UNE Rentrée 2019 au collège Charles Münch de Grenoble © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Retour en classe le 11 mai prochain en Isère : le flou et l’inquiétude demeurent

Retour en classe le 11 mai prochain en Isère : le flou et l’inquiétude demeurent

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – À partir du lundi 11 mai, le déconfinement va concerner les élèves qui retourneront peu à peu en classe, dans l’académie de Grenoble comme ailleurs. De quoi faire pousser des cris d’orfraie à certains parents, alors que le président du conseil national de l’ordre des médecins s’y oppose, estimant que le virus pourrait de nouveau se propager par le biais des écoles. Ce mercredi 15 avril, Hélène Insel, rectrice de l’académie de Grenoble, a ainsi levé le voile sur les modalités de ce retour à l’école, dont les contours demeurent encore très flous.

 

 

Rentrée des classes à Grenoble. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Rentrée des classes à Grenoble. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

À comp­ter du lundi 11 mai pro­chain, les élèves du pri­maire, les col­lé­giens et les lycéens vont pro­gres­si­ve­ment retour­ner en classe, dixit Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation. Quand bien même le coro­na­vi­rus sévira toujours.

 

Seuls les étu­diants ne retour­ne­ront en cours en pré­sen­tiel qu’à la ren­trée prochaine.

 

Les élèves de pri­maire seront les pre­miers à reprendre le che­min de l’école, a annoncé Hélène Insel, rec­trice de l’a­ca­dé­mie de Grenoble lors d’une confé­rence de presse ce mer­credi 15 avril. Soit, les moins auto­nomes et ceux qui ont le plus besoin de retrou­ver leurs pro­fes­seurs, a com­menté la rec­trice. Cependant, les moda­li­tés pré­cises de ce retour à l’école sont encore incon­nues et en discussion.

 

 

Des parents refusent de remettre leurs enfants en classe

 

L’enjeu de ce retour à l’école ? Pour l’Éducation natio­nale, cela va de soi, il importe de remettre à flot les élèves en dif­fi­culté car les inéga­li­tés sco­laires se sont creu­sées durant cette période de confi­ne­ment. Ce retour en classe devrait aussi arran­ger le sec­teur éco­no­mique. Des parents pour­ront en effet retrou­ver, eux-aussi, le che­min du tra­vail, que ce soit en mode télé­tra­vail ou sur leur lieu d’activité.

 

Une mère de famille devant l'école maternelle de la Bajatière à Grenoble, lit les messages prévenant de la grève des agents le jour de la rentrée le 1er septembre 2015. © Séverine Cattiaux - placegrenet.fr

© Séverine Cattiaux – pla​ce​gre​net​.fr

Si nombre d’entre eux voient plu­tôt la reprise de l’école d’un bon œil, une par­tie de l’opinion désap­prouve avec force cette déci­sion, objec­tant que d’autres pays n’ont pas fait ce choix et qu’un cer­tain nombre d’é­ta­blis­se­ments, comme les cafés et les res­tau­rants, demeu­re­ront eux tou­jours bien fer­més, au-delà du 11 mai.

 

Des parents ont d’ailleurs déjà annoncé, sur les réseaux sociaux notam­ment, qu’ils ne remet­traient pas leurs enfants à l’école. Ceux-ci redoutent une regain de conta­gions. Tout comme Patrick Bouet, le pré­sident du conseil natio­nal de l’ordre des méde­cins qui y est farou­che­ment opposé. Le méde­cin rap­pelle en effet que les enfants sont des vec­teurs poten­tiels de la mala­die, impos­sible à déce­ler chez eux puis­qu’ils ne pré­sentent pas de symp­tômes, et qu’il leur sera très dif­fi­cile de res­pec­ter les gestes barrières.

 

À la vue de cette levée de bou­cliers, l’Éducation natio­nale doit donc mettre les bou­chées doubles pour démon­trer que toutes les pré­cau­tions seront prises pour faire appli­quer ces gestes.

 

Les conditions sanitaires et de sécurité devront être réunies

 

« Il n’y aura pas de regrou­pe­ments d’é­lèves déme­su­rés », assure de son côté Hélène Insel. Pourrait être envi­sa­gée « une phase d’hy­bri­da­tion entre des cours à l’école et à la mai­son », avance-t-elle. D’ici quinze jours, les moda­li­tés devraient être calées et les parents infor­més, en amont de la ren­trée, avance la rec­trice. Mais pour l’heure, la doc­trine n’est pas encore claire, reconnaît-elle.

 

Hélène Insel, Rectrice de l'académie de Grenoble explique, vendredi 13 mars, comment l'éducation nationale appréhende cette expérience inédite d'école à la maison à l'échelle nationale, en réaction à l'épidémie du virus covid-19 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Hélène Insel, rec­trice de l’a­ca­dé­mie de Grenoble, a expli­qué, ven­dredi 13 mars, com­ment l’Éducation natio­nale appré­hende cette expé­rience inédite d’é­cole à la mai­son à l’é­chelle natio­nale, en réac­tion à l’é­pi­dé­mie du virus covid-19 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

« On est en train, au niveau natio­nal, de consul­ter les orga­ni­sa­tions syn­di­cales, les parents et les lycéens pour recueillir les avis sur ce qui serait une bonne pro­gres­si­vité d’un retour », fait-elle savoir.

 

Ce retour dans les classes ne se fera que si « les condi­tions de sécu­rité et les consignes dic­tées par les auto­ri­tés sani­taires sont réunies », mar­tèle la rectrice.

 

Il fau­dra ainsi net­toyer de fond en comble les locaux avant cette ren­trée et par la suite très régu­liè­re­ment. Quid du port du masque ? On ne sait tou­jours pas si le per­son­nel ensei­gnant et les enfants devront en por­ter. « S’il faut mettre des masques, ce sera des masques […] Les pro­fes­seurs qui accueillent aujourd’­hui les enfants des per­son­nels soi­gnants sont déjà équi­pés de masques […] », répond la rec­trice. À condi­tion de pou­voir appro­vi­sion­ner per­son­nels et éven­tuel­le­ment élèves, en masques…

 

 

Les expériences des autres pays seront utiles

 

La prise de tem­pé­ra­ture régu­lière des enfants pour­rait éga­le­ment être mise en œuvre, comme en Chine. L’Éducation natio­nale compte en effet s’inspirer des expé­riences menées ailleurs, signale la rectrice.

 

Une salle de classe. © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Une salle de classe. © Joël Kermabon – pla​ce​gre​net​.fr

L’académie de Grenoble espère éga­le­ment tirer les ensei­gne­ments de sa propre expé­rience. Pendant le confi­ne­ment, 400 de ses éta­blis­se­ments ont en effet conti­nué à accueillir les enfants des per­son­nels soi­gnants, soit 1 800 enfants au total.

 

Ce qui n’a tou­te­fois pas grand chose à voir, com­paré aux 640 000 élèves de l’académie, dont une grande par­tie, à l’ex­cep­tion des étu­diants, est sup­po­sée retour­ner en classe cou­rant mai et juin.

 

Séverine Cattiaux

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

UNE Rentrée 2019 au collège Charles Münch de Grenoble © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Covid-19 : forte baisse du nombre d’élèves contaminés dans l’académie de Grenoble

FLASH INFO - La situation sanitaire dans l'académie de Grenoble semble pour l'heure maîtrisée. Le nombre d'élèves contaminés au Covid-19 connaît en effet une forte Lire plus

Rassemblement d'AESH devant le rectorat de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Les AESH à nouveau mobilisés devant le rectorat de Grenoble pour obtenir un statut et plus de reconnaissance

  EN BREF - Environ 70 AESH et enseignants en grève se sont rassemblés devant le rectorat de Grenoble ce jeudi 3 juin 2021, dans Lire plus

Un jeune lycéen apporte son témoignage lors du rassemblement devant le rectorat © Simon Marseille - Place Gre'net
Détresse à la fac : étudiants et professeurs ont manifesté devant le rectorat de Grenoble

  REPORTAGE - Une cinquantaine d’étudiants et quelques professeurs se sont rassemblés devant le rectorat de Grenoble ce jeudi 21 janvier. L’objectif ? Pointer du Lire plus

Rasemblement dans la cour du lycée Champollion. © Champo en lutte
Covid dans l’académie de Grenoble : seul le lycée Pierre-Termier est fermé jusqu’au 11 novembre

  FLASH - Au 6 novembre 2020, la situation des établissements d'enseignement de l'académie de Grenoble reste stable. Leur dernier point de situation précise que Lire plus

Rentrée des classes, mardi 1er septembre 2020, avec port du masque pour les adultes, école Malherbe à Grenoble. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Académie de Grenoble : la non-fermeture d’une école malgré des cas Covid dans l’équipe enseignante interroge

  EN BREF - Un enseignant travaillant dans une école primaire de l'académie de Grenoble a contacté la rédaction de Place Gre'net. Il s'étonne en Lire plus

L'Académie de Grenoble dénonce des menaces de mort à Valence dans le cadre de l'hommage à Samuel Paty
« Ce sont nos nombreuses lâchetés et concessions qui ont entraîné la mort de Samuel Paty »

  TRIBUNE LIBRE -  Un proviseur exerçant dans un lycée isérois «classé difficile» réagit à l'assassinat de Samuel Paty par un terroriste islamiste. Redoutant d'autres Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin