Covid-19 : les élus du groupe socialiste et démocrate exigent « l’amplification des efforts de la Région »

sep article



 

EN BREF – Les élus du groupe socialiste et démocrate formulent leurs propositions en vue d’amplifier l’action de la Région face à la crise sanitaire. Notamment la création d’un fonds d’aide d’urgence pour les familles les plus vulnérables et un soutien renforcé aux étudiants, aux associations et structures culturelles.

 

 

Une partie des conseillers régionaux du groupe Socialiste et démocrate (manque Éliane Giraud). © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une par­tie des conseillers régio­naux du groupe socia­liste et démo­crate (manque Éliane Giraud). © Joël Kermabon – Place Gre’net

« À ce stade de la crise et alors que le confi­ne­ment sera durable pour un cer­tain nombre de publics […], il devient urgent d’apporter des réponses concrètes. »

 

Or la Région peut mieux faire, estime le groupe socia­liste et démo­crate (SD) s’a­dres­sant, « dans un esprit de res­pon­sa­bi­lité et d’unité », à Laurent Wauquiez, son pré­sident. Reconnaissant les actions déjà menées pour gérer au mieux la crise sani­taire, les élus d’op­po­si­tion lui demandent « d’am­pli­fier l’ef­fort régio­nal ». Notamment en faveur des familles les plus vul­né­rables, des étu­diants et lycéens et des asso­cia­tions et struc­tures cultu­relles ayant la charge de per­son­nels.

 

 

« Le confinement agit comme un accélérateur d’inégalités sociales »

 

Les élus régio­naux et leur pré­sident Jean-François Debat for­mulent ainsi un cer­tain nombre de pro­po­si­tions visant à « accom­pa­gner » les inter­ven­tions de la col­lec­ti­vité ter­ri­to­riale. Au cœur de leurs pré­oc­cu­pa­tions, la situa­tion des familles les plus pré­caires face à « l’ex­plo­sion de leur bud­get ali­men­ta­tion ». Pour le groupe SD, « le confi­ne­ment agit comme un accé­lé­ra­teur d’inégalités sociales ».

 

Distribution d'aide alimentaire par l'association Magdalena pendant le confinement de la crise sanitaire du coronavirus, en mars 2020 à Grenoble © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Distribution d’aide ali­men­taire pen­dant le confi­ne­ment. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

« La mise en œuvre du confi­ne­ment a eu pour consé­quence l’arrêt de la res­tau­ra­tion sco­laire pour les lycéens et une explo­sion du bud­get ali­men­taire pour les familles », exposent-ils. Une très mau­vaise passe pour ces mil­liers de ménages modestes qui subissent le plus sou­vent « des pertes sub­stan­tielles de reve­nus ».

 

Face à cela, que pro­pose le groupe ? La créa­tion immé­diate d’un fonds d’aide d’urgence à des­ti­na­tion de ces familles. Tout par­ti­cu­liè­re­ment celles dont les reve­nus sont autour ou en-des­sous du Smic. « Cette aide pourra s’élever à 100 euros par lycéen. Elle pour­rait prendre la forme de bons ali­men­taires leur per­met­tant de sub­ve­nir à leurs besoins essen­tiels. »

 

 

Une aide renforcée aux étudiants et un fonds de soutien massif à l’emploi associatif

 

Le groupe SD juge qu’il est éga­le­ment urgent de prendre en compte la situa­tion pré­oc­cu­pante due au confi­ne­ment d’un cer­tain nombre d’étudiants. « Ils sont nom­breux à avoir perdu leur job étu­diant qui leur per­met­tait de sub­ve­nir à leur besoin et subissent, de plus, la fer­me­ture des res­tau­rants uni­ver­si­taires », rap­pellent les élus. Qui sou­lignent que « leur dif­fi­culté pour se nour­rir est réelle », tan­dis que le rapa­trie­ment d’autres, en séjour d’études à l’étranger, s’a­vère dif­fi­cile et com­pli­qué. « La Région doit leur appor­ter une aide concrète en lien avec les métro­poles et agglo­mé­ra­tions uni­ver­si­taires », pré­co­nise le groupe SD.

 

© S&D

© S&D

Autre motif d’in­quié­tude pour les élus régio­naux : la situa­tion finan­cière des struc­tures cultu­relles et des asso­cia­tions. Tout par­ti­cu­liè­re­ment celles qui sup­portent la charge de sala­riés.

 

« Il est impé­ra­tif de sau­ver ces struc­tures et leurs emplois. Le finan­ce­ment des asso­cia­tions cultu­relles devra être sanc­tua­risé », exige le groupe socia­liste et démo­crate.

 

L’occasion pour les élus de déplo­rer l’in­suf­fi­sance des enga­ge­ments de la Région sus­cep­tibles de « sau­ve­gar­der le tissu asso­cia­tif et cultu­rel ». « Pour l’heure, la Région n’a pas consa­cré un euro à ce sec­teur. Il sera impé­ra­tif d’y consa­crer un effort finan­cier à la hau­teur des enjeux  », invitent les élus SD.

 

Joël Kermabon

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
1563 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.