleveurs, sou­te­nus par tous les syn­di­cats agri­coles, à pro­tes­ter contre les ravages impu­tés aux loups et aux ours,
          Amigo, il fait pas bon voter avec le por­te­mo­net !

          sep article
          • Cher Monsieur, vous avez un GROS pro­blème avec les chiffres : en Italie il en a entre 1 200 et 2 600 loups, contre 400 à 500 en France. L’abattage offi­ciel en Italie est de 5%. Le bra­con­nage, voi­tures etc – c’est de la diar­rhée ver­bale de votre part, car rien à voir dans le dia­logue sur la ges­tion OFFICIELLE de la popu­la­tion des loups. De la même façon, vos exemples sur les éle­veurs dans les Pyrénées ne m’impressionnent pas. Dans chaque pays il en a des gilets jaunes, des pas­tèques, des anar­chistes, des agri­cul­teurs achar­nés .… ils font pas mal du bruit, mais ils ne font pas la loi . Arrêtez votre achar­ne­ment, vous ne gagne­rez jamais ce com­bat et vous avez des choses à perdre. Essayez plu­tôt de trou­ver un accord avec des gens rai­son­nables comme moi. Je com­prends vos doléances, mais si vous conti­nue­rez d’insister sur le « tout ou rien », vous aurez rien et moi j’aurai tou­jours de l’agneau de la Nouvelle Zélande

            sep article
            • Amigo, en Italie il n’y a aucun comp­tage offi­ciel la preuve entre 1200 et 2600 ce n’est pas très serieux ! et en France le chiffre offi­ciel est offi­ciel­le­ment mini­misé :
              Voici les chiffres offi­ciels en France :
              2012 25 % de crois­sance et 250 loups  6120 vic­tiùmes dans 16 dpts
              2013 20 % de crois­sance et 250 loups  6161 vic­times et 21 dpts
              2014 20 % de crois­sance et 301 loups  8577 vic­times et 29 dpts
              2015 16 % de crois­sance et 282 loups 8964 vic­times et 29 dpts
              2016 16 % de crois­sance et 300 loups pour plus de 9600 vic­times
              2017, on par­lait de 360 en début d’an­née et aujourd’­hui de 400 !!!!! Nombre d’attaques, de vic­times de ZZP, de dpts en hausse, mais nombre de loup stag­nant.
              La diar­rhée ver­bale est celle des chiffres du WWF. La diar­rhée idéo­lo­gique des fois ça ne se soigne pas !

              sep article