Chute mortelle à la Villeneuve. Olivier Mambakasa, tué de plusieurs coups de couteau dans la nuit du 16 au 17 août 2019. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Chute mortelle à la Villeneuve : le deuxième homme mis en examen pour le meurtre d’Olivier Mambakasa

Chute mortelle à la Villeneuve : le deuxième homme mis en examen pour le meurtre d’Olivier Mambakasa

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FIL INFO – Les enquêtes liées à la chute mortelle survenue vendredi 8 mai à la Villeneuve se poursuivent. Le deuxième homme qui se trouvait sur les lieux a été mis en examen ce samedi 9 mai pour le meurtre d’Olivier Mambakasa, indique le procureur de Grenoble. L’individu qui nie les faits et la propriété des armes retrouvées sur place a fait l’objet d’une incarcération provisoire. 

 

 

Hôtel de police, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Hôtel de police, Grenoble © Chloé Ponset – Place Gre’net

Dans quelles cir­cons­tances un homme de 36 ans a‑t-il fait une chute mor­telle depuis un appar­te­ment situé au 13e étage d’un immeuble de la Villeneuve ? Voilà tout l’ob­jet des enquêtes qui se poursuivent.

 

Selon les pre­miers élé­ments rap­por­tés, ce samedi 9 mai, par  Le Dauphiné Libéré, les deux per­sonnes qui occu­paient illé­ga­le­ment l’ap­par­te­ment se savaient recher­chées par la police. Elles auraient alors tenté de fuir en pas­sant par le bal­con du des­sous ainsi que le rela­tait hier Éric Vaillant, le pro­cu­reur de la République de Grenoble.

 

 

Une chute dans le vide après la rupture d’un tuyau

 

Le plus âgé des deux aurait alors chuté dans le vide après la rup­ture du tuyau dont il s’ai­dait pour des­cendre.  D’après le quo­ti­dien régio­nal, « les inves­ti­ga­tions menées par la PJ ten­draient à confir­mer que les poli­ciers ne sont pas entrés dans l’ap­par­te­ment ».

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Un poli­cier avec son bras­sard. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Ce n’est qu’a­près que les ser­rures du loge­ment  – chan­gées par les occu­pants – ont été for­cées afin de per­mettre aux fonc­tion­naires de police de per­qui­si­tion­ner l’ap­par­te­ment. Une per­sonne repré­sen­tant le bailleur social qui accom­pa­gnait les poli­ciers « devrait être entendu par les enquê­teurs ces pro­chains jours », pré­cise notre confrère.

 

Quant au deuxième indi­vidu, qui avait réussi à atteindre un bal­con voi­sin, ce der­nier s’est blessé aux che­villes vrai­sem­bla­ble­ment suite à une mau­vaise récep­tion. C’est dans cet état que les fonc­tion­naires l’ont trouvé avant de l’in­ter­pel­ler quelques ins­tants plus tard.

 

 

Le deuxième homme mis en examen pour le meurtre d’Olivier Mambakasa

 

Les enquê­teurs de la PJ cherchent éga­le­ment à en savoir plus sur les deux armes retrou­vées dans un sac sur un bal­con à proxi­mité de l’in­di­vidu inter­pellé. À savoir un pis­to­let mitrailleur Skorpion, ainsi qu’un cou­teau à cran d’ar­rêt, qui feront l’ob­jet d’ex­per­tises notam­ment pour déter­mi­ner la pro­ve­nance de l’arme à feu.

 

Compact et conçu pour une uti­li­sa­tion dans des espaces clos et à courte dis­tance, ce pis­to­let mitrailleur est en effet prisé dans le milieu du ban­di­tisme, en par­ti­cu­lier pour les braquages.

