Santé et sécurité au travail : Solidaires récolte des témoignages pour « relever les manquements »

sep article



 

FIL INFO — Le syndicat Solidaires Isère lance une opération de collecte de témoignages des travailleurs face à la crise sanitaire du coronavirus. Le but ? Relever les manquements en matière de santé et de sécurité au travail. Depuis le 30 mars, l’organisation syndicale propose aussi un numéro vert de conseil et d’appui syndical.

 

 

« Êtes-vous en sécu­rité au tra­vail ? » Ainsi s’in­ti­tule la « grande col­lecte de témoi­gnages » que lance le syn­di­cat Solidaires Isère. Objectif : « rele­ver les man­que­ments en terme de santé et de sécu­rité au tra­vail pour les salarié.e.s tous sec­teurs et métiers confon­dus, du public ou du privé », écrit l’or­ga­ni­sa­tion syn­di­cale. Qui pré­cise que l’en­quête est ouverte à tous les tra­vailleurs, quel que soit leur sta­tut ou type de contrat.

 

Santé et sécurité au travail : Solidaires récolte des témoignages pour "relever les manquements".Des militants de Solidaires Isère dans leurs locaux grenoblois © Florent Mathieu - Place Gre'net

Des mili­tants de Solidaires Isère dans leurs locaux gre­no­blois. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Solidaires se veut d’au­tant plus atten­tif au res­pect des droits des sala­riés que « les man­que­ments peuvent avoir des inci­dences graves pour les employé.e.s » durant une crise sani­taire. « Il est abso­lu­ment néces­saire, en plus de se pro­té­ger par toutes les mesures pos­sibles, de consi­gner le plus pré­ci­sé­ment les défi­ciences consta­tées », insiste le syn­di­cat. Le ques­tion­naire, en ligne via un outil Framasoft, garan­tit par ailleurs l’a­no­ny­mat des per­sonnes.

 

 

Un numéro vert d’appui syndical à l’intention des travailleurs

 

Si la col­lecte de témoi­gnages répond à la situa­tion actuelle, Solidaires Isère veut en tirer des ensei­gne­ments… pour ses luttes de demain. « Il est néces­saire de col­lec­ter dès main­te­nant un maxi­mum d’informations, des écrits, des témoi­gnages, des dates, des pho­tos, tout ce qui ser­vira de preuve par la suite pour défendre les inté­rêts actuels et à venir dans le monde du tra­vail », plaide ainsi le syn­di­cat.

 

Visuel « Le corona n'efface pas nos droits » © Solidaires Isère

Visuel « Le corona n’ef­face pas nos droits » © Solidaires Isère

 

Solidaires ne manque au pas­sage pas de pour­fendre « cette classe poli­tique [qui] ne pense qu’à sau­ver le capi­ta­lisme ». Ni de dénon­cer les ordon­nances gou­ver­ne­men­tales adop­tées le 27 mars, « restrei­gnant par­ti­cu­liè­re­ment les droits des tra­vailleurs-euses quant aux congés, RTT, à la durée du temps de tra­vail notam­ment ».

 

C’est la rai­son pour laquelle le syn­di­cat a annoncé, dès le 30 mars, la créa­tion d’un numéro vert « d’ap­pui syn­di­cal », animé par des mili­tants de tous les sec­teurs. Son but : conseiller et sou­te­nir les sala­riés dans le cadre des droits de retrait, des demandes de télé­tra­vail, des réor­ga­ni­sa­tions pro­fes­sion­nelles et autres situa­tions. Le tout accom­pa­gné d’un visuel d’in­for­ma­tion aux per­sonnes pré­caires bap­tisé « Le corona n’ef­face pas nos droits ».

 

Florent Mathieu

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
2138 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.