 

Marche blanche en souvenir d'Olivier Mambakasa, tué de plusieurs coups de couteau dans la nuit du 16 au 17 août 2019. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Marche blanche en sou­ve­nir d’Olivier Mambakasa, tué de plu­sieurs coups de cou­teau dans la nuit du 16 au 17 août 2019. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Toujours est-il que le jeune homme de 21 ans entendu en garde à vue par les enquê­teurs « nie la pro­priété de l’arme », indique ce soir le pro­cu­reur de la République. Qui ajoute que cet homme a été « mis en exa­men ce jour pour le meurtre d’Olivier Mambakasa ». tué de plu­sieurs coups de cou­teau ave­nue Edmond-Esmonin à Grenoble dans la nuit du 16 au 17 août 2019.

 

Cependant, le mis en cause « nie les faits », rap­porte Éric Vaillant. « Il a été incar­céré pro­vi­soi­re­ment car il a demandé un délai pour pré­pa­rer le débat contra­dic­toire qui aura lieu dans les quatre jours », ajoute le procureur.

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les fonctionnaires de la BST contrôlent le propriétaire d'une moto-cross dépourvue de plaque d'immatriculation. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Lutte contre les rodéos urbains : la police en première ligne à Grenoble avec la brigade spécialisée de terrain

REPORTAGE - Pour lutter contre les rodéos urbains, la Direction départementale de la sécurité publique de l'Isère a renforcé ses opérations de contrôles. Notamment dans Lire plus

COUV "Il s'agit de ne jamais démolir", le manifeste de Lacaton et Vassal, Pritzker 2021, repris par le collectif RIC Arlequin de Grenoble qui s'oppose aux démolitions à la Villeneuve de Grenoble (tout comme les deux architectes en 2010. vendredi 26 mars 2021 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
Le “Nobel” de l’architecture décerné à Lacaton et Vassal, tous deux opposés aux démolitions à la Villeneuve de Grenoble

  FOCUS - Refusant de démolir des logements à la Villeneuve de Grenoble, les architectes Lacaton et Vassal ont été remerciés par Grenoble. Ironie du Lire plus

COUV Illustration du projet d'extention, de rénovation et de requalification du centre commercial Grand'place situé sur Echirolles et Grenoble. Début des travaux en 2020. Crédit L35 et C. Pedrotti
Crise sanitaire : le projet d’extension et de requalification de Grand’Place mis sur pause ?

  EN BREF - Du retard s'annonce pour les travaux d’extension de Grand'Place et de requalification de ses espaces publics, avec la démolition de l'autopont Lire plus

COUV Démolition de 46 logements collectifs au 7-9 allée du Limousin à Echirolles dans le cadre du programme de renouvellent urbain des deux Villeneuves, 3 décembre 2020 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
La Villeneuve de Grenoble et d’Échirolles labellisée Écoquartier dans le cadre de son projet de rénovation

  FLASH INFO — Le projet de rénovation de la Villeneuve, ou plutôt “des” Villeneuve de Grenoble et Échirolles adoubé par le ministère de la Lire plus

COUV Copropriété du 150 rénovée dans le cadre du plan de sauvegarde crédit Métropole de Grenoble
Top départ pour le plan de sauvegarde des logements de l’Arlequin à Grenoble

  EN BREF — État, bailleurs sociaux et privés, Ville de Grenoble, Métropole et Département de l'Isère ont signé, le 28 janvier 2021, la convention Lire plus

COUV Collège Lucie Aubrac de la Villeneuve en construction, jeudi 21 janvier 2021 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
WebTV, classe bilingue… le nouveau collège Lucie-Aubrac, plus écolo et toujours novateur, ouvrira en septembre

  FOCUS - Au 31 avenue la Bruyère, près de l’école des Buttes, la construction du nouveau collège Lucie-Aubrac, quartier Villeneuve à Grenoble, va bon Lire plus

Flash Info

|

19/01

13h19

|

|

19/01

11h57

|

|

19/01

11h18

|

|

19/01

0h33

|

|

18/01

15h20

|

|

18/01

11h19

|

|

18/01

10h31

|

|

17/01

19h34

|

|

17/01

12h10

|

|

17/01

10h52

|

Les plus lus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Politique| Forte affluence à Grenoble pour la journée de grève dans l’Éducation nationale du jeudi 13 janvier

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin